Jump to content
forum.bjork.fr
nick

Siginification des chansons

Recommended Posts

***Je tiens a préciser que je n'aime pas vraiment ce livre et que je trouve que Bjork idôlatre un peu trop madame B et ce base souvent sur des rumeurs qui n'ont jamais été fondées...***

 

Mais je lui trouve quand même quelque chose d'universel et de puissamment optimiste.

 

Oui probablement sa plus puissante, y'a vraiment quelque chose parfait de 50% amour / 50 % déception dans cette chanson :manga:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, le sujet est vaste et il faudrait relever les thèmes et leurs illustrations dans le détail pour étayer mon propos, mais... la flemme...

Première chose à se remémorer, Björk dit ne pas parler d'elle-même ou peu, ou alors elle a dit cela y'a longtemps, puis ça sentait pas bon...
Bref, je me suis aperçu à mesure que je l'écoutais de résonances entre ses textes et des thèmes très présents dans des courants de pensée orientaux (Zen/Chan ; Taoïsme ; Tantrisme ; Bouddhisme), ou encore des considérations abordées dans la Bhagavad-gītā, ainsi que des éléments de spiritualité beaucoup plus proches de chez nous relevant de la mystique plutôt que du dogmatisme religieux.

Undo, est à mon sens une des chanson de Björk dont on peut lire deux dimensions par transparence et aisément. Chanson d'initiation érotique d'une part, et témoignage d'une initiation philosophique et spirituelle d'autre part, les deux aspects étant en réalité intimement liés.

Tout l'album Biophilia est sur le modèle de l'allégorie, tissé qu'il est de correspondances. Ce n'est pas sans me rappeler Correspondances de Baudelaire :

La Nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
- Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.


Björk dit-elle autre chose ?

Découvrant ses paroles, je fus d'abord surpris de la profondeur qu'ont certains de ses textes sous une apparente naïveté, ou sous leur simplicité.

Edited by Biyorc'h

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.