Il y a un truc qui m’a brisé le coeur hier : dans #MektoubmyLoveIntermezzo Kechiche fait dire à un personnage que l’orientation sexuelle est un choix. Cette discussion (comme le reste du film) n’est pas justifiée. Le propos est juste gratuitement toxique #Cannes2019

— Lucile (@LucileBellan) May 24, 2019