Jump to content

Kate Bush - Discographie remasterisée


benjicok
 Share

Recommended Posts

  • 1 month later...

 

<3

 

Citation

Speaking to the NME about ‘Rocket Man’ (which is track one on ‘covers’ disc In Others’ Words) she said “In 1989, Elton and Bernie Taupin were putting together an album called ‘Two Rooms’, which was a collection of cover versions of their songs, each featuring a different singer. To my delight they asked me to be involved and I chose ‘Rocket Man’. They gave me complete creative control and although it was a bit daunting to be let loose on one of my favourite tracks ever, it was really exciting. I wanted to make it different from the original and thought it could be fun to turn it into a reggae version. It meant a great deal to me that they chose it to be the first single release from the album.”

 

Edited by poplife
Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...

Docu sur Arte de Claire Laborey

 

Pas fan du titre, je suis à la moitié seulement le contenu est intéressant, surtout les quelques itw fin 70 et je ne savais pas qu elle était à l origine du micro casque (même si c'est marqué sur sa fiche Wikipedia)
https://www.arte.tv/fr/videos/082765-000-A/kate-bush-la-sorciere-du-son/

 

son frère a l'air tellement gentil, rhoo.

  • I like 1
  • Super ! 1
Link to comment
Share on other sites

  • 10 months later...

 

Bonjour,

Il y a plein de chemins pour rentrer dans une oeuvre. De mon côté, enfant j’écoutais The Kick inside, que j’adorais (la pochette m’intriguait beaucoup) puis j’ai oublié à l’adolescence.
Adulte, je m’y suis (re)plongée, d’abord par Hounds of Love, puis Never for Ever et The Dreaming. Plus tard, je me suis appropriée le reste de sa discographie de manière antichronologique, en commençant donc par 50 words for snow. 
Aujourd’hui,The Dreaming, la deuxième partie d’Aerial, et The Sensual world font parti de mon quotidien musical et globalement à part Director’s cut et Lionheart je reviens régulièrement à tous ses albums. 
Hounds of love reste pour moi un bon album d'entrée, avec une première partie de tubes pop et une deuxième plus expérimentale.
 
Quel plaisir d’avoir encore tous ses albums à découvrir!
 
Link to comment
Share on other sites

Ca depend vraiment des gouts.

Pour ma part j'ai decide de m'y interesser lorsque j'ai entendu Get out of My House, et j'aimais deja beaucoup "Running Up that Hill" tous les adeptes m'ont conseille de commencer par The Dreaming qui est selon les fans son meilleur album. Je l'ai achete sans l'ecouter et j'ai ete vraiment decu, en tout cas je n'ai rien compris a l'album j'ai trouve ca trop dissonant.

 

Puis Hound of Love, pas mieux, j'ai trouve ca tres vieillot criard, limite embarrassant (the big sky) 😐.

Finalement c'est grace a Sensual Word que c'est rentre tout en douceur. Le plus facile d'acces selon moi.

Puis the Kick Inside "pour deconner" tellement le son est date et a ma surprise je suis devenu addict a au moins la moitie des chansons. 

Au final c'est LionHeart mon prefere. 

 

Choisi un album au pif et n'ecoute pas autre chose pendant un moment. Kate Bush c'est un son tres difficile a s'approprier, plus difficile que Bjork selon moi.

J'ai fini par adorer The Dreaming mais c'est un album peu invitant pour commencer. Froid et brutal.

Link to comment
Share on other sites

Je dirais Never for Ever et Hounds of Love (Face A 🤓) pour du classic Kate accessible, et Aerial si on ne connaît pas du tout, avec des sonorités plus modernes et moins exigeantes. Mais pas le plus intéressant musicalement non plus. The Dreaming en dernier...

 

J'ai vu le documentaire sur Arte (dernier jour pour le replay!), j'ai trouvé ça un peu trop court (= je ne voulais pas que ça se termine), ça mériterait une mini-série. Je trouve qu'ils expédient un peu trop la partie plus récente, même si on comprend bien que ce n'est pas évident de parler longtemps sur les périodes où elle s'est retirée. Je pense que le retour avec Aerial et son spectacle de 2014 méritaient un petit peu plus de substance.

 

Mais sinon c'est un bon reportage (la réalisatrice aurait pu trouver un autre sous titre que "la sorcière du son"), et j'ai bien évidemment envie de tout réécouter à nouveau. Je n'ai pas fini de "lire" le livre de paroles.

Edited by innerwatch
vinyl nerd
  • Super ! 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 31/07/2020 à 23:35, noge a dit :

Quelques conseils pour la découvrir pour un néophite, elle est fascinante? Merci merci.

j'irai vers une relecture par elle-même, donc Director's Cut (2011).

Katebushdirector'scut.png

C'est une bonne synthèse de son univers, je trouve avec une instrumentation plus acoustique/ subtile, comme une pierre précieuse polie par les vagues du temps 😛 ohoho (Flower of the mountain qui rappelle la période Areal, les influences reggae/soul sur Song of solomon, ) ; une source dépouillée d'artifices (this woman work's), tout en n'étant pas dénuée de moments forts (le rockeux Lily, le très explosif Top of the city) et folk (flutiau et biniou de The red Shoes),

 

 

ah ben tiens pour une fois je suis d'accord avec Hugo Cassavetti de Téléramou :

 

Citation

onze titres, retouchés et en partie réenregistrés, de ses albums The Sensual World (1989) et The Red Shoes (1993). Chez d'autres, le procédé inciterait à la méfiance. Mais avec Kate Bush, qui n'a jamais fait les choses à la légère, on accueille le projet, intrigué mais confiant. A juste titre : les chansons qu'on a tant aimées, dépouillées de sons parfois datés, gagnent en intemporalité. +++

 

La chanson Love and Anger est super aussi... son emphase, le chœur, la guitare électrique de David Glamour, quel plaisir.

Allez je replonge

 

https://www.katebushencyclopedia.com/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 31/07/2020 à 23:35, noge a dit :

Il est repassé ce soir, je le découvre.

Quelques conseils pour la découvrir pour un néophite, elle est fascinante? Merci merci.

Alors, au final, tu y' es plongé ? 

 

Y'a quelques temps Innerwatch m'avait conseillé  des chansons de The Dreaming auxquelles j'avais bien accroché mais sans réussir à écouter l'album en entier. J'ai voulu aller plus loin et les trois quarts de l'album sont vraiment extras (La première moitié de l'album est vraiment étonnante !), avec tout le travail sur les voix et les superpositions de ces dernières. (Seul le trio  Night of the swallow, All the love et Houdini où elle en fait des caisses ne me ravissent pas).

 

Je me mets doucement à Hounds of love, je suis un peu moins emballé.

 

Petite déception de ne pas trouver de videos live où elle chante vraiment (l'ère du playback 😐 ), j'étais curieux du résultat sur des chansons comme The dreaming.

Edited by Quinethssence
Link to comment
Share on other sites

Apres sa serie de concerts en 1979, elle n'a fait que des performances televisees en playback. A la limite a l'epoque de Never for Ever et the Dreaming c'etait comprehensible vu qu'elle dansait beaucoup, mais avec Running up that Hill elle etait quasi immobile. 

 

Il y a quand meme ces deux la

 

 

Edited by pierro
  • I like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 12/10/2020 à 08:05, Quinethssence a dit :

Alors, au final, tu y' es plongé ? 

 

 (Seul le trio  Night of the swallow, All the love et Houdini où elle en fait des caisses ne me ravissent pas).

 

Je me mets doucement à Hounds of love, je suis un peu moins emballé.

 

Petite déception de ne pas trouver de videos live où elle chante vraiment (l'ère du playback 😐 ), j'étais curieux du résultat sur des chansons comme The dreaming.

 

Ah ha, au contraire "Night of the swallow", "All the Love" et "Houdini" sont mes préférées avec la dernière, "Get out of my house" et "Leave it open" qui ferme la face A.

Les deux dernières sont assez effrayantes en termes de sonorités.

La première partie me fait penser à "Army Dreamers" surtout "There goes a tenner" ou "Suspended in Gaffa".

 

Pour Hounds of Love, ma préférée de la face A c'est "Mother Stands for Comfort", c'est d'ailleurs la seule chanson de cette face censée être commerciale qui n'est pas sortie en single.

La deuxième face est à écouter d'un seul trait comme la face B de Aerial.

 

Après il y a l'excellent best of "The Whole Story".

 

Les albums de 1989 et 1993 sont davantage pop, surtout The Red Shoes avec un son très américain.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
Le 01/08/2020 à 13:32, lagusti a dit :

 

Il y a plein de chemins pour rentrer dans une oeuvre

 

Oui et une nouvelle preuve !

 

Bon ça va la faire gagner 2 euros 😂

Mais aussi peut être qlq nouveaux "fans"...

  • I like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Posted (edited)

C'est vraiment super que beaucoup de gens découvrent/re-découvrent Kate Bush, elle a toujours été très connue chez les amateurs de musique mais je la trouvais un peu injustement oubliée du grand public ( en même temps encore une fois ça a jamais été une artiste faite pour tout le monde et c'est très bien comme ça ). Je trouve l'utilisation de Running Up That Hill dans Stranger Things vraiment excellente, les frères Duffer ont complétement rendu justice à ce chef d'oeuvre pour moi. Maintenant je peux parler avec mes amis de Kate Bush, j'aurais jamais cru ce jour arriver x) ( alors qu'avant ils ne voulaient pas en entendre parler, bref... ). Prochaine étape : leur faire écouter The Dreaming ( mon préféré, bon on en est encore loin mais on s'en rapproche... ).

Edited by Eizen123
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.