Jump to content
forum.bjork.fr

Mansion

Söfftchevaliers
  • Content Count

    4,610
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Mansion

  1. Y'a machin qui a fait une vidéo de classement (subjectif) des albums : Je suis pas fan du tout du mec, mais il a des points pertinents dans ses reviews, du coup je garde toujours un oeil dessus. Il redonne ses lettres d'or à Biophilia, il enfonce le clou sur Utopia et Volta. C'est cohérent. SPOIL le premier c'est Vespertine. Normal.
  2. Un peu triste, Johann Johannsson est décédé. J'étais passé à côté d'Orphée, qui m'avait plu, sans plus. Par contre, And in the Endless Pause There Came The Sound of Bees est un album que j'adore : http://www.johannjohannsson.com/discography/sound-of-bees/
  3. Et puis elle est censée bosser sur Utopia Strings Flutes en plus non ? Si elle compte sortir ça dans l'année, autant se limiter à l'europe pour les festivals cet été, se laisser du temps pour une sortie en automne et embrayer sur de VRAIS concerts en 2019-2020.
  4. C'est quand même très triste qu'elle et Arca aient à réagir à ce sujet là.
  5. t'aurais pu faire juré nouvelle star toi dis donc ;o
  6. Bon, est-ce que je peux rêver d'une vidéo de Nick Knight pour Loss où elle s'arrache sa robe de perles cousue dans sa peau ? :D
  7. Ouais. A vrai dire, ça me gêne pas dans les formats plus resserrés (comme Utopia ou le bout de Family), ou quand c'est bien mené (The Gate). Mais j'avoue m'être emmerdé sur Mouth Mantra ou Black Lake. Alors que Kanda a fait Reverie et Anoche pour Arca, qui sont merveilleux (mais plus courts) dans le genre contemplatif. J'ai un peu le même problème avec Arisen my senses ; j'aime bien la mélodie de base d'Arca, et les petits bouts de couplets, mais quand ça commence à s'époumoner je zappe aussitôt. Du coup le clip m'est moins supportable à cause de la chanson elle même. Les visuels d'Utopia sont ses meilleurs à mon goût depuis Vespertine (en ignorant blissing me). Dommage que je ne sois pas dans la barque pour apprécier l'album sur tous les plans.
  8. C'est très lent et contemplatif, mais il y a de jolis plans (Arca allongé dans les fleurs et l'espèce de parade amoureuse qu'ils se font tous les deux).
  9. j'aurais pas dû écouter ça avant d'aller déjeuner. j'ai l'impression qu'on me met un bidon d'huile de noix de coco dans la gorge
  10. Et en lançant une ligne pour éveiller les emmerdeurs, en effet ! Merci
  11. oui ça carrément, comme la discussion qu'on a déjà eue à savoir le cheesy chez bjork. Pour moi elle maitrise parfaitement la portée de ses propos, et elle en fait des caisses par choix au niveau de ses paroles.
  12. Heureusement que tu contribues aussi au mépris de l'avis d'autrui, du coup. la paille et la poutre dans l'oeil etc. Pour en revenir à Saint, qui est l'une des deux chansons que j'écoute sur Utopia, j'aime toujours l'arrangement global du machin, et aussi les superpositions vocales (qui par exemple m'insupportent dans Arisen My Senses), la mélodie des flutes est jolie. C'est simple. Maintenant, j'adorais la lecture que j'en faisais avant qu'on ait les paroles ; là pour dire qu'en fait c'est la musique qui fait tout ça... ça me rappelle les monologues de Lady Gaga entre deux versions live ratées au piano à Bercy. Il me revient vaguement à l'esprit ce qu'elle disait autour d'Alarm Call, genre la musique peut changer le monde bla bla. Plus je vieillis (lol), moins j'y crois. Et c'est plus généralement un problème que j'ai avec Utopia (à part quelques paroles isolées), cet optimisme rêveur fatigant malgré les légers (très légers) soupçons de d4rkne$$ par ci par là.
  13. Oups :o) J'avais pas envie de lire les 7 pages de vénération mystique / ellétrovieilletromoche lol
  14. Qui achète un Digisleeve par la poste, en même temps :o)
  15. Il a mis 5 à Fever Ray je crois. Un idiot fini quoi.
  16. Tu fais bien de le répéter une 7ème fois, je crois qu'on avait pas bien saisi. En tout cas j'avais précommandé l'édition Rough Trade, c'est joli. Pour la PREMIERE FOIS, je trouve le travail de MM Paris joli sur les pitites fleurs en collage. Les machins en plume froufrou, nettement moins. Et la tracklist du LP change rien à l'album à mon goût.
  17. On en est (fatalement) à 11 chansons sur 12, et ils ont annoncé un bout de tournée tous les trois pour 2018. ça m'étonnerait à peine qu'un album sorte pour tout regrouper. Très honnêtement, j'ai retrouvé dans ces quelques titres les mêmes éléments que dans Sin Fang et les derniers (mauvais) albums de mùm, indie folk mignon mai sassez chiant, au bout du compte. J'entends pas beaucoup ce que j'aime chez Soley, le bidouillage un peu lo-fi des boucles et l'ambiance féérico-inquiétante. Ca avait déjà disparu dans Endless Summer il faut dire.
  18. Ben les sociétés de booking d'un artiste gèrent aussi bien les festivals que les concerts traditionnels. S'ils le disent c'est que c'est surement vrai. Je mise plutôt pour une tournée de festivals pour tenter des configs / peaufiner le show pour une tournée en 2019
  19. C'est une de mes préférées aussi, elle marche bien en intro de Saint. En tout cas, après une semaine d'écoute en diverses qualités et contextes / supports d'Utopia je pense que je passe vraiment (quasi)totalement à côté. Je lui reconnais de belles qualités de compo et d'écriture. Il y en a qui disent qu'elle a abandonné les mélodies, je suis pas tellement d'accord. La production est cohérente et le message est clair mais ça me parle pas plus que ça. Je suis d'accord avec un grosse majorité des posts que j'ai lus en diagonale avant, l'album s'offre pas à la première écoute, il gagne beaucoup à être apprivoisé différemment (au casque, sur enceintes, dans le métro ou au calme). Je garde mes deux titres préférés, c'est à dire Saint (qui est exactement ce que j'avais en tête avec les mots clé Utopie/Arca/Oiseaux/Flûtes et qui englobe Paradisia) et Loss (je refuse le troisième S) que j'aime lire comme la suite bien lugubre de Pagan Poetry et qui promet d'envoyer du paté en concert (please, no remix). J'aime bien Utopia aussi, surtout l'intro. J'aime les textes (Tabula Rasa notamment) et ça s'arrête là. Ce qui me gêne c'est que j'ai l'impression (purement subjective) que j'entends les procédés pars lesquels Björk (et Arca) essaient de faire du Björk, entre le phrasé de certaines paroles, certaines superpositions vocales (Arisen My Senses typiquement) et les morceaux un peu "compliqués" qui me touchent pas du tout (Body Memory et Features Creatures). J'entends rien de naturel, j'entends du travail acharné pour paraître spontané. Je ressens vraiment rien 12 morceaux sur 14. Bref c'est purement subjectif, je comprends tout à fait celles et ceux qui adorent, je ne les mépriserai pas (comme je méprise les fans de DR9 par exemple, lolilol noraj) :D Je retourne dans le sujet Fever Ray, see you in 2021 pour Purgatoria.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.