Jump to content
forum.bjork.fr

Biyorc'h

Membres
  • Content Count

    33
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

31 Excellent

1 Follower

About Biyorc'h

  • Rank
    Like Someone In Love
  • Birthday January 1

Profile Information

  • Genre
    Non précisé

Recent Profile Visitors

875 profile views
  1. Bon, le sujet est vaste et il faudrait relever les thèmes et leurs illustrations dans le détail pour étayer mon propos, mais... la flemme... Première chose à se remémorer, Björk dit ne pas parler d'elle-même ou peu, ou alors elle a dit cela y'a longtemps, puis ça sentait pas bon... Bref, je me suis aperçu à mesure que je l'écoutais de résonances entre ses textes et des thèmes très présents dans des courants de pensée orientaux (Zen/Chan ; Taoïsme ; Tantrisme ; Bouddhisme), ou encore des considérations abordées dans la Bhagavad-gītā, ainsi que des éléments de spiritualité beaucoup plus proches de chez nous relevant de la mystique plutôt que du dogmatisme religieux. Undo, est à mon sens une des chanson de Björk dont on peut lire deux dimensions par transparence et aisément. Chanson d'initiation érotique d'une part, et témoignage d'une initiation philosophique et spirituelle d'autre part, les deux aspects étant en réalité intimement liés. Tout l'album Biophilia est sur le modèle de l'allégorie, tissé qu'il est de correspondances. Ce n'est pas sans me rappeler Correspondances de Baudelaire : La Nature est un temple où de vivants piliers Laissent parfois sortir de confuses paroles ; L'homme y passe à travers des forêts de symboles Qui l'observent avec des regards familiers. Comme de longs échos qui de loin se confondent Dans une ténébreuse et profonde unité, Vaste comme la nuit et comme la clarté, Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants, Doux comme les hautbois, verts comme les prairies, - Et d'autres, corrompus, riches et triomphants, Ayant l'expansion des choses infinies, Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens, Qui chantent les transports de l'esprit et des sens. Björk dit-elle autre chose ? Découvrant ses paroles, je fus d'abord surpris de la profondeur qu'ont certains de ses textes sous une apparente naïveté, ou sous leur simplicité.
  2. Voilà, voilà... https://www.lesinrocks.com/2001/08/21/musique/bjork-de-la-neige-en-ete-interview-11218343/ edit : ou http://www.bjork.fr/Les-Inrockuptibles-no300 Trois ans plus tard, certes, mais cette question abordée par Björk est particulièrement intéressante, aussi la laisser en suspens ici était dommage. « Les Inrocks — Pourquoi avoir choisi de l'appeler Vespertine ? Björk — Ce mot définit ce qui apparaît à la tombée de la nuit, au crépuscule. Mais c'est aussi les vêpres, la prière du soir. Je ne suis pas religieuse, mais si je devais prier, c'est avec cet album que je le ferais. Je cherche à trouver une paix intérieure. C'est une blague pour moi de devenir légèrement religieuse. La religion est mon plus grand tabou, parce qu'elle représente l'autorité. [...] « si je devais faire un disque religieux, ce serait [Vespertine]. « je me suis demandé où pouvait être mon église et quels pouvaient être mes rites. Je suis montée au sommet d'un glacier, je suis tombée à genoux et j'ai mis de la neige dans ma bouche, que j'ai laissée fondre. C'était ma communion, je suis devenue une partie de l'aurore boréale ­ c'est après ça que j'ai écrit la chanson Aurora. J'essayais d'imaginer la forme de mon dieu, l'ombre de la montagne sur la neige était mon dieu. Tomber à genoux et manger de la neige : je ne peux pas aller plus loin pour m'approcher de Dieu. « Tu es seul à la maison, tu t'agenouilles et tu pries de façon très humble. C'est un disque qui doit aider les gens inquiets, comme une berceuse, une petite prière avant d'aller au lit. Le lendemain, tu te réveilles pur, tu peux recommencer. »
  3. Parcourant ce fil en attendant le disque, du temps de la résistance , si j'avais plaisir à le découvrir sous la forme quasi-aphoristique de vos évocations, je me le représentais difficilement. Je n'avais au final pas lu plus d'une quinzaine de messages. Première écoute ce jour, quand la neige est tombée sur la ville. Je n'avais pas d'attente et suis surpris. Surpris précisément d'être avec la musique de Björk si familier. Jamais auparavant un de ses albums ne m'avait été si facile d'accès. Trop fatigué pour en dire plus et désireux de l'écouter encore pour vous livrer des mots qui ne sonneraient pas creux, je me tais pour ce soir et retourne à mon Utopia.
  4. Merci sofftchevaliers, je vais donc tenter de charger un format compatible avec cette interface. En attendant, je ne me suis pas privé d'une petite émoustille en écoutant le début de l'album avec mon fidèle VLC. @Executiv, je ne connaissais pas foobar2000. Je vais me pencher dessus, car iTunes ne laisse que peu de contrôle à l'utilisateur, et cela ne va pas s'arrangeant avec les MàJ. Bon courage pour ceux qui attendent encore. Le disque est superbe.
  5. Merci. Oui, je me suis tourné vers Qobuz que j'avais utilisé auparavant déjà. Reste plus qu'à parvenir où se situe le conflit dans ma bibliothèque iTunes afin que je puisse enfin penser à m'offrir une douce écoute.
  6. Bon, comme ces filous de RoughTrade m'ont remboursé les fdp, je peux m'offrir une version numérique, or j'ignore où me la procurer. Quelqu'un saurait où se procurer du bon Lossless pour pas cher ? Je suis en manque.
  7. Ça y est ! J'ai enfin reçu mon beau vinyle RT (je vous épargne les péripéties) que je vais m'empresser d'écouter sur la platine que je vais récupérer d'ici un mois... Bon, je suis très déçu. Les fichiers en téléchargement son de vilains mp3. Avec cette date unique en France dans un festiminable et des données compressées pour tout supporte numérique, je dois dire que cette Utopia me reste en travers de la gorge. Même plus envie de l'écouter.
  8. Nan, je n'aime pas les festivals [qui se disent musicaux]/ c'est trop cher, etc. De la musique dans un festival ? La bonne blague. Entendre des enceintes mal réglées vomir du son informe et des basses diurétique, très peu pour moi. Puis côté ambiance, pour avoir la même il me suffit de planter ma tente dès ce soir dans n'importe quel quartier branché de la capitale. Avec un peu de chance, les fluides dont je serai éclaboussé auront des relents de Veuve Cliquot plutôt que de vinasse et de Kro'. Avant même d'avoir entendu l'album, je suis déçu de ne pouvoir l'écouter en concert.
  9. En effet, tu as l'œil. Et comme les nôtres sont différents, je distingue finalement beaucoup plus clairement le trompe-l'œil sur la seconde photo (bouche fermée). Demeure pour moi le fait de savoir s'il s'agit d'une erreur de photographe ou bien d'une belle idée, que de laisser cette étrangeté visuelle. Elle attire inévitablement le regard, et l'image est très belle. Voulu ou non, ce détail fait parler de lui/d'elle.
  10. Même chose sur cette photo. J'ai aussi été très intrigué au premier regard, perturbé par ce qui m'a d'abord semblé être un montage raté. Bonjour tout le monde.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.