Jump to content
forum.bjork.fr

Skin

Söfftchevaliers
  • Content Count

    518
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

15 Good

2 Followers

About Skin

  • Rank
    It’s Not Up To You
  • Birthday 08/06/1985

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Paris

Contact

  • Twitter
    AlexandreLn_
  • Instagram
    AlexandreLn_
  • Spotify
    backdrifts
  • Soundcloud
    alexandre-ln2

Recent Profile Visitors

6,981 profile views
  1. C'est presque un nouvel album de Beyoncé en fait.
  2. Tu vois, j'ai pensé à toi en l'écoutant et je me suis dis que tu allais aimer direct celle ci... Et j'aurais bien vu M.I.A en feat dessus pour le coup, elle aurait dû la rappeler sur ce genre de titre, pour que Madonna s'excuse de lui avoir fait chanter sur GMAYL et la chanson d'anniversaire à la con.
  3. Je réécoute l'album avec un meilleur son, et j'ai presque l'impression de déjà le redécouvrir. Il y a à boire et manger dessus, ça peut paraitre inégal et on peut passer du coq à l'âne (un morceau house puis un morceau tribal juste après), mais il y a une cohérence qui en ressort quand même : une envie de sortir un concept, des défricher des sonorités et les faire communier ensemble, l'ambiance et inspiration portugaise qui survole tout le disque (elle n'est pas là tout le temps, mais on sait qu'elle est là), des rythmes urbains enfin vraiment mis en valeur. J'en viens à apprécier Crave qui prend une certaine ampleur dans le disque, et voir même Crazy et Come Alive qui malgré leur mélodie un peu impersonnelle, s'intègrent bien dans le tout en mêlant les différents styles (trap/r'n'b avec de la musique plus traditionnelle). Elle a vraiment réussi à me surprendre à nouveau. Et comme le dit très bien @innerwatch, Mirwais n'a pas fait du Mirwais, il n'est pas allé là où on l'attendait (là où on le reconnait vraiment c'est sa façon de particulièrement lécher la production) Les top : Extreme Occident, Killers, God Control, Batuka, I Don't Search... Les Flops : Future, Medellin, Bitch I'm Loca et les bonus tracks Du coup je vais me prendre le vinyle demain.
  4. L'album est totalement inattendu et part dans des directions assez intéressantes, c'est assez inclassable au final (entre world music, fado, et house music). "Medellin", "Crave" et "Future" ne représente pas du tout le reste de l'album. Seul point faible : sa voix est trop autotunée.
  5. Vu les 1ères critiques, ça augure du bon (tous les articles et critiques s'accordent pour dire qu'elle a sorti en single les plus mauvais singles de l'album, bizarre comme stratégie d'ailleurs) et qu'elle a fait un album complètement bizarre et de nouveau audacieux pour de la pop. NME et The Guardian (bon, je lis plus ces journaux, donc en soi je sais plus ce que ça vaut) l'ont noté 4 sur 5. https://www.nme.com/reviews/album/madonna-madame-x-review https://www.theguardian.com/music/2019/jun/04/madonna-madame-x-review-her-most-bizarre-album-ever
  6. Elle nous avait pas sorti un titre aussi farfelu et chelou depuis Impressive Instant. Je lui pardonne les 3 1ers singles pourris et le 4ème passable. Et puis chanter sur la Danse des Mirlitons (Casse Noisette) de Tchaikovsky "réinventée" avec une voix autotunée à mort, elle a osé putain, elle est folle !
  7. C'était improbable, j'y croyais plus depuis COADF (don't @ me), mais Madonna vient de me foutre une claque avec Dark Ballet.
  8. Putain, tout simplement le meilleur concert que j'ai vécu d'eux. Quelle dinguerie. Et le groupe avait l'air halluciné de l'ambiance devant eux.
  9. Bon, qui sera demain soir au Bataclan ? J'ai choppé une place in extremis sur Ticketswap.
  10. Je n'ai ressenti que cette différence que sur You Look so Fine. Et à mon avis, c'est de la récup de vieux de enregistrements, car on entend ce même phrasé dans le Eric Kupper Remix).
  11. Comme pour le 1er album, ce remaster de Version 2.0 est parfait. La voix de Shirley est très bien remise en avant, on entend plein de sonorités qui étaient étouffées, la stéréo a été limite un peu refaite, c'est plus lisse mais le bordel sonore est bien conservé. Les guitares sont hyper mises en avant (sur I Think I'm Paranoid, c'est flagrant). Et quel kiff d'entendre Hammering in my Head avec des grosses basses !
  12. A mon humble avis, ils auraient dû filer des cendriers de poche dès l'entrée : outre le fait que les poubelles étaient mal réparties, je me suis retrouvé à jeter mes mégots par terre à 3 ou 4 reprises. J'ai appris plus tard (le dimanche soir quoi) qu'il y en avait mais qu'il fallait en récupérer à un stand think tank. Bref, la flemme. Niveau toilettes sèches, je les ai trouvé bien foutu pour une fois : moins crades que la gadoue de pisse et de merde de Rock en Seine, et notamment pour les pissotières pour mecs. Mais les chiottes "normales" étaient moins pratique quand on a la grosse commission après avoir bouffé le bo-bun du Petit Cambodge.
  13. Ah mais c'était grave fort (elle a dû faire chier l'orga, car les autres sets au Lalaland étaient pas aussi forts), encore plus à partir de la 1ère heure, quand elle a lâché des gros sons.
  14. J'ai lâché après The Gate. Impossible pour moi de faire un concert de Björk dans ces conditions : déjà que la setlist ne m'a pas convaincu pour un festival (du coup j'attends pour voir en salle), le son m'a convaincu de partir me défouler sur Nina Kraviz. J'étais trop loin pour bien entendre : trop de basses et une réverb' affreuse.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.