Jump to content
forum.bjork.fr
Sign in to follow this  
benjicok

[the CW] Crazy Ex-Girlfriend

Recommended Posts

J'avais vaguement entendu parler de cette série, en tout cas de nom mais je ne m'y étais jamais intéressé plus que ca (le nom ne fait pas vraiment envie quoi). Mais quelle claque !

 

Ca raconte l'histoire d'une femme avocate d'affaire à New York en burn out imminent qui fait une crise de panique au moment où on lui propose de devenir associée dans son cabinet. Elle tombe sur un de ses ex de son adolescence (ils étaient sortis ensemble genre 3 semaines pendant un camp de vacances d'été)  et prend ça comme prétexte pour déménager dans la banlieue de Los Angeles où il va habiter car il n'a pas réussi à faire carrière à NY. Elle se persuade que c'est pour retrouver de la tranquillité et de la stabilité qu'elle y va mais elle est en plein déni car c'est évidemment pour le retrouver lui. Elle se trouve un boulot dans un petit cabinet d'avocats bien tranquille et va tenter de s'immiscer dans son cercle d'amis. Mais en fait c'est un peu plus compliqué que ca.

 

La situation de départ est vraiment malaisante car elle présente un cliché de personnage féminin absolument éculé et franchement rance mais en fait cette série va passer son temps à prendre des clichés et à les retourner ou à ajouter des couches et des couches de nuances et de complexité et c'est même tout son propos. En fait c'est vraiment une série qui va aborder les problématiques de santé mentale de manière frontale (dépression, anxiété, et d'autres choses plus graves encore mais je vais me garder d'en révéler plus. La saison 1 est dans le registre de la comédie, la saison 2 plus dans celui de la comédie dramatique et la saison 3 (qui pour l'instant est en cours) n'est vraiment plus du tout "agréable" mais c'est vraiment très fort.  Ca commence vaguement feel good mais c'est franchement une série qui parle de dépression, d'obsession, soyez prévenus ^^. Tout ca traversé d'un féminisme assumé.

 

Il y a une galerie de personnages vraiment chouette, des gens moyens , mais très humains. Et une variété a tous les niveaux (âge, orientation sexuelle, ethnicité, ...) qui est amenée avec une vraie évidence. (j'ai juste eu un petit souci avec un personnage féminin dans la saison 1 qui n'était vraiment pas aussi nuancé que les autres mais ca s'améliore énormément dès la saison 2.

 

Et chose importante c'est aussi une comédie Musicale ! Chaque épisode contient au moins 2 ou 3 chansons originales, dans des styles et des registres extrêmement variés. Sur la centaine de chansons créées y'en a vraiment très peu qui sont moyennes, elles sont franchement super bien écrites et toujours mises en scène de manière super inventive. Ca va de numéros type comédie musicales années 50 à des pastiches des spice girls. Beaucoup trainent encore dans ma tête en tout cas.

 

C'est une série que personne ne regarde visiblement , mais qui a visiblement n'a été renouvelée que grâce aux récompenses prestigieuses et méritées qu'elle a reçues. Et la série est ecrite, composée, interprétée ; coproduite par Rachel Bloom , qui est franchement extrêmement douée.

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le 14/02/2018 à 13:19, benjicok a dit :

C'est une série que personne ne regarde visiblement

si moi aha (chuuuut)

mais je zappe systématiquement tous les passages chantés... donc je joue le jeu à moitié, j'avoue.

 

Le 14/02/2018 à 13:19, benjicok a dit :

les problématiques de santé mentale de manière frontale

En effet, les relations tordues sont assumées. Je pense surtout au fonctionnement du duo Rachel et Donna, mère-fille, qui est très limite aha, ce qui fait de cette série un objet assez étrange.

tumblr_oywatq00jM1vbn26jo6_400.gif
 

Greg, il est pas mal écrit. mon chouchou de la lose.

 

Le 14/02/2018 à 13:19, benjicok a dit :

(j'ai juste eu un petit souci avec un personnage féminin dans la saison 1 qui n'était vraiment pas aussi nuancé que les autres mais ca s'améliore énormément dès la saison 2.

Tu parles de Valencia ? 

 

Et tu viens de m'apprendre qu'il y a d'autres saisons ! la fin de la saison 1... quelle misère.

j'y cours

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, aifol a dit :

Rachel et Donna Paula

oui, Paula  est clairement (dans la saison 1) une enabler (je ne connais pas de mot français) mais oui cette relation est super pas saine :D du tout ^^

Il y a 2 heures, aifol a dit :

Tu parles de Valencia ? 

oui. Elle se développe énormement après mais dans la saison 1 c'est limite. le personnage unidimensionnel au possible. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai tout regardé et ça m'a beaucoup plu. 

La saison 1 m'avait laissé vraiment dubitatif. Les meufs obsédées par les mecs ... 

Aucun épisode n'aurait passé le test de Bechdel ...

 

Et puis ... quand finalement on comprend de plus en plus tous les "soucis" sous-jacents de Rebecca, ses problèmes de "santé" mentale ... ça devient vraiment bien, surtout une fois qu'il est verbalisé et révélé que "tout ça, finalement, n'a jamais été à propos des hommes" ... Toutes ces affaires n'étaient que les symptômes de quelque chose de bien plus délicat. Et là, la série reprend tout son élan ... Et du coup, rétroactivement, je trouve la saison 1 vraiment bien. Et en plus, fait surprenant pour les américains, les problèmes de Rebecca sont démédicalisés. Ce qui est peu commun, vu la provenance de la série. On l'encourage à ne pas prendre de médicaments, sa psy l'encourage à plus parler que gober des pilules. On parle quand même tout le temps de "santé mentale" ce qui est très embêtant, à mon goût. Mais c'est quand même une évolution par rapport à ce qu'on trouve dans le reste des shows américains à ce sujet. 

 

Et je ne suis vraiment pas fan des shows qui chantent ... Mais là, je trouve ça marrant rien que parce que chaque chanson est une hommage ou parodie, ou les deux, à de grands hits et du coup, dès qu'on repère la référence, la dérision est assez tordante. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/02/2018 à 12:07, Fistuline a dit :

Et puis ... quand finalement on comprend de plus en plus tous les "soucis" sous-jacents de Rebecca, ses problèmes de "santé" mentale ...

Je ne suis d'au tout début de la saison 2, et Greg se casse donc pfff

Pour le moment, aucun diagnostic n'a été donné, enfin je veux dire,  ni par sa psy, ni par elle-même, aucune prise de conscience de sa façon d'opérer, alors je suis certainement encore trop tôt dans la saison, mais je trouve le temps un peu long maintenant ! aha

 

Le 15/02/2018 à 20:29, benjicok a dit :

oui, Paula  est clairement (dans la saison 1) une enabler (je ne connais pas de mot français) mais oui cette relation est super pas saine :D du tout ^^

ah oui merci, j'ai du mal avec les prénoms. je ne sais pas, facilitatrice de comportement d'une personne borderline ? ah ! encore un anglicisme.


Trouble de personnalité limite (TPL) en français. Mon diagnostic est bon ? 

:loupe:

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

le vrai diagnostic c'est saison 3 je crois ^^

et je crois que ton diagnostic est le bon ca ressemble au nom en anglais :manga:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, benjicok a dit :

le vrai diagnostic c'est saison 3 je crois ^^

mazette, que c'est loin ! j'ai presque le temps de passer médecine ;)

Les trop rares interventions de la psy me font bien rire en tous cas.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, aifol a dit :

mazette, que c'est loin ! j'ai presque le temps de passer médecine ;)

Les trop rares interventions de la psy me font bien rire en tous cas.

 

 

 

Son rôle ne fait que devenir meilleur ensuite :wub:

 

J'ai beaucoup aimé la fin de la saison 3

 

Rebecca s'est trouvée bien confrontée à elle-même pendant la saison mais, jamais encore elle n'avait été confrontée à la justice, et il était temps, parce que ses agissements sont très très limites. 

 

 

Citation

le vrai diagnostic c'est saison 3 je crois ^^

 

Oui ! Et je suis très content parce que la série confirme ce que l'on sait : un diagnostic sur les problèmes de santé mentale ne fait généralement qu'accentuer les problèmes et n'aide vraiment pas les gens qui ont des troubles. Rebecca, ça lui a pas réussi du tout ... 

Les américains et leur DSM-5 de merde ... tsss

Ravi que Rachel Bloom prenne position contre cette médicalisation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Fistuline a dit :

Et je suis très content parce que la série confirme ce que l'on sait : un diagnostic sur les problèmes de santé mentale ne fait généralement qu'accentuer les problèmes et n'aide vraiment pas les gens qui ont des troubles

 

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ça, étant mois même schizophrène et le fait de le savoir et d'accepter mon traitement m'a beaucoup aidé (il est vrai que les quelques années ou j'ai luté contre ça (surtout le traitement) ne m'on pas aidé, peut être c'est ça que tu veux dire). Et j'ai toujours eu l'impression d'avoir lu des trucs dans le sens que je pense. 

Du coup si tu as des trucs à me faire lire sur ce qui "confirme ce que l'on sait" ça m'interesse !

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Le Normal et le Pathologique" ... Georges Canguilhem.

Le problème du diagnostique c'est d'opposer instantanément "sain" à "malade" ... Alors que ce n'est pas si simple que ça. La pathologie formalisée exclue instantanément la personne concernée de toute les normes de "santé" que la société a inventées. C'est tout bonnement excluant, surtout dans une société aussi ableiste. 

Et encore plus en ce qui concerne la "santé mentale", il existe un spectre bien plus complexe de "pathologies" que la classification du DSM-5. 

Je ne crois pas du tout à l'idée de "santé mentale". On est tous zouzous, certains vivent mieux que d'autres avec leurs zonzons. L'important (cf le georges ci-dessus) étant d'identifier les symptômes, leurs causes et y travailler. Le formalisme du diagnostique étriqué s'y oppose d'office, en assumant que la personne en question est victime d'un faisceau de symptômes (comme Rebecca, se met à googler son diagnostique pour, comme avec les gens qui croient en les signes astrologiques, trouver des correspondances et dire "mais oui c'est tout moi"). Et on perd alors tout pouvoir sur l'individualité de ce que l'on vit, pour simplement subir ses symptomes. En plus de devoir subir la société en étant passé du coté des "malades". 

Du reste, mettre les gens dans des cases, ça n'a jamais servi grand monde. Même en médecine, on voit bien que le futur est le "drug design" avec des prescriptions designées au cas par en cas, en fonction de déterminants génétiques, de profils phénotypiques. L'époque de "le diagnostique est UNTEL, alors le traitement est UNTEL" est révolu. De plus en plus, on appréhende au cas par cas c'est c'est en cette direction que la recherche s'oriente. En ça aussi, le DSM-5 est un outil tout à fait à la bourre. Du reste, les thérapeutes-psy qui sont un minimum consciencieux refusent l'utilisation d'un outil aussi archaïque pour appréhender les troubles de la (complexe) psyché humaine. Même le Dr Akopian fait la réflexion à Rebecca, à un moment, en lui disant qu'il vaut mieux s'occuper de ses problèmes et les examiner que se distraire avec la recherche de solutions. Ça fait d'ailleurs drôle de voir une psy américaine dire ce genre de choses alors que nos psys qui ont pignon sur rue ici sont les premiers à inventer des profilages psychologiques (cf marie-france hirigoyen, l'inventeuse du "pervers narcissique" qu'on entend encore déblatérer ses conneries partout, avec les conséquences qu'on connait (super ventes de livres €€€ et outil efficace du patriarcat)). 

C'est ce qui me plait, dans cette série, les gens sont un peu fous, tous, chacun sa façon de gérer et on voit que la médicalisation de Rebecca n'est pas ce qui l'a aidée (on voit ce que ça a donné, de la faire interner ... ça a généré son déni le plus profond). 

 

 

 

 

Edited by Fistuline
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a eu tâtonnement, si mes souvenir sont bons, avant de trouver le bon traitement pour moi oui.
Mais en même temps, je trouve que mettre dans le même sac tout le monde qui est un peu "zouzous" et les vrai malades c'est pas forcement juste.  il y a quand même des malades qui méritent un traitement (sans ça ça fait longtemps que je me serais jeté sous un train lors d'un de mes délire), ça n'enlève rien à ta "zouzouté" mais du coup c'est moins dangereux. 

 

La première saison de "Crazy Ex-Girlfriend" est sur Netflix, cool ! je vais m'y mettre.

Edited by Le Gamin Bizarre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu déformes mon propos. Ou peut-être l'ai-je mal exprimé. Sans doute d'ailleurs. Ce n'est pas facile.
Ce que je veux dire c'est que plutot qu'expliquer les choses par "la personne et sa pathologie", je trouve préférable de privilégier l'individualité comme un tout. L'intégrité de la personne et ses traits et symptômes, pour mieux se réapproprier ces derniers et apprendre à les gérer. 

Comme quand Akopian et l'autre psy expliquent à Rebecca que toute l'énergie qu'elle passe dans ses comportements totalement farfelus et potentiellement dangereux pourrait bien être mise à profit pour aider les autres. Et qu'elle a une mini révélation, en réalisant que ça pouvait être un atout pour elle. Evidemment ça se rebarre en couilles parce qu'il n'est pas si facile de sortir de ses schémas et que, comme tous les gens qui ont de très lourds complexes, elle est totalement narcissique et les autres, au final, ne l'intéressent pas tellement, dans l'immédiateté de ses besoins. 

 

Bref ... vaste sujet. Mais je trouve que cette série en traite de façon très intéressante, et c'est assez rare. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.