Jump to content
forum.bjork.fr
sofftchevaliers

Utopia, vos premières réactions

Premières impressions  

202 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

Bonjour,

 

Le 20/11/2017 à 17:51, Freddy77 a dit :

spoilers ci-dessous :

 

Spoiler

On retrouve ENFIN la Bjork de Debut, très pop, tres dancefloor commercial ! ( :sournois: ) >>> BLAGUE <<<<

 

 

le spoiler ci-dessus est une blague.
Merci de parler de l'album en plus de 5 mots. Le forum n'est pas une chatroom.

Pour cela vous pouvez faire des multicitations. Surlignez une partie du texte, le menu "Citez ceci" apparaît, cliquez.
Répétez cela pour plusieurs phrases, puis complétez votre post. Ainsi, vous pouvez parler de plusieurs points dans le même message, cela permet d'enrichir vos posts, évite donc l'effet conversation mono thématique. Bref, pensez à l'intérêt que peut avoir vos messages pour quelqu'un qui débarque 3 jours après vous. 
 

Les réponses laconiques, d'une seule phrase seront à présent effacées. sans aucune justification.
Merci de penser à ceux et celles qui patientent le 24, et qui auront à lire TOUS le sujet.

L'équipe des modé

 

 

  • I like 1
  • Confused 1
  • Kiss 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas assez de recul pour dire quel chanson est ma favorite,pour l'instant je dirai dans l'ordre "Future forever","Saint","Arisen my senses" & "Losss"...En tout cas l'ensemble me plait beaucoup...

  • Great ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pige pas pourquoi ils se sont pris la tête à mettre the gate en avant pour cet album.....comme première approche. 

Franchement ils auraient mis " arisen my senses" là ça aurait été le pied tonnerre feu de dieu...

c'est épique et ça donne envie. 

ce qui m'a bloqué c'est vraiment the gate. Il m'occulte une partie de mon écoute tellement il m'est difficile d'aller jusqu'au bout de ce morceau....

j'aurais mis le clip de the gate sur arisen my senses. Amour cosmique quoi....

Edited by Sethi

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Sethi a dit :

 

Je pige pas pourquoi ils se sont pris la tête à mettre the gate en avant pour cet album.....comme première approche. 

 

 

Alors c'est pas "ils" mais bien "elle", Björk a expliqué qu'elle a choisi The Gate comme premier single car il fait le lien entre Vulnicura et Utopia. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui pardon "elle"

c'est à la fois ingénieux et déroutant d'avoir fait ce pont.(cette porte)

bref je me suis emballée....:)

 

il y a 7 minutes, HöShI a dit :

 

Alors c'est pas "ils" mais bien "elle", Björk a expliqué qu'elle a choisi The Gate comme premier single car il fait le lien entre Vulnicura et Utopia. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de faire la première vraie vraie écoute de l'album (en ne faisant vraiment que ça parce qu'en réalité je l'ai déjà bien bien écouté...)

Rholala.... Je commence à vraiment bien apprivoiser la bête ou c'est elle qui m'apprivoise je ne sais pas encore mais bordel qu'est ce que c'est bon ! Du coup je vais un peu détailler mes impressions sur les différentes chansons de l'album. Il n'y a vraiment aucune chanson que j'ai eu envie de zapper... 

 

Est-ce que je suis seul à chialer sur Arisen My Senses ?? :wub: Elle me met dans un état.... C'est fou... Lorsqu'elle dit Arisen My Senses je fonds.... (J'ai également versé ma larme sur Blissing Me, Saint et Future Forever... Je suis sentimental ce soir visiblement :drop: Heureusement qu'elle m'a fait rire avec des (h)old farts... ) Pour revenir à AMS je ne la trouve absolument pas commerciale ces beats partout, cette façon de chanter, j'ai du mal à l'imaginer passer à la radio... mais je vois ce que veut dire Höshi malgré tout.

 

the gate je m'étalerai pas, on en a déjà beaucoup parlé mais c'est une chanson que j'aime vraiment beaucoup ! Surtout les doubles voix à la fin.... 

 

Utopia J'ai pas accroché tout de suite mais je la trouve très descriptive au niveau des sons, on a vraiment l'impression de se balader sur une ile avec des plantes et des oiseaux inconnus.... J'aime beaucoup l'intro avec cet oiseau chelou 

 

Par contre quand je lis Björk ou des membres du forum dire que Body Memory est lumineuse je me demande comment je fais pour ne pas voir la lumière ! Je la trouve super dark avec les choeurs et les beats mais tout sauf aérienne et légère (musicalement en tout cas). Rien que le début je me vois sur une île du Nord, dans la brume en plein hiver, avec un petit côté médiéval ou Vikings.... loin du paradis auquel on pourrait penser... Ceci dit je me vois mieux en Islande qu'aux Seychelles niveau paradis mais ce n'est que mon avis.... L'effet mis sur la musique à 7:27 me plait trop !!

 

Features Creatures - j'adore la musique, c'est extra et sa façon de chanter "faux" au début :wub: ... D'ailleurs ça me fait penser à My Favourite Things dans Dancer in The Dark. La deuxième partie de la chanson m'enchante également à partir des feeeaaatuuuuures Créatures et les flûtes sont magnifiques..... J'adore ! C'est un de mes coups de coeur dès la première écoute ! et l'outro:wub: 

 

Courtship - J'aime son côté léger et aérien donné par les flûtes mais bon c'est pas un morceau qui me touche particulièrement 

 

Loss - J'adore les beats industriels et les flûtes, ça me fait un peu penser à Jöga (bon de loin j'avoue mais quand même...) à 6:00 ces beats me rendent dingue et me donnent envie de sauter partout haha avec les petites sirènes tout à la fin....

 

Sue Me - Quelle intro et quelle voix ! J'adore la façon qu'elle a de chanter ses Sue Me, un peu "faux" comme dans Features Creatures et l'explosion à la fin de la chanson est jouissive ! 

 

Tabula Rasa - elle fait du bien après les tempêtes de Loss et de Sue Me... L'instru par moment me fait penser à la fin de Family avec les Plaiiiiiids Tabula rasa.. J'aime ce qu'elle dit aussi "Break the chains of the fuck-ups of the fathers
For us women to rise and not just take it lying down
"

 

Claimstaker - J'aime bien l'instrumental qui me fait penser à Thunderbolt sur l'application Biophilia avec un côté un peu medulesque aussi. J'adore l'outro

 également. 

 

Paradisa - on dirait une musique de dessin animé pour enfants je trouve. On dirait presque qu'elle nous fait une petite blague.... 

 

Saint - Je la trouve magnifique, c'est une des premières chansons que j'ai entendu de l'album... Elle m'a immédiatement donné des frissons ! J'adore sa voix, sa façon de chanter, la musique est superbe... Elle est plutôt simple à appréhender.

 

Future Forever - tout en suspension, ces forevechhhh...C'est une superbe chanson qui clôture parfaitement bien l'album.

 

Pour conclure je suis vraiment enchanté et je sens qu'une fois qu'il sera parfaitement mûr dans ma tête ça sera un plaisir de chaque instant ! :wub: 

Edited by terence
  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, terence a dit :

Par contre quand je lis Björk ou des membres du forum dire que Body Memory est lumineuse je me demande comment je fais pour ne pas voir la lumière ! Je la trouve super dark avec les choeurs et les beats mais tout sauf aérienne et légère (musicalement en tout cas). Rien que le début je me vois sur une île du Nord, dans la brume en plein hiver, avec un petit côté médiéval ou Vikings.... loin du paradis auquel on pourrait penser... Ceci dit je me vois mieux en Islande qu'aux Seychelles niveau paradis mais ce n'est que mon avis.... L'effet mis sur la musique à 7:27 me plait trop !!

 

pour info: c'est un effet qu'on appelle le 'pan' il joue sur la panoramique droite/gauche, là il est régler de manière à faire varier la piste assez rapidement entre la droite et la gauche, comme une helice qui tourne... 

C'est l'effet qui est utilisé sur la fin de family (on l'entend plus sur la version live) et je crois bien que c'est carrément le même synthé qui est utilisé ;) 

Edited by Mathéo Mrzk
  • Great ! 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi c'est plus dans Tabula rasa que je l'entends le synthé de Family...

Merci pour le vocabulaire, effectivement je ne savais pas trop comment l'expliquer. J'adore cet effet en tout cas !

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui effectivement, je vois maintenant que tu les dis! c'est exactement le même en fait ;) Bien vu! 
 

en tout cas je suis bien content de pouvoir les re-entendre sur Utopia! ces synthés sont magnifiques!

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

omg elle a vraiment réutilisé le synthé de family sur deux chansons? :wub: sérieusement je pourrais écouter ce synthé pendant 1h sans m'en lasser

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

égalité parfaite entre "Arisen my senses " et "sue me" dans le sondage . le suspens est à son comble. Exprimez vous !

 

malheur à toi que fais tu sur ce topic ??? :ninja:

  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ohhh laissez-moi partager ma joie et la chose incroyable et surprenante qui m’arrive !
Suivant vos échanges passionnants depuis un mois, et vos reviews depuis 48 heures, j’ai, presque par hasard, trouvé en ligne les chansons, HQ, hier soir…
Pour bien comprendre à quel point cet album m’a surpris et bouleversé, lisez d’abord la critique itunes que j’avais écrit concernant les 2 singles il y a une semaine…

«  Des cascades de voix, de jolis sons, étranges ou cristallins. Flûtes, harpes, zozios et compagnie…
On est toujours éternellement sur le mode des face B à la Vespertine
Mother Heroic, Generous Palmstroke et cie, où Virus, Moon s’enterraient déjà. Apparemment beaucoup d’indulgents sont charmés et n’attendaient rien d’autre de nouveau. Alors oui c’est joli joli cui cui. Oubliez Bachelorette, ça c’était de l’amour épique et inclassable.

The Gate et Blissing Me ne choquent pas, voilà, au moins. Ils se ressemblent et annoncent toujours ce son-là : une caricature scintillante d’un utopie paradisiaque. Après la complexe sombre mais finalement meilleure blessure récente nommée Vulnicura, la cure s’annonce pas si guérie que ça, et pas si gracieuse que ça, en tout ca pas d’une originalité qui nous emporte et nous extasie.

Il n’y a finalement pas d’audace et de renouvellement à part toujours continuer à faire une musique iconoclaste.
Quand elle ne fait pas ces choses « jolies » et similaires, ennuyeuses, Bjork fait du bizarre inécoutable. Voilà ses deux seules voies.
A part les récents miracles Lion Song et Stonemilker
Où est le génie de la mélodiste qui mêlait pop, symphonique, ethnique et électro des hunter, joga, pagan poetry, new world, it’s not up to you, isobel, unison, hidden place, wanderlust, et tout « debut » en général  ?…

Les chansons mélodieuses, fredonnables, bien construites, que ce soit du côté de la pop bien sentie et originale ou même expérimentale et sublime (flame of desire, oceania, et autre joyaux), Bjork ne sait plus faire.
Passé le choc d’une couverture volontairement laide et dérageante censée exprimer l’utopie et le paradis, la provocation superfétatoire de costumes et masques à la pelle, bizarres dans la surenchère, pourvus de godes et autres joyeusetés, Bjork cultive pour moi définitivement sa psychose et continuera à faire la musique qu’elle entend dans sa tête au dépit des avis. Bravo à elle. Moi je passe ma route pour de bon. Elle me fatigue et me déçois et m’ennuie trop. Sorry.
J’attends le 24 sans espoir ni surprise, en baillant, souhaitant recevoir un choc salutaire, on peut rêver maybe ? Etre utopique… ;-) »

 

Et bien oui. J’avais tort !

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites


OUI ! J’ai eu ce choc salutaire, que j’évoquais un peu de guerre lasse il faut bien le dire. Du coup les 2 singles, pris dans l’ensemble, ne ressemblent tellement pas au reste, que je les remets en grâce ! The gate, mi exaltée, mi angoissée, qui décrit comme un conte, à la lettre, le passage bouleversé vers un monde amoureux cosmique, a toute sa place !
Ce que j’aime je pense dans cet album, c’est qu’elle ne nous inonde pas : les morceaux sont différents, tous ne sont pas béats et utopiques comme redoutés… Body memory (longue plaie ouverte et mystique qui prend avec moi, même bien mieux et subtilement qu’un black lake), ou Features Creatures en tête, mais même d’autres, sont loin d’être hilares. Voilà pourquoi les morceaux se voulant scintillants et oniriques prennent toute leur valeur : c’est le cas aussi de Blissing me, qui m’avait agacé hors contexte et qui là, trouve lui aussi toute sa raison d'être, tant il ne ressemble à aucun autre morceau. Charmant et hyper mélodique, c’est l’ultime chanson d’amour, je l’avoue aujourd’hui. Et il ne cesse de me revenir en tête.

D’abord mes 6 coups de cœur.
Parlant des flûtes, que je craignait tant. Pas envahissantes, bien traitées, assez simplement, elles font ce job magique  : rappeler de manière authentique la bjork des débuts (et même pré-debut ;-)) avec un côté régressif, infantile, old school, pur, frais et charmant. Je ne résiste pas, et ça très clairement je ne m'y attendais pas.
-  L’exemple le plus frappant en est mon coup de cœur inattendu de l’album : « Tabula Rasa » ! Oui, malgré sa structure classique et répétitive, voilà la chose la plus lyrique et jolie que Bjork a écrit depuis longtemps. L’émotion est magique, limpide, très lisible… aux sons des flutes façon « Glora » le tout dans un crescendo aussi scintillant que « Family», c’est bien simple, ce joyau aurait pu être tiré de « Debut ». Le message de la chanson, étrangement d’actualité, est un cri, poignant de douceur, une tribune, où elle évoque « ses enfants », les filles et les générations futures, de manière complètement bouleversante. Une sorte de « Déclare Independance » féérique et désarmant de caresses. Je suis soufflé. C’est fait avec une élégance fatale qu’elle n’utilisait plus depuis des lustres… Je suis en amour.

- « Arisen my senses », est un effet une claque. Non ce n’est pas juste le retour de la chanson pop, rythmée, super risible. Ca reste du bjork de maintenant. Etrangement structuré, c’est scandé de manière unique, inattendue, bizarre et pas commercial, à la fois frontal mais déstructuré, super lyrique. Je n’arrive simplement pas à décrire.
- « Features Creatures », encore une surprise, alors là c’est bien simple, Bjork s’aventure enfin dans un style qu’elle a, je le réalise, bêtement peu exploité : la musique de film d’horreur. Prenez « Cover Me » mais le stade d’après. Avec son chant désaccordé de fantôme errant et son habillage de sons spectraux, la chanson reflète bien le thème qu’elle évoque je crois : être « hanté » par des choses d’un amour passé, qui viennent infuser des rencontres et situations actuelles. Une chanson « paranormale » voilà, c’est ça. Unique dans l’album et sa discographie, le pied !
- « Sue Me », rien à dire : bien balancé, sons destroy de malade, refrain super scandé, ambiance où elle et Arca semblent avoir laissé leur folie de mixeurs faire n’importe quoi, alors que c’est super maîtrisé et chiadé. J’adore !
- « Saint », autre belle surprise, bon exemple de l’alliage électro/mélodies très classiques qui m’a rendu addict dès la 2eme écoute. Je n’ai pas plus d’explication et de justification : harmonies super lisibles-super bjork, joliment plaintives et désarmées, choeur de plusieurs versions d’elle-même, et « refrains » en effet presque musique de film et tarte à la crème… Ce qui m’étonne c’est le côté finalement assez simple, pas prétentieux, pas si expérimental et barré que ça dans ce genre de morceau. Elle est loin la bjork à qui je reprochais de ne faire que les sons qu’elle entend dans sa tête, quitte à tomber dans l’organique maladroit et inécoutable. Là, c'est le genre de chanson douce, chaude, rassurante et simple en fait, pleine d’amour, que le cœur ne peut que retenir très vite. Outro de malade, on notera, mais ça devient classique dans cet album.
- « Future Forever ». La chanson finale n’est pas la chanson d’espoir naïve qu’elle pourrait être. Sur cette idée géniale de la voix de Bjork, plus pure et presque accapella que jamais, bijou, sur le simple écrin des sons simples et cosmiques, lointains et réverbérés de Arca. Une superbe et simple mélodie accessible, des paroles simples, intelligentes, subtiles. Superbe et bouleversant comme je n’avais (jamais/pas depuis longtemps) entendu chez la Dame.

Dans les autres chansons… je ne jette rien ! Une première pour moi depuis… Homogenic !!! Fini les morceaux comme « Harm of will », « An echo a stain »,  « Innocence », « Hope », « I see you you are », et beaucoup de choses sur Medulla, Biophilia et même Vulnicura trop laborieuses pour me faire le moindre effet et rester dans ma mémoire. Il y a dans Utopia une fluidité que j’ai totalement embrassé dès la première écoute, alors que j’y allais perdant, sévère, aigri, bourré des pires a priori, saoulé d’avance. Pour moi Bjork s’y est enfin (re)trouvée.

- « Claimstaker » pourrait être la chanson de trop dont on se fout… sauf que l’incroyable petit gimmick électro (qui me rappelle le score de Orange Mécanique allez savoir pourquoi !) de fond, et l’ambiance barrée-travaillée, me séduit totalement. En plus c’est un morceau un peu « n’importe nawak » où la mélodie et la voix partent dans tous les sens, comme Bjork adore faire depuis Medulla, et qui peut agacer… Mais là ça passe, mystère !
- Même topo dans « Courtship », qui pourrait être le 2eme morceau « to fill », morceau de trop. Mais comme il est loin d’être dérangeant et obtus, il reste charmant ! Alliées aux beats foutraques de fond, les flûtes dessinent un contraste juste addictif, qui l’a fait totalement pour moi ! L’outro avec les oiseaux/singes de jungle sauvage et les retours de petite flûte persistante sont ensorcellants.
- Ces petites flûtes rappellent le morceau éponyme, « Utopia », où bien sûr l’artiste lâche son concert d’oiseaux et de flûtes de manière totale assumée, façon Kate Bush Aerial. Morceau casse-gueule qui en agacera beaucoup. Alors on va dire que j’ai décidément la chance de tomber dans les camps des bien lunés : elle arrive à m’emmener exactement là où elle voulait. Une promenade illuminée dans son fameux eden d’utopie, à la ligne mélodique éparpillée certes. C’est THE morceau des flûtes et des oiseaux. Mais comme, contrairement aux peurs je l’ai dit, Bjork a eu l’élégance de ne pas en inonder l’album, ce morceau éponyme qui y est 200% consacré est donc aussi charmant et chamarré que l’on pouvait s’y attendre. Avec son cri d’oiseau zarbi en boucle et sa rythmique un peu naïve et mélodique. Pas THE morceau, mais très frais et agréable.
- « Loss », qui fait l’unanimité, m’est moins immédiat pour l’instant (on peut pas tout avoir!). Il reste une mélodie de départ répétitive, très simple, un peu surannée et mélancolique, avec un côté moyen-âgeux dame à la harpe se languissant de son chevalier, je trouve. Encore une fois, c’est fredonnable comme pas depuis des lustres chez Bjork ! Le fracas de fond industriel qui prendra la main en crescendo au final (je ré-entends les délicieux remixes de Hyperballad), est bien sûr comme dans Courtship, l’élément de contraste qui rend la chanson unique. Donc j’aime beaucoup, mais moins que ce je lis, pour l’instant. Un grower sûrement.

 

Le comble est que Bjork dans cet opus réussit à me plaire sans forcément refaire du Debut, de la pop ou du Homogenic (bien que, j’insiste, cet album me semble être la synthèse parfaite de tous ses albums d’avant). Utopia est fidèle à ce qu’il est : barré, expérimental, plein de choses jamais entendues avant, chez elle ou ailleurs ! Mais pour la première fois, tout passe. Pour moi c'est la réconciliation que je n'attendais plus. L'hiver sera "Utopique"... ;-) Merci Madame l'Artiste.

Edited by footsoldier
  • I like 4
  • Great ! 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Claimstaker est définitvement une de mes pistes préférées de l'album.

 

Globalement, Utopia est un disque ultra touchant pour moi. Pour tout ce qu'on a déjà identifié : le retour aux origines, le fait que ce disque synthétise plein de choses, le fait qu'elle s'auto-cite pour se réapproprier des pans de sa création après l'avoir consacrée à d'autres qui l'ont trahie (Vespertine, Volta, Biophilia aussi). Ce territoire paradisiaque dont elle parle, je le vois comme un retour vers soi, son bien-être personnel, ses valeurs. Elle continue à régler des comptes, certes, mais en voyant la chose de manière plus large, pour se convaincre et nous convaincre qu'il faut d'urgence une mousson pour épurer ce système dont on crève toutes et tous.

 

(enfin, surtout toutes)

 

De ce point de vue, Claimstaker est la plus claire à mes yeux. This forest is in me, et en personne d'autre. Elle reprend ses droits sur un territoire nouveau, autonome et libre. Ça me renvoie directement à The Anchor Song. Et quand je l'entends affirmer, dans un souffle, à la fin : This is my home, je ne peux pas m'empêcher d'avoir les larmes aux yeux.

 

Je pense aussi qu'on se prépare un avenir björkien réjouissant.

 

 

  • I like 4
  • Great ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Touchant oui, c'est vraiment le mot et la grande surprise de cet album. Je ne m'attendais plus à ça...
Finalement, tous les Virus, Moon, Pneumonia, etc... même des morceaux réussis récents avait quelque chose de technique. Même dans Vulnicura, ne me jettez pas de pierres, à part le chef d'oeuvre Stonemilker et Blacklake ( qui pour moi perso ne fait pas mouche), l'émotion avait du mal à se libérer.

Là on y est : il y a une fluidité d'émotion et de lyrisme qui me bouleverse. Saint, Tabula Rasa, Future Forever en tête pour moi, la trilogie déjà culte, et bien sûr AMS, Blissing Me, Utopia, Courtship et Loss ont quelque chose de tellement désarmant, presque infantile, pulsionnel, extatique. Le reste se partage entre grandes angoisses frémissantes, quand même (Loss, Body Memory, Sue me, Features Creatures nous disent que dans cette utopie tout n'est pas tout rose et manichéen, et c'est bien !) et une ligne conductrice féérique, exotique, cosmique, fidèle au titre et au paradis promis passé les portails magiques du "Gate"...
Encore chapeau !  Riri je te rejoins. Comme je l'avais écrit, elle s'est enfin (re)trouvée, ça s'entend, et que c'est beau/bon.
 

  • I like 2
  • Great ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.