Jump to content
forum.bjork.fr

Rubedo

Söfftchevaliers
  • Content Count

    272
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

8 Neutral

1 Follower

About Rubedo

  • Rank
    Bachelorette
  • Birthday 10/09/1987

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Paris

Contact

  1. J'ai envie de casser tous les ordis pourris du boulot.
  2. Je débarque complètement, y a une pré vente :v ?
  3. c'était un peu ça au concert le mois dernier, genre "on m'a trainé de force ici mais je suis quand même contente. Enfin je crois." J'ai acheté l'album complètement par hasard juste à cause de ça.
  4. Cet album m'a rendu fou à sa sortie (l'ouverture et la clôture en particulier ), je sais pas pourquoi mais j'étais persuadé que c'était son premier... content de découvrir qu'il y a encore matière à creuser.
  5. Bon comme redouté, c'était décevant. Ils ont sauvé les meubles en ayant des cuivres sur scènes, mais le reste était largement imité au synthé de manière plus ou moins heureuse (mention spéciale au piano interprété avec la finesse d'un tractopelle). La rupture musicale avec les albums précédents n'a pas l'air totalement assumée, la configuration était idéale pour les morceaux d'Hidden mais insuffisante à mon goût pour FoR. Le pire reste quand même l'air de diva constipée arboré en permanence par le frontman et sa choriste insipide. Je retourne écouter l'album dans mon coin
  6. C'est vachement engageant ! Pour en rajouter une couche en ce qui concerne le bêtiser de la distribution digitale : -j'ai voulu être culturo-responsable et acheter le nouvel album de Gablé en digital, en passant par la plateforme linké sur leur site. Apparemment les commandes digitales subissent le même processus de "validation" que les commandes physiques, ma transaction ayant eu lieu un samedi aprem j'ai du attendre lundi pour recevoir mon lien de téléchargement (envoyez les par la poste, pendant que vous y êtes). Au final les fichiers n'étaient même pas taggés. -Constellation filent un code de téléchargement avec leur vinyles. Une intention louable, mais ça ne vous donne droit qu'à des mp3 non taggés encodés à un bitrate pathétique (160kbps si je me souviens bien).
  7. Bon, l'album a leaké depuis presque un mois, mais il est sorti officiellement aujourd'hui, et ils font la première partie de mamie demain soir aux US, donc je me suis dit... https://soundcloud.com/these-new-puritans/fragment-two Je serais curieux de partager quelques opinions. Pour ma part je suis absolument conquis par cette nouvelle direction, le brassage d'influence jazz et classique/minimal au service de cette ambiance subtile et inquiétante, c'est bouleversant. Hop, album de l'année ! (peut être). Une review assez dithyrambique (quoiqu'un peu ampoulée) sur The Quietus, avec l'album complet en streaming. Au café de la danse le 17/06.
  8. Je suis déçu, elle chante même pas. Mais qu'est ce que c'était bien ! Je signe des deux mains pour un set plus long dés qu'elle remet les pieds en france. Entendu dans le public : "On dirait Grimes qui découvre Audacity"
  9. Marrant les commentaires ulcérés sur The Quietus, les anglais sont pas drôles. Pourtant ils ont eu Got 2 let U AVEC UN RUBAN GRS
  10. Je me plais à imaginer ce que The Knife pourrait produire si un de leurs morceaux s’appelait réellement comme ça. Très bonne review sinon. Le dernier paragraphe est d'une exactitude troublante, tant sur l'outrage disproportionné du public par rapport aux "concerts" electro habituel (où la présence d'un laptop semble tout excuser) que sur le caractère incongru de Silent Shout en point d'orgue de la performance.
  11. Ce qui m'a déplu pour commencer : -le choix de la salle, clairement la majorité du public ne s'attendait pas à un aspect aussi festif dans un endroit pareil. Le trip chorégraphique de la première partie est tombé complètement à plat à cause de ça, notamment (et le début statique de Full of Fire aussi, visiblement tout le monde attendait qu'il se passe quelque chose sur scène avant de danser). On était un peu à l'étroit pour remuer correctement. -le son COMPLÉTEMENT DEGUEU featuring les basses qui te donnent des sensations viscérales désagréables. Sinon c'était une expérience très appréciable, un parti pris casse gueule mais complètement assumé, avec malheureusement quelques longueurs malgré la diversité des performances proposées (du faux vrai concert aux moments 100% chorégraphie, en passant par la "scène sur la scène" pendant Stay Out Here), le concept s'essouffle parfois sur les morceaux plus longs. Beau, riche et un peu frustrant.
  12. Je comprends un peu le ressenti du "manque de chansons", mais personnellement il s'amenuise depuis que je me suis surpris plusieurs fois à écouter l'album d'une traite alors que je pensais simplement me repasser un petit coup de Tooth for an eye. L'ambiance globale me captive, pas forcément beaucoup plus sombre que Silent Shout, mais plus froid, plus réaliste. J'apprécie également ces morceaux plus longs, ça laisse de la place pour de beaux développements (Raging Lung, parfaite). Je n'irais tout de même pas jusqu'à dire qu'il était nécessaire que Fracking Fluid Injection dure 10 minutes. Je ne me suis pour l'instant pas trop intéressé aux paroles ni au manifesto social sous-jacent, je risque donc potentiellement d'aimer encore plus cet album. Fou.
  13. Il faut réessayer, le site m'indiquait complet avant de finalement m'amener sur la page de paiement. JE SUIS JOIE.
  14. Pitié pas de mise en vente surprise comme ça pour Paris, mon coeur va lâcher.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.