Jump to content
forum.bjork.fr

benjicok

Admin
  • Content Count

    12,747
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

3,296 Excellent

About benjicok

  • Rank
    Future Forever
  • Birthday 11/29/1982

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Paris

Björk

  • My gigs
    06.06.1998 - Le Zénith - Paris
    07.06.1998 - Le Zénith - Paris
    18.08.2001 - Grand Rex - Paris
    01.11.2001 - Théâtre des Champs Elysées - Paris
    16.06.2003 - Bercy - Paris
    17.06.2003 - Bercy - Paris
    23.08.2007 - Arènes de Nîmes - Nîmes
    25.06.2008 - Olympia - Paris
    30.06.2012 - Les Nuits de Fourvière - Lyon
    21.02.2012 - Le Cirque en Chantier - Paris
    27.02.2012 - Le Cirque en Chantier - Paris
    08.03.2013 - Zénith - Paris
    20.07.2015 - Les Nuits de Fourvière - Lyon
    03.06.2018 - We love Green - Paris

Contact

Recent Profile Visitors

21,383 profile views
  1. Sa tête filmée et projetée numériquement sur un modèle 3D très approximatif ... ça donne vraiment un résultat très gênant je trouve ....
  2. https://www.indiewire.com/2019/07/ari-aster-midsommar-directors-cut-30-minutes-new-footage-1202157294/ et encore plus long pour ceux qui ont aimé :D
  3. ah hah j'ai trouvé ca formidable moi... Le film ne cherche absolument pas la surprise, tout est clair, limpide , que ca soit annoncé par les fresques, les broderies ou tout simplement par le fait que tout est en plein jour et que rien n'est caché, je comprends qu'on n'aime pas ca mais pour moi c'est clairement reprocher au film de ne pas ménager de surprise alors que ce n'est visiblement pas son projet. Le film pour les personnages masculins déroule assez limpidement un programme de film de folk horror très bien troussé (très référencé, certes), mais pour le personnage de Dani, c'est tout autre chose, et c'est pour moi le coeur du film. Qui est comme hereditary centré sur le deuil , le traumatisme indépassable, mais aussi sur le parcours de prise de conscience de la médiocrité de son petit copain, de revanche un peu cruelle et d'empowerment qui m'a rappelé dans un autre style celui de the VVitch. Le rythme lent et hypnotique du film, avec sa lumière complètement folle et aveuglante, les psychotropes qui infusent chaque image , l'angoisse et le malaise qui suintent de partout, les performances d'acteurs (et surtout d'actrices) phénoménales, tout pour moi conduit à une expérience de ciné complètement dingue et un traitement des personnages éminins vraiment de qualité je trouve . (direction artistique phénoménale également ) Ari Aster pour moi vraiment confirme ce qu'il avait commencé sur hereditary et ses courts métrages, un realisateur qui ecrit ses propres films avec une grande singularité et sincérité, un grand talent, et une tendance a ne pas aller vers ce que les genres qu'il abordent ont tendance à utiliser à outrance (les jump scares, le cynisme, ...)
  4. sujet d'origine : +++ https://4um.bjork.com/viewtopic.php?f=2&t=27650 sans aucune source :
  5. Je ne retrouve absolument pas dans ce live les sons et les sensations ressenties à l'Olympia... Tout semble hyper plat. Les réorchestrations qui sur le moment me paraissaient hyper plaisantes me semblent ici assez tartes. Et-ce que c'est moi qui étais bien luné le jour même? est-ce que c'est juste le mixage qui craint?
  6. Renata est parfaitement jouissive haha Bon cette saison est en deça de la première, mais je trouve qu'elle a des qualités et surtout elle ne m'a pas donné l'impression de ne pas se justifier, ce qui était ma crainte. Des intrigues qui sont moins intéressantes (le mariage de Madeline et Ed, mwais, m'en fous... l'arc inexistant de Bonnie et sa mère... pareil?). par contre tout ce qui se concentre sur Renata , Celeste et Marie-Louise, c'est vraiment très bon pour moi/// Et en coulisses, il y a eu le comportement abominable des producteurs et de Jean-marc Vallée concernant la réalisatrice Andrea Arnold qui est vraiment gênant.
  7. et surtout, ce photomontage de madonna est fanmade non?
  8. Je l'ai trouvé pas désagréable mais profondément monotone et effectivement complètement dans sa zone de confort. pas une énorme envie de renteter une écoute en fait... La seule chanson que j'ai envie de garder c'est Not the News
  9. carrément ! trop hâte de pouvoir réentendre les réorchestrations des anciens morceaux <3
  10. je crois que franchement celle que je préfère c'est 'I don't Search, I find" comme un genre d'enfant chelou d'Erotica et Confessions , avec les touches de New jack Swing et la mélancolie disco synthétique qui se mélangent et un dosage parfait du traitement de la voix
  11. je suis aussi très surpris en bien par le reste de l'album , et par le côté parfois franchement bizarre dans le bon sens de ces chansons. Même des textes super naïfs voir cuculs comme Killers... le traitement le rend tout a fait acceptable. Mirwais + Madonna c'est encore un beau succès les chansons bonus par contre... c'est pas ça... :'D
  12. cette série me fout tellement de l'angoisse absolue en intraveineuse.... les populistes au pouvoir partout, les tirs nucléaires, les persécutions des gays en ukraine... on ne nous épargne rien. et puis les petites doses d'Emma Thompson en hybride de marine le pen / Boris Johnson / nigel Farage qui viennent te foutre des coups d'angoisse en plus ^^ y'a juste les passages "blackmirrorhoulatechnologietranshumanismeenfolie" qui ne m'emballe pas plus que ca c'est vraiment vraiment bien. Par contre désolé mais on tombe encore dans le trope bury your gays (qui visiblement est un classique chez Russel T Davies) , je ne suis pas sur qu'on était obligés...
  13. benjicok

    Chernobyl

    les mecs qui vont la refaire ont dit en public qu'une hypothèse était que des espions américains avaient saboté la centrale... va savoir si ils oseront mettre ça en image
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.