Jump to content

mika

Admin
  • Posts

    2,929
  • Joined

2 Followers

About mika

  • Birthday July 1

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Paris

Björk

  • My gigs
    16.11.2019 Cornucopia Luxembourg, 11.07.2018 Gent Belgique, 27.02.2013 Cirque en Chantier Boulogne, 0".02.2012 Musée des sciences New York, 25.06.2008 l'Olympia Paris, 24.08.2007 Rock en Seine, 01.11.2001 Théâtre des Champs Elysees Paris

Contact

  • Spotify
    mikareko
  • Last FM
    mikareko
  • Instagram
    mikareko

Recent Profile Visitors

13,380 profile views

mika's Achievements

Apprentice

Apprentice (3/14)

  • Posting Machine Rare
  • First Post
  • Collaborator
  • Reacting Well
  • Dedicated

Recent Badges

1k

Reputation

  1. Et bien, après l'album house de Drake vendredi, le single house de Beyoncé aujourd'hui ... Un 12586931285 sample de Robin S, mais plutôt bien foutu, surtout avec Big Freeda qui permet au morceau de vraiment asseoir son hip house 1992 version queer. et l'album Act 1 : Renaissance le 29 juillet, pourvu que ce soit dans la même veine
  2. Tiens, un sujet récent... J'ai loupé plein d'épisodes de Drake parce que, tout comme Rihanna mentionnée dans ce sujet, il a sorti deux albums par an de vingt neuf titres chacun... et que j'ai lâché prise ... Mais je me souviens de son concept "playlist album" : More Life, qui était une house assez bien sentie. Et qu'il renouvelle avec son album de vendredi dernier : Honestly, Nevermind. Pour le coup c'est plutôt deep house, mais encore une fois plutôt bien faite (ni laounge, ni tropical house truc à la mode y'a 6 ans). Certains instrumentaux sont presque octo octa -esque (oui oui), et je le préfère dans le chant emo que dans le rap. Alors certes c'est un peu long, 52 minutes (quoique visiblement, en regardant le reste, ça a l'air d'être court pour lui), mais les morceaux sont légèrement enchainés et le tout fonctionne vraiment bien. Mis à part deux morceaux : Currents (basé sur un grincement de lit et donc l'enfer sur terre pour les misophones) et le dernier morceau. Un truc de rap qui vient comme un cheveu sur la soupe et qui est pas très bien, mais qui doit être un cadeau pour les fans. Qui ont mal accueilli cet album, trop différent de ses précédents.
  3. Autant ça peut être une démarche tout à fait vrai dans certains cas, type maisons de disques affamée qui saigne des artistes avec des morceaux de moins de 2 minutes. Pratique pour spotify et tiktok. Ou alors de grosses stars type Kanye ou Taylor. Pour lesquels ce type d'occupation de l'espace de streaming aura un réel impact pour leurs stats. Autant pour des artistes du type d'Arca, je vois pas. Faut quand même aimer sa musique au départ. On peut lui reprocher effectivement que ça fasse un peu largage de démos, mais c'est aussi le but de ce type de démarches. Montrer son travail en le regroupant par thèmes. A.G. Cook a fait ça aussi l'année dernière, c'était 49 titres en 7 volumes d'un coup par thèmes... ça n'a pas fait bondir ses stats mais plutôt a offert à ses fans une vision de son travail. C'est une démarche d'ailleurs qui fonctionne bien pour les artistes de musique électronique prolifiques, streaming ou pas : type double album d'Aphex Twin ou y'a 4 ans, l'album d'Autechre en 5 volumes de 50 minutes chacun. Ou même dans l'absolu le double album de reversions de SOPHIE, c'était fascinant de voir tous les titres à différentes étapes de travail ou dans d'autres propositions. Elle était par ailleurs une grande fan d'Autechre.
  4. KICK ii reprend effectivement pas mal de bases du reggaeton et c'est assez fatiguant, pas le plus réussi. La fin, le titre avec Sia c'est un peu l'apothéose du pompier. KicK iii était décrit comme le electronic introvert, et c'est pour moi le plus réussi. Peut-être celui qui fait le plus référence aux anciens albums instrumentaux ? Il se tient en tant qu'album et y'a de bons moments furieux comme plus calmes. kick iiii, est le sensual chill, il se tient bien aussi... Mais moins mémorable je dirais. Les guests sont vraiment anecdotiques, Shirley Manson lit un texte, No Bra (qui ressort un peu de nul part) aussi. L'atmosphère globale est assez enveloppante. kiCK iiiii est l'album de piano. Pas mon truc. Et pas drôle. Sauf la fin. Et tous les kick sont typographiés différemment, c'est une crise d'angoisse. Il y a sûrement de quoi se faire une playlist des 5, parce que le premier ne m'avait pas emballé plus que ça. Je ne me vois réécouter que le 3 entièrement. Et tous les visuels sont cools.
  5. Au vu du contexte, second confinement, hiver, probable que Kylie gagne la palme des x albums qui ont référencés le disco en 2020.... un peu injustement. J'ai un problème avec le fait que cet album soit vendu avec ce label souvent tiédasse qu'est le 'feel good' quand le disco est certes en partie joyeux, tout comme il est autant mélancolique. La production est tout en nuances de subtilités, tout comme son titre en majuscules. On est à la fine limite de la musique de fond d'un buffet d'une croisière gay sénior. Et c'est dommage. Parce que contrairement aux précédentes vagues du retour du disco vers le futur... Cette fois, cette année, les références ont été assez précises plutôt que l'éternel pastiche de variété. Dua Lipa s'est plutôt orientée vers du funk avec un peu de second degré, rien que le titre de son album, Future Nostalgia. Jessie Ware la soul et la new wave, une grande réussite. Roisin Murphy, le plus réussi à mes yeux, avec des références un peu pointues, un peu sales, et pas mal d'émotion justement. Et c'est ce qui manque cruellement. Kylie est la seule à avoir vécu le disco, et elle est la seule cette année à faire référence à celui de la première partie des années 70's, son adolescence probablement ? le disco avec un vrai orchestre, de vrais instruments. Tous les autres albums sont plutôt fin 70's début 80's électroniques cette année. L'album aurait gagné à avoir de vrais instruments et des arrangements luxuriants aussi joyeux que mélancoliques. Ce titre par exemple : Sur les 16 titres, il y a surement 10 bonnes chansons, qui sont un peu aplaties et désincarnées par cette production qui donne cette impression de pastiche et qui enlève tout ce à quoi le titre de l'album fait référence. Il reste tout à fait écoutable, mis à part quelques titres quand la croisière s'emballe et déraille... et encore une fois il est probablement sorti à un bon moment.
  6. Son fantastique premier album, Like Weather, ressort en version remasterisé le 20 novembre. Ça a l'air d'avoir été fait proprement, il y a une différence assez notable, notamment sur des morceaux comme celui-ci sorti en extrait : Pour sûr le son a plus d'espace mais je me demande si je préfère pas le son un peu sale de l'originale. L'album n'était pas disponible en streaming par ailleurs (comme tout le catalogue du feu label d'Aphex Twin, Rephlex), c'est le super label Modern Love qui fait cette réédition. Un regret, ça fait des années qu'elle parle de réunir les très nombreuses excellentes faces-b de cet album, et malheureusement elles ne sont point là. Il y a quand même deux titres supplémentaires dans cette édition, qui étaient sortis sur un 45 tours bonus avec le vinyle original de l'album. Un morceau sans titre (sorti sur une compilation Rephlex un peu plus tard) et un remix de Melodicore, des extraits : https://www.junodownload.com/products/leila-like-weather-remastered-edition/4842385-02/
  7. 10/10 cet EP, ils sont allés au bout du projet cette fois, même si j'ai beaucoup de tenderness pour Tenderness Not my boss et ses envolées, No drama et son synthé Robin S 😍, vraiment tout est fantastique y compris ce saxo
  8. Ah bah moi j'ai pas compris que Je t'aime encore c'était lié à la France et pas à l'Amour https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/invitee-yelle-revient-avec-lere-du-verseau-95707322.html L'album est sûrement le plus abouti de leur discographie, ils ont toujours eu un peu des soucis sur la longueur et le format court (10 titres 30 minutes) marche bien Et l'évolution de la prod, y'a clairement un truc plus direct, peut-être lié au travail de Grand Marnier avec BAGARRE
  9. De la même interview, j'ai percuté que Kick i, n'est pas Kick aïe mais Kick one... Et il y aurait 4 volumes, dont 2 déjà prêts en gros Et aussi Damn, il faut s'inscrire découvrir sur une plateforme de jeunes pour y accéder En effet ! Je trouve les plus 'calmes' assez réussies
  10. Une nouvelle signature chez Warp (et c'est rare ces derniers temps) : Jockstrap Le premier EP sort le mois prochain Et cet extrait est formidable : la première partie piano voix magnifique et après ... ça part absolument dans tous les sens bizarres, c'est formidable (découvert dans une playlist et du coup la surprise de la suite à laquelle je m'attendais pas du tout ce qui ajoute à mon coup de coeur)
  11. L'album de Against All Logic envoie du lourd, franchement. C'est tellement dansant, offensif et un poil politique, je m'attendais pas du tout à ce qu'il utilise ce pseudo pour faire ça. Peu d'artistes font de la musique dansante aujourd'hui comme ça. Il y a avait aussi un complément sur un ep de deux titres avec Lydia Lunch et FKA Twigs, plus expérimental Dans la foulée il a sorti son nouvel album sous son nom, qui est et je sais que c'est fort de café à la limite du chef d'oeuvre C'est réflectif, monacal, austère, pas chiant, superbe, une belle écoute du début à la fin, par-fait :
  12. Moi si Et entre Kelly Lee Owens et Cecile Believe ça commence à ressembler à de la playlist de printemps obsessionnel répétitif parfait ! C'est loin juillet .... ! ça faisait un peu garage band oui, je lui pardonne tout mais aussi que ce genre de musique est assez difficile à mettre en scène et le public ne semblait connaître que deux titres ça semble presque exotique de l'avoir vu aujourd'hui
  13. Content de sa nouvelle direction, elle abandonne un peu les glitch et beeps de Mozart's Sister et de ses collaborations avec SOPHIE pour aller effectivement vers une sorte de r'n'b un peu bizarre et très attachant et fichement bien fichu, je trouve que ça fait ressortir toutes ses qualités pour la composition et la production qui était un peu masqué avant Je préfère quand même le second morceau et son imparable refrain Pick UP the phone, pick UP the phone pick up the phone, pick up the phone Pick UP the phone, pick UP the phone pick up the phone, pick up the phone Pick UP the phone, pick UP the phone pick up the phone, pick up the phone Pick UP the phone, pick UP the phone pick up the phone, pick up the phone qui résume bien un peu le côté obsessionnel volontaire du morceau
  14. Nouvel album, Inner Song, repoussé de mai à août prochain Autant ça me faisait ni chaud ni froid à l'écoute du premier extrait Melt Mais depuis qu'elle a dévoilé le second la semaine dernière ... J'ai retrouvé la foi, formidable et superbe, en boucle :
  15. et encore c'est la plus rythmée ! Un album concept légèrement ambient, utile pour boire un thé en regardant la pluie par la fenêtre en réfléchissant à sa prochaine recette de pâtisserie pendant le confinement, mais vite oublié. Dommage, mais comme j'aime un album sur deux, ce sera le prochain
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.