Jump to content
forum.bjork.fr
Sign in to follow this  
pouloukou

Votre période ou sujet historique préférés

Recommended Posts

Petite question qui me turlupine, et qui va peut être en dégouter certains, pour ceux qui détestaient l'Histoire à l'école!

 

Je voulais vous demander, si cela n'a pas été déjà fait, quelle est votre période historique, événements ou personnages historiques préférés ?

 

Sur ce, salut et fraternité.

Edited by pouloukou

Share this post


Link to post
Share on other sites

ouhwaaa non ca n'a jamais été posé... enfin euh... pas depuis que je suis la il me semble... ca devient super culture!!!

 

Donc moi, c'est le Haut Moyen-Âge, et un peu plus loin jusqu'au XIIe, XIIIe siecle.

Une periode peu documentee, trouble, et bien bourrine comme j'aime lol! :pirate:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Années (ai)Folles :P (1918-1930 )

 

pour l'effervescence culturelle et intellectuelle et aussi pour le début d'émancipation des femmes suite à la première guerre mondiale et la certaine ouverture idéologique sur l'homosexualité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

1848-1914... que j'étudie depuis le début de l'année et qui m'intéresse vraiment :)

 

et au milieu de tout ça, comme évènements marquants, la révolution de 1848 et la Commune, et s'il fallait retenir un homme, Victor Hugo de 50 à 70

Edited by Crazy Diamond

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c'est le XIXe siècle pour la France notamment après le premier empire, c'est une période oubliée souvent car en fin de programme d'histoire. Pourtant c'est une période de transition qui a connu une vie politique explosive à partir de laquelle l'Etat français actuel s'est forgé. C'est également une période d'intense création artistique.

 

Sinon plus vaste et concernant un autre coin du monde, j'adore l'histoire de l'Islande, de tous points de vue, aussi bien humaine que géologique. :wub::wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Barrémien (124 à 132 Millions d'années) du Sud-Est de la France :D :wub:

 

(certains doivent se dire --> :blink: )

 

Nucleopygus, le Petit Oursin ... ghiblilogo.gif... pas comme les autres ... nanda.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'arrive pas à trouver de période qui me corresponde.

J'aime bien la mythologie grecque et romain, seulement j'ai fini d'en faire le tour, et çà tient plus du littéraire que de l'histoire.

Finalement c'est bien que je sois né à cette époque :)

 

 

Maille : J'ai lu l'histoire de l'islande dans le Quid, je la trouve triste parce qu'elle a été marquée très régulièrement par des famines extrêmement meurtrières. J'ose pas imaginé :snif:

J'ai du mal à être enthousiaste.

Sinon, heureusement que les américains aient installé une base en Icelande, je doute que cette île de pêcheur eusse pu avoir un bon niveau de vie sans cette mane.

 

 

:aargh: le subjonctif passé

Edited by Aoh

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest schmi

Probablement l'époque 1950-70.

C'est super vivant (guerre froide, 30 glorieuses, crise du pétrole) et en même temps y'a toute une esthétique kitchissime fort plaisante. :P

Comme homme historique, je mettrais Valéry Giscard d'Estaing en bonne position :D Sans rire, il a quand même fait une bonne première partie de mandat. Mais lui donner le titre "d'homme historique" c'est un peu trop ronflant le concernant :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement un résumé de l'histoire d'Islande dans une encyclopédie peut donner une impression d'histoire tragique et effectivemment on ne peut pas dire que les Islandais ont été gâté puisque depuis la colonisation, on peut trouver qu'il y a eu un acharnement du sort, éruptions et conversions forcées, Petit âge glaciaire, peste, famines et dure condition de colonisés ont failli venir à bout des habitants de cette île. Pourtant les premiers colons ont su instaurer une société originale et forger une véritable culture (malgré la petite taille de cette société) grâce ses nombreux écrits. Et c'est la volonté de vivre ensemble et la force de leur caractère qui a été éprouvé aux longs des siècles qui leur a permis d'acquérir leur indépendance.

 

Bon j'ai tendance à romancer un peu j'avoue, mais l'histoire de l'Islande est pa-ssion-nante!! :wub:

 

J'ai lu il y a 3 ans un livre sur cette histoire (dans le cadre d'un cours que j'avais avec l'université d'Islande) et je l'avais vraiment lu comme un roman! Je n'ai pas retrouver la référence du livre que j'avais lu, il était écrit par un guide islandais qui à force de visites avaient recueilli ses connaissances dans un livre. Cependant j'ai toujours la référence du livre qui était conseillé (mais trop cher pour mon petit budget de l'époque et disparu des rayonnage de la bibliothèque nationale) : Iceland's 1100 Years- The History of a Marginal Society de Gunnar (Professor of History, University of Iceland, Reykjavik, Iceland) Karlsson C. HURST & CO. PUBLISHERS

Cette référence je l'ai trouvée en faisant une rapide recherche sur google et apparemment il est présent (scanné) dans sa base de données (mais consultable sous quelles conditions??).

Edited by maille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sinon, heureusement que les américains aient installé une base en Icelande, je doute que cette île de pêcheur eusse pu avoir un bon niveau de vie sans cette mane.

J'ajoute que cette île de pêcheurs n'est devenue "île de pêcheurs" qu'à partir de la moitié du XIXe siecle.Auparavant la pêche était saisonnière et essentiellement de subsistance, elle permettait la survie dans les périodes de grosses crises. Mais les Islandais étaient avant tout des paysans et éléveurs (moutons). L'Islande a relativement bien tiré son épingle du jeu de la présence américaine sur son territoire mais je pense que le potentiel économique de l'Islande ne se réduit pas à cette présence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

années flowers power, c'est un peu bête mais bon... :D Imagine... :rolleyes:

personnage historique je sèche...Martin Luther King

Et puis surtout Rimbaud !!!

 

 

Aragon !!! et oui, la femme est l'avenir de l'homme :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest deleted_user25

Rien n'est plus passionant que le présent (à défaut de pouvoir étudier le futur).

Vous êtes dedans et vous pouvez l'étudier mieux qu'aucune autre période. Vous faites partie du présent et vous le façonnez, contrairement au passé.

Le présent a malheureusement bien souvent l'apparence du banal et de l'ennuyeux aux yeux des gens. Sans doute l'incertitude du présent de demain leur fait-elle peur et préfèrent-ils se tourner vers la rassurante staticité du passé qui peut ne leur révéler que de bonnes (ou du moins d'intéressantes) surprises.

Connaitre le passé sans s'intéresser encore plus au présent me semble pourtant être totalement vide de sens. Connaitre pour connaitre est stérile, la connaissance n'est utile que si elle permet de mieux comprendre/vivre le présent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rien n'est plus passionant que le présent (à défaut de pouvoir étudier le futur).

Vous êtes dedans et vous pouvez l'étudier mieux qu'aucune autre période. Vous faites partie du présent et vous le façonnez, contrairement au passé.

Mais comment fais tu pour étudier le présent? Si tu as suffisamment de recul sur toi-même et le monde immédiat pour prendre une distance avec le présent et l'appréhender comme on appréhende l'histoire et l'étudier alors je suis impressionnée : je pense que ça peut te rapporter gros, cette capacité d'analyse te permettant d'écarter d'emblée les informations inessentielles. :rolleyes:

S'intéresser à un période de l'histoire ne signifie pas ignorer le présent et vivre dans le statique (d'ailleurs le passé bouge toujours, puisque les informations et faits qui sont découverts par les historiens le font évoluer). Mais l'histoire permet de comprendre le présent (de même pour comprendre vraiment une personne, on se penche sur son enfance, sur son passé).

 

Connaitre pour connaitre est stérile, la connaissance n'est utile que si elle permet de mieux comprendre/vivre le présent.

La connaissance peut-elle être stérile? Oui peut-être si l'on ne fait pas l'effort de l'exploiter, et elle est surtout stérile pour celui ou celle qui refuse de "l'intégrer". La connaissance, quelqu'elle soit, est l'élément qui nous permet d'appréhender le présent avec une distance critique et de porter un jugement. Le passé nous apporte les connaissances, les savoirs qui nous permettent de donner un sens au présent.

Edited by maille

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest deleted_user25

oui c'est ce que je disais :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tant qu'étudiant en Histoire, je m'insurge face à tes propos deleted_user25. aaaaaaahhhhhh!

 

Tu dit en gros que cette science ne sert pas à grand chose, qu'elle est en tout cas inférieure à celles qui étudient le présent.

 

tu dis

Connaitre le passé sans s'intéresser encore plus au présent me semble pourtant être totalement vide de sens

 

Mais je voulais dire qu'étudier le présent sans étudier le passé n'a aucun sens non plus. Car l'ensemble de la société repose sur une construction historique, autrement dit sur du passé. Ne pas en tenir compte, s'est donner aux éléments présents une valeur universellle et atemporelle, qu'elles n'ont rarement en réalité.

 

Par exemple, je ne vois comment analyser et comprendre une notion importante mais aux contours flous comme celle de nation sans regarder comment elle s'est forgée, dans quel contexte et quel a été son usage. Les concepts, les idées et la réalité sociale ne flottent en rien dans l'air. La nation en est bien un exemple.

 

En outre, l'Histoire n'est en rien dans la staticité, il me semble. Aucune Période n'est comme une autre. L'Histoire, c'est bien l'étude d'évolutions et de dynamiques. A quoi bon délimiter des périodes dans le cas contraire ?

 

Enfin, l'Histoire n'est pas déliée du présent, bien au contraire. L'historiographie est liée au présent car l'état de la société et les idéologies influences notre étude et notre vision du passé, tout comme elle influence le choix des thèmes. Ainsi, lors de la question du voile, il a été largement question de la loi de 1905. L'histoire peut être donc pris comme une tentative de réponse à un problème ou à un sujet présent.

 

Je ne prétends pas que la science historique soit l'unique moyen d'analyser une sociéte, mais c'est une perspective qui ne doit pas être sous-estimée, sous le prétexte qu'elle étudie le passé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.