Jump to content
forum.bjork.fr
bjon

Russian Doll

Recommended Posts

Russian Doll

 

 

co-produit par Amy Poehler et Natasha Lyonne (OITNB) 

 

Citation

Si Edge of Tomorrow avait un bébé avec Groundhog Day (Un jour sans fin), il ressemblerait probablement à Russian Doll, la nouvelle série de Netflix qui propose une boucle temporelle, et dans laquelle on retrouvera Natasha Lyonne. +++

 

8 épisodes à partir du 1er février

 

ça donne envie, même si un peu sceptique sur le côté répétitif du scénario sur une saison complète

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 10/01/2019 à 11:30, bjon a dit :

Russian Doll

 

co-produit par Amy Poehler et Natasha Lyonne (OITNB) 

 

 

8 épisodes à partir du 1er février

 

ça donne envie, même si un peu sceptique sur le côté répétitif du scénario sur une saison complète

 

 

Le pitch fait un peu classique, mais en fait non, difficile d'en dire plus sans gâcher le reste du scénario. C'est pas un jour / un épisode (par exemple), l'histoire est plutôt bien construite et s'attache plus aux personnage qu'à l'artifice de la journée qui se répète. Il y a une vraie identité, semi comique, semi drama, semi fantastique. Le format est idéal pour ma part, huit épisodes de 25min, ça aurait pas été tenable autrement.

Y'a quelques clichés, notamment son personnage, le seul bémol. Et Chloe Sevigny pendant deux épisodes :coeur:

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu as bien résumé la chose, c'est court et tant mieux, on a évité la répétition infernale

ça pourrait s'arrêter là mais Netflix va sûrement en vouloir plus

 

le personnage de Lyonne est attachant, même si avec son timbre de voix et son jeu, j'ai un de mal à la détacher de son personnage d'OITNB

bref aussitôt le visionnage terminé et presque déjà oublié

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai beaucoup beaucoup aimé. 

Une idée très simple, très bien exécutée, beaucoup de délicatesse, de symbolisme. 

J'ai envie de le reregarder pour creuser.  

 

Ca m'a rappelé cet épisode de Buffy, qui repose sur la même idée, dans lequel buffy se retrouve piégée en elle-même dans une boucle, dont elle n'arrive à s'extirper qu'en faisant face à ce qui a généré cette boucle, dans son enfance. 

 

Spoiler

Ici on ajoute la métaphore de la mort, de façon bien trouvée. Elle commence à mourir en perdant son chat, la perte réveille une douleur, qui la tue à chaque fois qu'elle se replonge en elle-même et s'approche du trauma familial. Y compris les choses basiques du quotidien comme descendre les escaliers, qui deviennent invivables. Par le poids de la culpabilité d'avoir trahi la mère. 

Et Ruth doit mourir plusieurs fois également, complice de la trahison et du matricide. 

L'articulation avec Horse est assez brillante aussi, le personnage psychopompe, qui est toujours là pour soutenir l'enquête de Nadia en elle-même et accompagner la transformation, se débarrasser des cheveux qui étaient la fierté de la mère, de la médaille-héritage-shoah.

 

en fait on pourrait retracer tout le scénario à partir des éléments inconscients en associations d'idées. Ça commence dans la salle de bain (au sujet de laquelle on insiste bien qu'elle est vaginale), la perte, celle du chat, qui la ramène à celle de la mère, le poulet de Maxine (on découvre plus tard le symbole de la boite de poulet de ruth le jour ou la mère pete totalement les plombs) et ainsi de suite. 

 

 

c'est une psychanalyse sous forme de série et c'est très rondement mené.  

Seul le dernier épisode me laisse perplexe, je ne l'ai pas trouvé utile, la fin du 7 aurait été parfaite. 

 

Edited by Fistuline

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/02/2019 à 17:34, bjon a dit :

bref aussitôt le visionnage terminé et presque déjà oublié

:o aha je suis un peu contente de lire ça... J'ai stoppé au 3e épisode, lorsqu'elle tombe dans le trou de chantier... faut pas pousser... les ressorts comiques de l'ère paléozoïque, merci bien :peace:

L'écriture est comment dire "TRES COOLAX", je peux comprendre le plaisir qu'on peut prendre dans ce genre de système en boucle,

mais c'est vraiment pas ma came... et le personnage malgré la caution - urbaine geek branchouille paumée clope accrochée au bec -  m'a en fait rebutée.

ma conclusion, une série "Smoke.Netflix.Chill".

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.