Jump to content
forum.bjork.fr
sofftchevaliers

Utopia, vos premières réactions

Premières impressions  

202 members have voted

You do not have permission to vote in this poll, or see the poll results. Please sign in or register to vote in this poll.

Recommended Posts

Eh ben! j'avais un peu peur mais en fait c'est bon

 

Bon évidemment en une écoute je peux quasiment rien dire, j'ai vraiment l'impression d'avoir à peine effleuré l'album... Je dirais juste qu'il à l'air vaste et super interessant!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Utopia me fait réellement penser à un parfum...oui c'est bien cela...note de tête, note de cœur et note de fond.

De la première impulsion d'Arisen My Senses aux dernières effluves de Future Forever...

Chacune de ses notes, dévoilant l'alchimie d'une fragrance évidement singulière vibrante et à fleur de peau, s’émeuvent tour à tour, enivrantes étonnantes ou pudiques. 

 

Le chant d'Arisen My Senses m'évoque avec surprise l'univers de Natasha Kahn alias Bat For Lashes...

 

Edited by Sthabe
  • I like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez, j’ai tout écouté trois fois minimum, je me plie à la règle du vote à chaud. Sans hésitation ça sera Utopia! Parfaitement équilibrée, elle est parfaite. C’est ce que j’espérais quand elle parlait du disque. 

 

Je réecoute tout demain en détail mais conquis je suis par l’album. Je ne jette rien. Y a des défauts c’est certains mais ça en est presque mignon. 

  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Executiv a dit :

J'attends encore de recevoir l'album...J'espère ne pas le recevoir dans 2 semaines grrrrr...Si il arrine aujourd'hui, j'attendrai sagement mon jour de congé de lundi (avec personne à la maison donc) pour écouter tout ça avec le matériel et le calme adapté :ange:

 

Bon courage à toi. Je compatis. La délivrance a eu lieu hier soir pour moi lorsque j'ai pu enfin me délecter de l'écoute de cet album. Hier soir, après une première écoute d'Utopia, j'ai posté un avis plutôt positif de l'ensemble. Depuis, j'en suis à la quatrième écoute et je maintiens mes dires. Cet album est vraiment un bon cru de l'oeuvre de Björk.  J'ai eu le même frisson pour Vespertine quelques années auparavant. Il m'est difficile encore de me prononcer sur les morceaux qui me plaisent le plus... mais si je veux respecter la règle du jeu à chaud, je dirais  "Features Creatures", "Body Memory" and "The Loss".(il a vraiment fallu que je me fasse violence pour distinguer certains morceaux des autres):drop: J'aime cet album dans son ensemble. 

Petite question entre parenthèse pour ceux qui ont commandé chez Rough Trade: avez-vous reçu l'album? Je suis pour ma part toujours en attente de l'édition vinyle + 

 

Bon week-end à tous.

 

-----

 

Les messages suivants concernant les commandes, formats, ont été déplacés dans le sujet idoine

 

Edited by sofftchevaliers

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon allez, après une bonne semaine d'écoute, mon top 5 : 

 

1- Tabula Rasa 

2- Body Memory

3- Losss

4- Arisen My Senses

5- Utopia

 

Pareil que How I Roll, là où Vulnicura était assez immédiat, Utopia faut vraiment le digérer. 

Je crois que je pourrais pas faire une critique entière avant un bon moment. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon c’est bon, je peux le dire, je l’adore! Après un Vulnicura très fortement en demie-teinte en ce qui me concerne, là c’est juste parfait. Je retrouve ce que j’avais ressenti pour Biophilia et Vespertine à leurs sorties. Je suis très très très heureux de cet album. 

 

Edit: j’oubliais mes top! Utopia, Feature Creatures, Loss et Tabula Rasa. 

 

Aucune chanson que je n’aime pas. 

Edited by kekeland

Share this post


Link to post
Share on other sites

24 novembre, après avoir attendu patiemment, je me cale le cd dans le lecteur, casque sur les oreilles. Le premier titre est surprenant, déroutant mais cohérent, la fusion entre les deux artistes déjà entamé sur l’album précédent est très abouti, fini le repli conceptuel, ça claque et ça pète dans tout le sens avec un axe très solaire. Passe les deux titres déjà connus pour découvrir l’utopie selon Bjork. La première lecture donne l’impression d’avoir des titres ayant structures monolithiques tout en ayant une richesse indescriptible. A l’instar du titre d’ouverture, c’est opaque et solaire à la fois. 

 

Plus tard, au bout de la troisième lecture, la structure de l’album émerge, les chants d’oiseaux ne sont pas autant présents qu’annoncés. Au vu de la longueur des titres, je m’attendais à des interludes en mode enchainé sur chaque titre. Heureusement, l’effet n’a pas été répété à chaque plage et l’ensemble s’enchaine avec une cohérence évidente.

Musicalement, l’album se déroule en trois temps. La première partie est une intro de transition avec Vulnicura. Conscience des sens, d’une nouvelle naissance qui donne sur une porte. Comme une dissertation, le premier titre fusionne le côté solaire du second et le côté sombre du troisième, de la même façon que la seconde partie (les six titres suivants) présente un côté sombre (soit dans les textures soit dans le rythme) et que la troisième partie (les cinq derniers titres présentent un côté très solaire.

Mais si je jette un coup d’oeil aux textes, la structure change : les trois premiers titres présentent la prise de conscience du renouveau, les huit suivants présentent le questionnement et la lutte sur le nouveau chant des possibles et les trois derniers sont quelques peu mystiques (paradis, enfer, éternité).

 

25 novembre alors que je dois être à sept ou huit écoutes, les titres se distinguent plus clairement. Si tout s’enchaine avec une certaine facilité (aucune impasse, c’est assez surprenant), tout n’est pas au même niveau :
‘’Arisen my senses’’ : Lors de la découverte, les premières secondes m’a rassuré, le renouvellement artistique se poursuit, ça commence doucement avec des samples d’oiseaux puis ça explose aux oreilles avec une combinaison étrange entre ‘‘Aurora’’ et  un ‘’Sever’’ vs ‘‘Else’’ (cf ‘‘Mutant’’ d’Arca), enfin non je viens de lire dans un autre sujet que c'est ''Litttle now alot'' que je n'avais pas écouté depuis des lustres... Depuis le début de sa carrière, c’est la meilleure ouverture de toute sa carrière, un véritable feu d’artifice.
‘’Blissing me’’ : Au début, ça peut paraitre trop calme, c’est bien dosé, ça progresse subtilement dans le rythme, dans le son et cette manière de superposer les interprétations amplifiées avec les réverb, Au final c’est un très bon titre. Dans l’album, ça fait le pont entre ‘‘Arisen my senses’’ et ‘‘The gate’’. 
‘’The gate’’ : Bon j’ai toujours pas saisi le sens de cette première minute mais ça passe, la logique voudrait que les cris d’oiseaux s’enchainent sur cette sensation de vide très bien exploitée, j’adore les sonorités sur les refrains qui ressemblent à une incantation, très bon choix de single. C’est assez représentatif du concept et en même temps, ça n’en dit pas trop sur l’album. 
‘‘Utopia’’ : ici la présence des flutes fonctionne à merveille, ça tranche avec les trois précédents. Mais s’il n’y avait pas le texte, ça aurait pu tourner en rond et pris isolément, cela aurait paru sans trop d’intérêts. Je trouve ça juste fonctionnel. 
‘’Body memory’’ : Un titre qui se dévoile au fil des écoutes. Clairement, c’est une pièce maitresse de l’album qui, contrairement à ‘‘Black lake’’ me parait pas long du tout, bien au contraire. La construction est parabolique, ça monte jusqu’à l’apparition du rythme le plus dansant (le bruit des chaines répondant au côté indus rappelant les coups de fouets à la ‘‘Whip’’) puis sur la descente, c’est martèlement et autres bruits de pistons combinés aux flutes. Le corps se souvient : le paradis c’est l’enfer et c’est bien vu ^^
‘’Features creatures’’ : l’instrument de sarah donne un axe intéressant, l’album explore des contrées fantomatiques qui ne sont pas pour me déplaire mais en fait tout repose sur la combinaison avec la voix jusqu’à l’apparition des fameuses créatures représentées par les flutes et qui, en remplaçant la voix, emmène le titre ailleurs. Singulier ^^ 
‘‘Courtship’’ : d’abord passé inaperçu, la combinaison entre les flutes et le rythme qui n’est pas sans rappeler ‘‘Quicksand’’, est intéressante (la boucle me fait penser aussi à ‘‘Pluto’’, logique). C’est moins obscur, un peu pour relâcher la pression dans ce champ de mines, avant d’aborder les plages les plus corsées. 
‘‘Loss’’ : J’adore les rythmes abrasifs à la ‘‘Homogenic’’ mais j’ai peur que le côté mélancolique des couplets risque de me lasser. Pourtant, les sept minutes passent rapidement grâce au traitement sonore, le côté crépusculaire et à la montée indus tous deux plus présents sur la fin. Du coup, j’ai envie de creuser du côté de Rabit ^^
‘’Sue me’’ :  La voix pitchée vers le bas en guise de son combiné aux rythmiques et aux envolées lyriques, c’est très apocalyptique, j’adore. Second coup de coeur lors de la découverte, il est en train de se battre avec ‘’Body Memory’’ et ‘’Arisen my senses’’ pour conserver la première place.
‘’Tabula Rasa’’ : La rupture sonore et le contraste avec ‘’Sue me’’ est très judicieuse. Après trois titres musclés, ça fait énormément du bien de faire table rase. D’un autre côté, cette enchainement, me donne l’impression d’avoir un ‘‘Family’’ bis scindé en deux titres. La combinaison entre les violons et les flutes m’emportent assez loin. 
‘‘Claimstaker’’ : Un retour aux voix pitchées qui jouent avec le silence, des cordes bien dosées qui complète la diversité de l’album, une fonction minimaliste qui, encore une fois prend tout son sens dans le tracklisting. 
‘‘Paradisia’’ : Dispensable pris isolément mais clairement cohérent dans l’enchainement, heureusement que c’est court. L’album aurait bien pu se terminer ici comme un générique de fin que cela ne m’aurait pas dérangé. 
‘‘Saint’’ : La première fois, j’ai pensé à ‘‘Undo’’, Musicalement c’est toujours agréable mais j’ai l’impression que les paroles sont un peu hors sujet par rapport au reste. 
‘’Future forever’’ : Troisième coup de coeur lors de la découverte, il est sorti récemment du podium par la montée de ‘’Body Memory’’. C’est la meilleure clôture d’album depuis ‘’All is full of love’’ mais plus dans un esprit ‘‘Headphones’’, c’est assez serein après avoir traversé autant d’intensité ^^

 

Top 3 : 
1) Sue me
2) Body Memory
4) Arisen my senses
en quatrième je mettrais ‘‘Future forever’’ après c’est plus difficile.

Edited by Mindscape
  • I like 3
  • Great ! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Woww que d'engouements....


Quant à moi, aussi, me voilà réconcilié avec Björk alors que je ne l’attendais plus…
Et ce à quoi je ne m’attendais pas non plus, c’est que cela se fasse autant sous le signe de l’émotion touchante et sincère, donc à travers d’abord 3 coups de coeur immenses qui se confirment :


TABULA RASA.
D'une grâce totale et bouleversante, un cri minimaliste, une tribune tout en douceur, où la mère-femme désarmante et déterminée, lance cette supplique, cet appel d'amour. Tout cela au son des tendres flûtes dignes des plus jolies faces B de Debut : les flûtes ont ce côté régressif, infantile, old school, pur, frais et charmant.
Björk y revendique et dénonce les systèmes misogynes en place. Un crescendo angélique et mélodique, dont la simplicité et l'immédiateté me retourne comme je ne pensais plus possible.
Derrière sa structure classique et répétitive, c’est la chose la plus lyrique et jolie que Bjork a écrit depuis longtemps. L’émotion est magique, limpide, très lisible… Le message de la chanson, étrangement d’actualité, serait une sorte de « Déclare Independance » féérique et désarmant de caresses. Je suis soufflé. C’est fait avec une élégance fatale qu’elle n’utilisait plus depuis des lustres… Je suis en amour.
SAINT.
Un alliage électro/mélodies très classiques qui m’a rendu addict dès la 2eme écoute. Je n’ai pas plus d’explication et de justification : harmonies super lisibles-super bjork, joliment plaintives et désarmées, choeur de plusieurs versions d’elle-même, et « refrains » en effet presque musique de film et tarte à la crème… Ce qui m’étonne c’est le côté finalement assez simple, pas prétentieux, pas si expérimental et barré que ça dans ce genre de morceau. Elle est loin la bjork à qui je reprochais de ne faire que les sons qu’elle entend dans sa tête, quitte à tomber dans l’organique maladroit et inécoutable. Là, c'est le genre de chanson douce, chaude, rassurante et simple en fait, pleine d’amour, que le cœur ne peut que retenir très vite. Outro de malade, on notera, mais ça devient classique dans cet album.
FUTURE FOREVER.
La chanson finale n’est pas la chanson d’espoir naïve qu’elle pourrait être. Sur cette idée géniale de la voix de Bjork, plus pure et presque accapella que jamais, bijou, sur le simple écrin des sons simples et cosmiques, lointains et réverbérés de Arca. Une superbe et simple mélodie accessible, des paroles simples, intelligentes, subtiles. Superbe et bouleversant comme je n’avais (jamais/pas depuis longtemps) entendu chez la Dame. J’avoue avoir même du mal à l’écouter depuis quelques jours tant elle me retourne. Encore une fois, la sincérité est si désarmante, illuminée, pure.


A armes égales, ou presque, la réconciliation s’est fait dans la brutalité élégante et effrayante des compositions teintées de sombre. Et oui, pour une utopie soit-disant dégoulinantes de fleurs et de cuicui, des séquelles sombres persistent, et j’aime ça ! Ca grabuge sec, entre :

- les fantômes du passé hantant le spectral, quasi paranormal et délicieusement angoissant Features Creatures


- la violence du drame familial d’un Sue Me guttural et bien martelé. Il y a du 5 years là d’ssous,  c’est bien balancé, sons destroy de malade, refrain super scandé, ambiance où elle et Arca semblent avoir laissé leur folie de mixeurs faire n’importe quoi, alors que c’est super maîtrisé et chiadé.

- l’oraison romantique mélancolique à pleurer sur fond de bruits de destruction de Loss ( bien qu'entre nous, il y ait plus épique, lyrique et créatif sur cet album extraordinaire que cette petite boucle mélodique-répétitive-descendante avec fracas industriel par derrière - je dis ça j'dis rien :rolleyes:-).

 

- et surtout l’incroyable Body Memory ! Sur cette dernière pépite, bruits, râles, incantations, renâclements, coups et cris, forêts hantées de conte, jungle tribale d'Avatar ou de Myazaki, légions de trolls, esprits, bêtes sauvages, monstres et autres sabbats vaudous en pagaille œuvrant bruyamment dans l'ombre ! Cette mémoire du corps fait mal et fout les choquottes. Une vraie transe perdue dans les montagnes la nuit sous ayahuasca ! Une longue (!) plaie ouverte et mystique qui prend avec moi, même bien mieux et subtilement qu’un black lake.
 

Enfin, les « dégoûlineries» en question, m’ont enchanté aussi, le titre éponyme, où bien sûr l’artiste lâche son concert d’oiseaux et de flûtes de manière totale assumée, façon Kate Bush Aerial, et arrive à m’emmener exactement là où elle voulait (une promenade illuminée dans son fameux eden, rafraîchissant, charmant et chamarré), et l’enchanteur Blissing qui m’avait déçu au début, et qui me trotte en tête non stop…

 

Et je n’oublie pas Arisen My Senses, ovni inclassable, coup de foudre obligé.


Autant de perles sur 14 pistes, ça ne m’était pas arrivé de puis Homogenic et Vespertine.

Edited by footsoldier
  • I like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/11/2017 à 00:00, Mathéo Mrzk a dit :

Tous ça pour dire qu'après 2 écoutes hier soir et genre 3-4 aujourd'hui, j'ai l'impression d'entendre différentes chansons à chaques écoutes, donc je conseil vivement de bien tendre l'oreille pour apprécier cet album! 

 

J'ai la même impression, tout comme Vespertine :)

 

Je ne suis pas encore inspiré pour développer mon avis, ce que je peux dire pour le moment c'est qu'aujourd'hui elle arrive encore à me surprendre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis encore en train de digérer l'album, mais je dois dire que je suis #TeamClaimstaker. C'est la chanson que j'écoute le plus pour l'instant. Elle est si étrange et catchy.

 

En fait je suis à l'inverse du sondage, j'accroche pas encore sur Losss ou Arisen my Senses, mais j'adore Claimstaker et Feature Creatures.:sournois:

Edited by Freddy77
  • I like 3
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/11/2017 à 13:00, Sethi a dit :

Ahahah si ! Soumis  soumiiiiiiiiiiiiiis! 

 

 

Mais oui ! On a eu la même sensation ! Ca colle bien aussi à l’esprit Bollywood du morceau.

Et Höshi a raison : « Le Pont » et « Joyeuse Moi » sont très radio friendly par rapport au reste. Et peut être aussi « Elever mes sens » aussi.

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah lala plus je l'écoute plus je l'aime cet album ! :wub: 

je rejoins cet esprit de réconciliation avec Bjork, non pas que je l'avais abandonné ! NEEEVEER mdr ..Non mais surtout par son retour à Bjork tel que dans son  plus simple appareil ^_^ et pas "simple" dans le coté négatif vraiment d'une pureté au top ! Les titres de l'album sont clairs, lisibles, bien identifiables les uns des autres et se suivent parfaitement dans l'album !

 

AAA je crois que je retombe amoureuse de cette artiste que j'ai découverte à mes 14 ans via Homogenic (J'en ai 29 lol) 

 

Je suis ravie de l'engoument de tous pour Utopia dont le titre pour le coup n'a jamais aussi bien collé :)

 

C'est tellement plaisant d'avoir des passages en tête des Sue me à tout va, des sons d'oiseaux, des enchaînements divers et Arisen my senses BIG BIG COUP DE COEUR!:coeur:

 

Une première pour moi j'ai eu CD et Vinyle le même jour et bah j'ai écouté le vinyle en prems hihi:top: (petite pensée pour ce Ouh ouh célia que j'entendais dans Mouth Mantra...:bave: )

 

 

  • I like 1
  • Great ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vous donne des nouvelles de ma voisine. Elle n’a pas encore créé de compte sur le forum mais elle souhaitait visiblement donner son avis sur les titres qu’elle n’aime pas. 

Elle rejoint tout à fait Höshi sur Arisen My Senses comme je vous l’avais déjà dit et elle a rajouté the gate, Loss et Sue Me à la liste des chansons qu’elle n’aime pas. J’ai cru qu’elle allait passer dans mon salon tellement elle tapait sur le sol avec son balais. Elle trouve qu’il y a trop de beats sur ces chansons

(Pourtant le bruit qu’elle produisait elle même avec son balais sur le sol allait terriblement bien avec ceux de Sue Me :wub:). Elle a arrêté de s’agiter sur Tabula Rasa. Je la soupçonne d'avoir Été sensible aux paroles et à l’absence de beats. 

  • Haha 10
  • Great ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait ta voisine, c'est moi :pirate:

 

Pas de balais sur Features Creatures qui est en train de devenir ma favorite <3 si vous ne l'aimer pas vous êtes passé à coté c'est pas possible o_O 

  • I like 4
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/11/2017 à 19:28, aifol a dit :

 

 

Le 23/11/2017 à 19:20, moomins a dit :

Je ne sais pas si c'est à cause de la qualité du son ou peut être en l'écoutant au casque serait mieux?

 

écoute-le en flac et au casque de préférence oui, et au moins trois fois mais pas à la suite et fais des pauses et écoute autres choses, et reviens-y.

 

Spoiler

1.18389.jpg

 

 

Le 24/11/2017 à 10:58, Stridulum a dit :

(Mode conseillère audio-psychologique)

 

à tous ceux qui découvrent l'album pour la première fois aujourd'hui: ne vous fiez pas à vos premières écoutes !! Plus que jamais cet album se découvre et se révèle au fil des écoutes.

Je crois que c'est la première fois que ça me fait autant ça pour un album de B. où les coups de foudre avaient été instantanés. Je pense que c'est parce que c'est le moins accessible/accrocheur/catchy.

 

Je constate avec ravissement que AMS s'est enfin faite dégommer par Loss, il y a une justice sur ce forum !

 

J'ai la flemme de chercher dans les pages pour citer, mais à la personne qui m'avait rédiger une petite ordonnance d'écoute,

déjà j'ai pu écouter les chansons dans l'ordre, le son étant de meilleur qualité çà la fait!

 

J'adore body memory, utopia, feature creatures par contre AMS non! non!, ça ne veut pas c'est pas possible.

 

Mon enfant préfère the gate, puisque je l'entends chanter en anglais (enfin essayer)" care for you" :coeur: ( HS moment praline).

  • I like 2
  • Kiss 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.