Jump to content

innerwatch

Membres
  • Posts

    1,802
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by innerwatch

  1. Nine Inch Nails introduit au Rock n Roll Hall of Fame ce weekend, parmi d'autres: À l'occasion, St. Vincent et Jenny Beth ont enregistré deux reprises, respectivement Piggy et Closer. Les titres ne sont pour l'instant que disponibles sur la plate-forme de streaming d'Amazon, officiellement, mais devraient être accessibles ailleurs ensuite? Sinon côté mode, ces masques à message modulable, en vente sur le site officiel (et un pack d'extension en supplément) si vous avez 50 balles qui traînent et l'envie de paraître avenant.e
  2. Ah oui j'ai oublié de parler de leur Late Night Mix, bon c'est pas ça qui va agiter un couvre-feu (pas vraiment l'ambition de cette série de toute façon), mais c'est assez propre et pas mal pour travailler. Il y a aussi la version non mixée pour une approche plus "playlist" et profiter de leurs trois nouveaux titres dans leur intégralité :
  3. Après quelques années passées à nous donner quelques titres par-ci par-là (dont le fabuleux Claudion pour ma part), Helena Deland sort un premier album, Someone New. Du folk sombre versant parfois vers une électro sale discrète (ambiance que je préfère évidemment) comme ce joli Pale : Le morceau titre est plus évocateur du style de l'album, avec en prime un beau corona-clip : Et la Claudion (pas sur l'album) que j'ai citée plus haut (qui pourrait être un corona-clip également. Précurseuse!) : Un album peut-être un peu long (quelques morceaux-interlude à trier?) mais accompagne bien cet été indien.
  4. C'est la même Valentina qui chantait également sur le Gabriel de Joe Goddard et qui était un MEGATUBE à sa sortie (edit) ah ben c'est ce qu'y disent dans le Guardian. Pour la voix d'Alexis Taylor, on aime ou on vomit, c'est vrai que je le préfère dans les registres moins aigus même si justement le jeu avec la grosse voix de Joe m'a toujours plu. Mon problème avec Hot Chip vient surtout de leur amour pour la guimauve. Mais je les suis toujours parce que j'aime bocou leurs concerts hyper bourrins de stade de poche.
  5. Video Games et My Rajneesh m'avaient mis en appétit cet été, en me disant, tiens, cette fois je vais peut-être écouter SS de bout en bout, et pour les mêmes raisons que vous avez évoquées, je passe à nouveau mon tour, je décroche très vite. Je garde quelques morceaux que j'écouterai sur des playlists par-ci par-là entre Mel C et Dua Lipa pour la caution indé, mais sinon, c'en est trop.
  6. Gorillaz revient avec un album après avoir égrené quelques titres depuis le début de l'année (dans une sorte de jukebox virtuel, avec plus d'interludes que tous les albums de Janet Jackson réunis, et autant de guests que de titres). L'album reprend le nom de ce jukebox qui semble annoncer plusieurs "saisons", Song Machine (season one : Strange Timez) et sortira le 23 octobre en dix mille formats. Pour ce que j'ai pris le temps d'écouter on reprend vaguement la même recette que le dernier album, musicalement. (les K7 sont trop mignonnes) 1 Strange Timez (feat. Robert Smith) 2 The Valley of The Pagans (feat. Beck) 3 The Lost Chord (feat. Leee John) 4 Pac-Man (feat. ScHoolboy Q) 5 Chalk Tablet Towers (feat. GOD St Vincent) 6 The Pink Phantom (feat. Elton John and 6LACK) 7 Aries (feat. Peter Hook and Georgia) 8 Friday 13th (feat. Octavian) 9 Dead Butterflies (feat. Kano and Roxani Arias) 10 Désolé (feat. Fatoumata Diawara) [Extended Version] 11 Momentary Bliss (feat. Slowthai and Slaves) Edition Deluxe : 12 Opium (feat. EARTHGANG) 13 Simplicity (feat. Joan As Police Woman) 14 Severed Head (feat. Goldlink and Unknown Mortal Orchestra) 15 With Love To An Ex (feat Moonchild Sanelly) 16 MLS (feat. JPEGMAFIA and CHAI) 17 How Far? (feat. Tony Allen and Skepta) Le clip de Strange Timez
  7. Top 3 : 1) Emancipense 2) Peine de Mort 3) Karaté Un ventre mou en milieu d'album en ce qui me concerne. Les "Bops" sont inclus sur le cd. Il y a une interview sur Brain aussi qui vaut ce qu'elle vaut mais j'étais totalement passé à côté du sens de Karaté (bon ok j'avais pas cherché grand chose non plus) :
  8. C'est rigolo parce qu'elle apparaît dans le podcast de Shirley Manson pour parler de sa chanson Shut Up Kiss Me et justement elle revient sur le processus qui l'avait poussée à s'entourer d'un groupe pour cet album (et le suivant, All Mirrors donc). Alors qu'ici c'est l'inverse qui se passe (bon on imagine que le confinement a aussi été un paramètre de taille).
  9. Zhala tease quelque chose pour le 28 août, toujours chez Konichiwa Records, et elle a taggué Olof Dreijer dans la publication 🔪 edit : j'avais pas fait le lien entre le titre annoncé et l'image de fond
  10. Le Néo-Zélandais Space Above (Aaron Short, ex-The Naked And Famous) vient de sortir son nouvel EP, Glow, pour lequel il s'est entouré de ses compatriotes Alisa Xalayith (The Naked and Famous aussi), BoyBoy, So Below et d'autres. Les morceaux avec des voix féminines sont ceux qui m'inspirent le plus, notamment les deux premiers qui me rappellent les regrettés School of Seven Bells : Spotify :
  11. Je dirais Never for Ever et Hounds of Love (Face A 🤓) pour du classic Kate accessible, et Aerial si on ne connaît pas du tout, avec des sonorités plus modernes et moins exigeantes. Mais pas le plus intéressant musicalement non plus. The Dreaming en dernier... J'ai vu le documentaire sur Arte (dernier jour pour le replay!), j'ai trouvé ça un peu trop court (= je ne voulais pas que ça se termine), ça mériterait une mini-série. Je trouve qu'ils expédient un peu trop la partie plus récente, même si on comprend bien que ce n'est pas évident de parler longtemps sur les périodes où elle s'est retirée. Je pense que le retour avec Aerial et son spectacle de 2014 méritaient un petit peu plus de substance. Mais sinon c'est un bon reportage (la réalisatrice aurait pu trouver un autre sous titre que "la sorcière du son"), et j'ai bien évidemment envie de tout réécouter à nouveau. Je n'ai pas fini de "lire" le livre de paroles.
  12. L'album est sorti aujourd'hui ! https://open.spotify.com/album/35FvRurpS3cXP20ZYSGjjt?si=fc3d9DWsTdq4jass-WI7xA (je n'arrive plus à faire s'afficher les liens Spotify normalement depuis quelque temps — même avant la fermeture du forum?) C'est donc un album de power ballads FM, ça fait très chansons de générique de fin — qui n'en finit justement pas. Pour les avides de chansons énervées, Reasons I Drink, Sandbox Love et surtout Nemesis sont celles qui se rapprocheront le plus de ce que vous cherchez chez Alanis Morissette. Mais sans grosses guitares. Le reste est plutôt bien exécuté, grande forme vocale, les paroles sont un poil au-dessus de son album précédent. La production reste simple, avec quelques moments plus épiques. Les morceaux suivent dans l'ensemble la même progression — je chante l'intro d'une voix hyper grave et posée et je termine la chanson en hurlant, toute décoiffée avec des grosses veines rouges qui sortent de mes tempes. Les fins de morceau décollent un peu toutes, mais tout reste un peu contenu (pas de délires violons symphoniques à la Flavors... que j'aime bien hein) à part donc Nemesis qui est un peu le Moratorium ou le Sympathetic Character de cet album, avec un côté chevauchée fantastique sur la toute fin. (et je n'arrive pas à savoir si on entend un rot ou un truc qui tombe à la fin de Her). Pour résumer, c'est un album que je ne réécouterai pas avec autant de ferveur que ses 3-4 premiers (surtout le 2è et le 4è) mais j'y reviendrai volontiers, ça reste un plutôt bel album, le dernier ne m'avait vraiment pas intéressé.
  13. Kylie est de retour avec un nouvel album, DISCO, produit en partie par Biffco, qui a arrosé à peu près toute la pop anglaise depuis les 1990s. L'album sortira le 6 novembre 2020 Son premier single est streamable depuis la semaine dernière et sans être révolutionnaire il est supèrr. Pas de clip pour l'instant, mais une lyric vidéo. Le clip (ooh la la) (ooh la la 2): Si vous voulez scrobbler : https://open.spotify.com/track/2kkGRB3PKYCAFGmaLsmIbd?si=j5QjPhrLRWmBQ8MYCfKkMA Et quelques jolies photos promo dont: (toujours via chartsinfrance)
  14. Je suis scandalisé par cette comparaison, sachiez-le. Sinon j'aime beaucoup cet EP, plus ç'aurait été trop (capture de moi-même)
  15. Je reste sur la même impression que j'avais eue à la fin de la saison 4, une histoire qui n'avance pas vraiment et des épisodes qui m'ont carrément barbé (la traversée du désert). Better Call Saul entre dans le club des séries que je visionne en vitesse x1.5 alors que je buvais chaque seconde de Breaking Bad. Malgré une superbe réalisation, des acteurs extra et des dialogues fins, intelligents et badass sans vulgarité (prends ça HBO). Même le dernier épisode ne me tient pas en haleine. Mais toujours des scènes qui restent (malgré ce que je viens de dire sur le rythme de la narration je sais), le lancer de bières depuis le balcon, la fausse visite immobilière... Je garde de cette saison le développement intéressant du personnage de Kim, évidemment (tout le passage sur l'expropriation du mec pour le centre d'appel, la confrontation avec Lalo). Je n'en suis pas non plus au point d'arrêter, loin de là, et comme vous j'ai envie de voir la boucle bouclée.
  16. Si, si, ça ressemble vraiment beaucoup, j'y ai pensé aussi, en tout cas la première série d'accords de chaque couplet Je préfère toujours le premier extrait.
  17. C'est dommage, on est passés à *ça* de la romanticisation outrancière du travailleur de la mine, les réseaux sociaux s'en seraient donnés à keurjoi, mais attendons la suite, j'imagine que ça va être un court-métrage scindé en plusieurs clips. La fin fait très Mutual Core
  18. Fais comme les maraichers/fesser la mère quoi ?J'ai rien compris au refrain. Je n'aime pas trop la chanson, je préfère Cette Ombre, ça viendra plus tard peut-être.
  19. Bon c'est pas si mal / c'est pas si bien (j'ai fait mon choix), mais ça me donne envie d'entendre la suite. Musicalement on ne découvre pas une planète mystérieuse (hihi) mais comme vous dites au moins il se passe quelque chose dans le morceau. Il y a pas mal de petits détails sonores par-ci par là quand on tend bien l'oreille mais tout est un peu écrasé par la prod, et ça fait un peu moins bricolo que d'habitude. Je ne fais pour l'instant aucun lien avec son concept d'invasion alien. J'aime toujours ses emplois d'expressions banales à mourir. Le "Comme c'est dommage" 2020 = le "c'est malheureux (il pleut)" de 2003
  20. Je trouve qu'elle s'est un peu éloignée de son EP et qu'elle est plus allée dans la direction que @Sanguine craignait. Mais je trouve que ça marche bien. Évidemment l'album est beaucoup trop long, préférence aussi pour la première moitié. Moi je mets Paradisin sur un piédestal en fourrure bleue (tigrée) pour son intro de 25 secondes, ses synthés, son saxo, les bruits de foule et son changement de clé en moins de 3 minutes.
  21. Oui je disais ça en me réjouissant du fait qu’elle n’abandonnait pas l’anglais !
  22. La première photo qu'Hadoken a postée est vraiment très belle (celle avec les images dans l'espace). La pochette d'album est un ratage total. Je ne comprends pas le mélange Mars Attacks 50s + single obscur d'Ysa Ferrer, le tout en noir et blanc. Aussi, "la terre est sous attaque" ? (+ Elle aurait pu arranger son concept d'un ou deux détails au vu de la situation actuelle et se faire un bad buzz, c'est toujours ça de pris) Trève de vipérages, ce projet m'intrigue beaucoup aussi. Le fait que le tweet soit en français et en anglais me rassure aussi. J'ai justement réécouté Big Machine cette semaine.
  23. Fiona Apple revient en 2020 avec un nouvel album Selon le New Yorker, l'album s'appelle "Fetch the bolt cutters" :
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.