Jump to content

Walt

Membres
  • Posts

    514
  • Joined

Reputation

128 Excellent

Profile Information

  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

6,959 profile views
  1. Walt

    Cocteau Twins

    Liz Fraser, c'est un peu un mythe aujourd'hui. Mais largement mérité. Elle semble en difficulté quand il s'agit de composer et produire seule. Il y a 3 ans Antony qui était en charge de la programmation du Southbank festival à Londres lui a fait faire plusieurs concerts (en même temps que Laurie Anderson, CocoRosie, etc.). Et les enregistrements pirates montrent que ses compos sont vraiment supers, mais elle semble trop perfectionniste. Elle a aussi repris à cette occasion des morceaux des Cocteau Twins en faisant évoluer les arrangements, c'était beau. Le 1er album de This Mortal Coil est littéralement parfait et indépassable dans l'esthétique qu'il a forgé. Les albums ont été remasterisé et réédités il y a 3 ans aussi, avec un CD regroupant des versions alternatives, B-sides et inédits. Tu l'as écouté? C'est précieux.
  2. Oui, the Spertent's Egg et Within the Realm of a Dying sun, sont magistraux. Mais il n'y a presque rien à jeter chez DCD. Même Anastasis est incroyablement bon alors qu'ils n'avaient plus enregistré ensemble depuis plus de 10 ans. Ils sont aussi extraordinaire en live. Il y a beaucoup de très bons enregistrements avec souvent pleins d'inédits. Lisa Gerrard seule, c'est plus compliqué. Elle a fini par se complaire dans ses propres vocalises, sans plus composer et en utilisant les mêmes nappes de synthé cheap. C'est dommage, mais elle n'est jamais aussi bonne seule que quand elle collabore, avec Brendan Perry bien sûr, mais son album avec Pieter Bourke est très bien aussi.
  3. Non non, tu n'est pas le seul. C'est l'ennui complet pour moi. Le gros virage pop n'est pas à mon goût; la Grimes qui bidouillait des morceaux tordus et sombres me manque. Après, il y a vraiment de bonnes idées de production (enfin, une par chanson, pas plus). Sauf que sa voix, sans la montagne d'effets, ça me fait un peu mal aux oreilles (question de fréquences, hein, pas de justesse) et que d'un point de vue mélodique je trouve ça un peu pauvre. De toute manière, à partir des synthés pouet-pouet de fête foraine de Realiti, je décroche.
  4. Aïe, j'ai juste l'impression d'entendre Woodkid... :/
  5. Comme c'est joli <3 Merci. Incidemment, ça fait penser à du Cocteau Twins de la meilleure période, et c'est sorti sur Bella Union, le label fondé par Simon Raymonde (ex Cocteau Twins).
  6. Walt

    Filmé en Islande

    Parce que c'est drôle de voir tout ce qui est tourné là-bas depuis quelques années. Ce mois-ci: Et:
  7. Je confirme et précise: top 5, direct. Ouais. Tiens, j'avais loupé cette vidéo (très Hitchcok / Dali, façon "Spellbound"): Et dire que cet album ne va pas rencontrer son public.... quelle tristesse.
  8. Extrait de mon probable album préféré de 2015: Christina Vantzou - Shadow Sun (Pillar 3) extrait de N°3 qui sort fin octobre chez Kranky. (fans d'Eno et de Max Richter, welcome..)
  9. L'album est très court (36 minutes) mais diablement efficace. Mélodieux, tordu et dissonant à la fois: une espèce de variété déformée et malade. Moins encombré par les postures avant-garde des productions précédentes. Top 10 2015 direct pour moi.
  10. Best new music sur Pitchfork: http://pitchfork.com/reviews/albums/20825-have-you-in-my-wilderness/ Accueil très mérité. Pour moi c'est son meilleur album: plus accessible, tout en restant inventif. Elle s'est débarrassé d'une tentation "arty" qui pesait trop sur ses compos. Sa musique a gagné en chaleur, en simplicité. Il y a quelque chose de rêveur, de très doux dans les choeurs ("All the people run from the horizon..." dans How Long? <3 <3), qui n'est plus contredit par un quelconque souci d'afficher une complexité parfois vaine. Cet album va rester en rotation tout l'automne avec ceux de Joanna Newsome et d'U.S. Girls <3
  11. Nouvel album d'Heather Woods Broderick (petite soeur de Peter); toujours un folk atmosphérique et rêveur, avec apparition cette fois d'un peu de rythmique légère. Un extrait qui louche du côté de Grouper: Un second avec un fond dub assez inattentu et plaisant: Jolie pochette:
  12. L'album est officiellement sorti aujourd'hui, et personne n'en parle encore. Je ne suis pas le seul à penser que c'est une pure merveille d'inventivité, de douceur, de drôlerie, de surprises et d'audace, hein?
  13. Le nouveau titre de Rangleklods; ne pas s'arrêter au playback foireux, car ils sont tout deux excellents et charismatiques sur scène: Mention spéciale angoisse pour la scène: adolescente + poulpe + sabre, digne des BD de Suehiro Maruo.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.