Jump to content
forum.bjork.fr

KlingKlong

Membres
  • Content Count

    59
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

39 Excellent

About KlingKlong

  • Rank
    Violently Happy

Profile Information

  • Genre
    Non précisé

Recent Profile Visitors

1,164 profile views
  1. Bah c'est un peu agressif, pas sûr qu'un smiley arrange tout. La personne est peut-être pas venue parler musique pour se faire engueuler (même si son commentaire était un peu dénué d'intérêt). 'Ce qui bloque' je ne sais pas, ce forum a l'air un peu en guerre continuelle, c'est rigolo. En lisant les paroles de la chanson noir sur blanc je comprends que dans le paysage de 2017 ça sonne un peu lourd et naïf. C'est précisément en ça qu'elle est challenging! (Trouvez un mot français moins ridicule, merci) Mais tout l'album d'ailleurs, c'est très cru, on passe sans cesse du symbolique/poétique au carrément premier degré. Aussi je trouve intéressant qu'on mette Björk si souvent sur un piédestal, la première de la classe qui ramène tous les deux ans son bulletin de notes étincelant, alors qu'elle semble y être plutôt mal à l'aise, d'où ce type de textes. Pour résumer, une bien belle chanson de Michael Jackson :] (J'ai essayé de ponctuer avec un smiley DIY)
  2. Est-ce que vous parlez aux gens de cette manière dans la vie réelle ? Ça doit être gai :/ Saint me fait penser (beaucoup) à Michael Jackson, la composition et le texte ont cette naïveté/sincérité qui parlerait à un cœur d'enfant mais qui ferait honte aux adultes. C'est une chanson kitsch, parce qu'elle est sincère.
  3. On dirait plutôt que le streaming a remplacé la radio et la TV... (comme les séries remplacent progressivement les films de cinéma). Parmi les personnes qui défendaient Taylor Swift dans le topic 'charts', combien seraient allées, dans un monde sans internet, chez un disquaire acheter l'album de Taylor Swift ? Ramener le disque chez soi, prendre une heure pour l'écouter sur sa platine, le ranger dans sa maison parmi ses objets familiers... Jamais de la vie. La manière de consommer forme notre culture. Combien de critiques se plaignent, après deux écoutes, que Utopia est un album trop long, trop compliqué ? Apprécier le travail d'un·e artiste c'est impliquant. C'est pas seulement la dématérialisation ou la presque gratuité du service qui modifie ce rapport, mais aussi ce qui est proposé. (Cherchez un artiste un peu décédé sur Spotify, Deezer ou Qobuz, on vous proposera une tonne de compilations et souvent zéro album original.) Les chansons remplacent les albums. Les titres les plus écoutés sur Spotify (par exemple) sont apparemment de Rihanna, Justin Bieber, Drake et Ed Sheeran... Ça ressemble quand même beaucoup à ce que diffusent déjà les robinets à tubes de la TV numérique. Ensuite, des personnes écoutent cette musique sur leur téléphone, ce qui se prête quand même plus à un hit de Rihanna entre deux notifications qu'un opéra de Wagner de quatorze heures et trente minutes. Dans le meilleur des cas on profite que tout soit accessible pour étendre sa curiosité à des œuvres dans lesquelles on n'aurait pas investi d'argent, dans le pire la musique est un bruit de fond permanent. En disparaissant, l'objet disque n'a pas été remplacé par son parfait équivalent dématérialisé. Ces services jouent sur l'évolution de notre attachement aux produits culturels et notre temps d'attention. PS : on va encore me balancer à la Gestapo pour snobisme, sexisme, blondophobie, follophobie et autres discriminations, mais désolé Taylor Swift s'imposait vraiment comme exemple dans ce cas.
  4. D'après mes oreilles le vinyle noir est bien mieux que ce que les chiffres annoncent, comme pour Biophilia c'est une bonne surprise. Sur Discogs on semble trouver l'édition Rough Trade meilleure, je ne l'ai pas entendue. La version Hi-Res, si vous êtes sensible à ça, téléchargez sans réfléchir, c'est magnifique.
  5. Ça c'est la critique de quelqu'un qui a écouté l'album! Prenez-en de la graine, journalistes salariés.
  6. Magnifique vidéo ! Avec l'intro de The Gate ça me rappelle un peu ce que faisait Mariko Mori dans les années 90.
  7. Pardon mais, on se connaît ? Découvrir l'œuvre de Taylor Swift est environ n°2539 sur la liste de mes priorités musicales, pardon d'être si limité. Vous êtes une bande de vilains.
  8. Mais bon sang, qui pense ça ici ? Un forum consacré à Björk aussi politiquement correct c'est suffocant. Plus personne n'ose rien dire sauf le troll sans honte qui parcourt le terrain miné en sautillant et se voit ériger un thread à sa gloire. Mini recap: c'était un topic sur les ventes de disques, on a simplement réagi avec étonnement à son intervention (ignorance, provocation, au choix) et c'est devenu un débat 'Taylor Swift vs Björk'... Surréaliste.
  9. On calme sa joie ? :/ Il n'était pas question de supériorité (j'écoute moi-même de la pop très avenante) mais de différence, Björk n'est simplement pas dans la même catégorie, pas dans la même démarche, c'est même ce qui a fait son intérêt pendant toute sa carrière 'pop'. Elle ne dépend pas des mêmes enjeux, elle contrôle ce qu'elle publie avec une certaine liberté. On ne dit pas que le résultat artistique est forcément plus intéressant, c'est un autre métier. (Ça me semble évident wtf)
  10. Mais c'est le même schéma pour les jeunes filles tenues par l'industrie depuis 50 ans, franchement ça devient ennuyeux quand ? C'est exactement le même parcours pour tous les produits féminins Disney, le même story-telling pour les popstars qui rapportent le plus. Comparer la carrière de Björk a un tel monstre de marketing c'est carrément insultant. Et elle n'est pas allée chercher Timbaland ou autres pour qu'on lui fabrique des tubes, c'est pas non plus Madonna.
  11. Dans quelle réalité vivez-vous ?
  12. Sans oublier "Jóga, un ami de Björk"... Les journalistes sont les mêmes depuis 20 ans, auraient-ils un peu vieilli ?
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.