Jump to content
forum.bjork.fr
Verandi

Les films de 2019

Recommended Posts

 

El_Reino.jpg

 

El Reino

Compliqué pour moi d'avoir un avis simple sur ce film, parce que :

  • d'une part, il est construit comme un thriller très efficace un peu malin et souvent drôle où pendant deux heures on soit un personnage et on est en empathie avec lui, on voudrait presque qu'il s'en "sorte", et que "le bien" triomphe. le problème étant que ce personne est une vraie ordure , un être médiocre, et que la mise en scène efface tout ça au profit d'une identification totale au protagoniste. Moi ca me pose souci qu'on me force à m'identifier intégralement à un personnage parfaitement irrécupérable
  • d'autre part, l'espèce de pseudo-brûlot sur la politique / l'économie espagnole est tout relativisé par la décision de ne jamais nommer un parti, un camp, un moindre élément réel. tout ce qu'on voit est comme abstractisé; tous les coups portés sont donc complètement à coté.
  • enfin la décision de ne montrer dans l'univers du film que : l'ensemble du champ politique pourri jusqu'à l'os ou comme contre pouvoir une presse populiste et elle même empêtrée et corrompue est assez... étrange? Quel est le message? Tous pourris, y'a rien a sauver? 

Et pour tout compliquer, il faut admettre que la forme du film est très impressionnante, avec des scènes fortes de partout (la course poursuite de nuit, le débat télévisé final)... Disons que pour moi le film est le meilleur quand il n'essaye pas d'avoir un discours politique...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Monsieur_Link.jpg

 

Monsieur Link

C'est un film un peu plus léger, un peu plus coloré, un peu plus simple que tous les films du studio Laika. Mais c'est un très beau film d'aventures, inventif de partout, visuellement somptueux comme toujours chez eux, avec un mélange parfait de stop motion et d'images par ordinateur pour beaucoup de décors. Un casting voix en VO parfait (difficile à voir même à Paris en dehors d'une pauvre séance par jour, même si je suis assez curieux de voir ce que pourrait donner Eric Judor). Par delà la légèreté, quelques evocations des atrocités de la colonisation, qui ne font pas de mal.

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

0824159.jpg

 

Gloria Bell
Gloria Bell qui sirote des cocktails, Gloria Bell au volant de sa voiture chantant à tue tête des tubes 80's, Gloria Bell se déhanche sur de la disco... forcément...

je n'ai pas vu le film original, donc impossible de comparer.

Ce n'est pas un chef d’œuvre, mais lorsqu’on aime d'amour l'actrice : ce rôle lui est taillé sur mesure (qlq plans magnifiques et fin assez culte),

d'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'elle est executive producer.

 

C'est décidé : je ne vais voir plus voir de films avec des femmes de - 40 ans. :drop:

  • Kiss 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les crevettes pailletées

J'avais un peu peur en voyant la bande annonce, et au final c'est vraiment très sympa. Oui, y a pas de grandes surprises, oui y a des clichés, mais ils savent en rire et en faire un feel good movie à la française. 

perso-player_preview.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png

 

Séduis-moi si tu peux

Très sympathique comédie romantique, qui pour une fois est vraiment riche en moment de comédie, et qui ne pose pas sur l'habituelle combinaison de harcèlement et d'espionnage pour finir par conquérir l'un des deux partenaires (au passage, travail minable des traducteurs du titre qui donne vraiment l'impression que le film va être ce que je viens de décrire - et au passage les sous-titres sont vraiment mauvais...). C'est vraiment très drôle, les deux acteurs ont un timing comique et une bonne alchimie, ca fonctionne très bien. 

 

Les deux petits points que je trouve un peu limite c'est d'une part l'aspect politique (Charlize Theron joue le rôle de la secrétaire d'état des états-unis) qui est survolé et qui se vautre vers la fin dans un relativisme qui laisse un goût âmer ("good people on both sides", ce genre de choses) et d'autre part l'insistance qu'a ce film (et l'industrie du cinéma en général d'ailleurs) à présenter Seth Rogen comme un troll immonde et qu'on devrait trouver drôle en soi que les gens dans les films puissent le trouver attirant (parce que bon, il est tout a fait à mon gout, déjà :P, alors que dans ce film son personnage et son contraste avec celui de Charlise theron suffisaient à créer la situation de départ)

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png

 

Wine Country

Première réalisation de Amy Pohler, avec une bonne partie de la bande du SNL. C'est assez bateau sur la forme , mais les comediennes sont chouettes et c'est un bon mélange de comédie et de film dépressif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png

 

Douleur et gloire

J'ai encore du mal à décanter tout ce que je pense du film mais je sais que ca a été une projection très intense et très belle pour moi. C'est une auto-fiction avec suffisamment de recul et de fiction pour que ca reste beau. une sorte de bilan au seuil de la vieillesse de la vie d'un réalisateur vieillissant  , dépressif et paralysé par la douleur, accro aux médiacaments et lâché par  corps qui se délite, au cours d'une série de retrouvailles de fantômes de son passé , en chair et en os comme en souvenirs. avec une nouvelle fois la figure de la mère qui rôde, mais pour une fois sur une double note à la fois idéalisée, glamour et protectrice dans ses souvenirs comme souvent dans sa filmographie, mais aussi froide et cassante quand on la voit en vrai. Je pense qu'il serait intéressant de revoir la filmographie d'Almodovar avec cette nouvelle vision de sa mère en tout cas... 

  • I like 2
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png

 

Rocketman

 

Contrairement à un exemple récent de biopic musical qui était catastrophique à tous points de vue, Rocketman m'est sympathique. Le film n'échappe pas à l'inévitable montée/crise/rédemption, aux photos à la fin du vrai elton, à une structure un peu bateau. Mais il y a suffisamment de personnalité dans ce qu'on montre (avec souvent beaucoup d'inventivité, et une absence d'attachement à un quelconque réalisme), de point de vue (même si Elton John a produit ce film, on est très loin du terrible projet de réécriture de l'histoire de Queen par les survivants du groupe). Superbes costumes bigger than life (et bien plus extravagants et précieux que les vrais, mais là encore je trouve ca très chouette), acteurs vraiment épatants (Taron Egerton a vraiment pour seul défaut d'être vraiment 100 fois trop joli pour jouer Elton John, mais on l'oublie assez vite), aucune gêne du film de montrer une homosexualité concrète, aucune peur des acteurs (a priori hétérosexuels malgré les rumeurs - j'aurais préféré évidemment des acteurs homos, en tout cas out ) de se donner sans fausse pudeur. Et contrairement à l'aire navet, les acteurs chantent très joliment avec leurs propres voix (je ne savas pas que c'était une comédie musicale d'ailleurs, avec des chansons utilisées sans souci pour la chronologie réelle de leur écriture)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

The dead don't die - Jim Jarmusch

 

Ratage total ! Ca part d'une bonne idée, l'ambiance est sympa, le casting est top, mais au final, ça n'a aucun sens, ça ne mène nulle part, c'est lent, bref on s'ennuie ferme. (et ça manque cruellement d'humour)

 

2574607.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Edited by poplife

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mektoub My Love  : Intermezzo

 

ca s'annonce encore pire que le premier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec en bonus, le petit point homophobie qu'on attendait plus :

 

 

 

pour rappel, le sujet sur le premier film :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/05/2019 à 17:03, benjicok a dit :

image.png

 

Douleur et gloire

J'ai encore du mal à décanter tout ce que je pense du film mais je sais que ca a été une projection très intense et très belle pour moi. C'est une auto-fiction avec suffisamment de recul et de fiction pour que ca reste beau. une sorte de bilan au seuil de la vieillesse de la vie d'un réalisateur vieillissant  , dépressif et paralysé par la douleur, accro aux médiacaments et lâché par  corps qui se délite, au cours d'une série de retrouvailles de fantômes de son passé , en chair et en os comme en souvenirs. avec une nouvelle fois la figure de la mère qui rôde, mais pour une fois sur une double note à la fois idéalisée, glamour et protectrice dans ses souvenirs comme souvent dans sa filmographie, mais aussi froide et cassante quand on la voit en vrai. Je pense qu'il serait intéressant de revoir la filmographie d'Almodovar avec cette nouvelle vision de sa mère en tout cas... 

 

C'est joliment filmé, bien raconté, très bien joué... mais j'ai trouvé ça long, et ça ne m'a pas touché du tout. Peut-être parceque ça ne fait absolument pas écho à ma vie perso ou peut être que je suis tout simplement insensible.... :) Le film sera très vite oublié.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Foncez voir parasites les gars !!!!

 

C'est grand, c'est jubilatoire, et c'est une tres belle critique sociale...

Une palme tres accessible !!

voyage garanti 

Share this post


Link to post
Share on other sites

image.png

 

Un très grand film , à la fois populaire, spectaculaire, profondément de gauche et qui finit avec des salles pleines et une palme d'or je ne peux qu'être content.

Critique sociale, assurément, et malgré toute la symbolique du haut et du bas, le film reste relativement nuancé avec ses riches pas particulièrement stéréotypiquement odieux (avant le fin), ses pauvres pas idéalisés Mais dans un monde injuste dominé par la violence réelle et symbolique, les dominés se battent entre eux pour des miettes, et un même événement climatique impacte les différents strates sociales de manière tellement différente. Pendant le film, on rit, on crie, on pleure, on serre les poings. et on en ressort avec une rage de justice sociale renforcée pour une vie entière. Et Bong-Joon Ho se refuse toujours à ôter la dignité de ses personnages, c'est vraiment très beau.

  • I like 1
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   1 member

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.