Aller au contenu


Aoh

Inscrit : 30 août 2004
Hors-ligne Dernière activité : août 20 2017 23:07

#181240 inter/VIEW magazine (allemand)

Posté par Aoh - 18 août 2017 - 17:22

Autant sur la tournée de vespertine je te rejoins,

perso la chorale islandaise c'est la douche froide. les chorales par le passé live ou studio n'ont pas été très fameuses

A4wy_f-maxage-0_s-200x150.gif


:blink: Ne les écoute pas, ce sont des monstres.
Je suis à deux doigts de mettre du cyanure dans le bol de punch. :lol:
 
Je trouve le choeur inuit incomensurablement mieux.

Spoiler

 
Comme un lapsus visuel, j'ai tendance à lire "choeur inuit" à la place de "choeur islandais".
Autant dire que je me déçois tout seul. -_-
 

Donc oui bien sur on la prend bcp en photo, je voulais pas dire le contraire, mais je pense vraiment qu'elle s'est créé une vraie névrose la dessus (sans jeter la pierre)
 
Leave B alone !!!! comme disait le jeune homme blond (je n'ai pas le gif, désolé)

Souvent, je sors marcher dehors pour aller mieux, les cheveux en bataille et la tête dans le cul.

On a tous un besoin psychologique de s'aérer la tête.
Björk, dans la rue, n'est pas son double médiatique.
C'est la vraie personne, qui aimerait bien qu'on l'ignore un peu.
On peut vraiment opposer "être dehors pour souffler un peu" et "être en représentation".
 
Spoiler

 

une série de remarques horribles et aberrantes ?
mais ça va oui ?

Mansion te visais pas, je pense.
 
Je plussoie le point "jupe trop courte".
C'est tordu d'entretenir l'idée que, tant qu'elle ne se déguise pas, elle l'aura bien mérité si elle se fait embêter.
 
Spoiler

 
Si vous la croisez et qu'elle a l'air ouverte à la discussion (genre elle est paumée au Louvres, et vous connaissez la sortie et les chiottes les plus proches), et bien faite comme si vous ne la reconnaissez pas, faites vous léger, et parlez-lui comme à un touriste enfin un humain enfin vous m'avez compris...
et barrez vous au 1er signe que vous dérangez. C'est déjà avoir gagné au loto que de l'avoir croisé.


#179567 Björk - 34 Songs for Piano, Organ, Harpsichord and Celeste

Posté par Aoh - 23 mai 2017 - 11:30

Son passage vers la recherche tient aussi à l'expérience gagnée, l'assurance qui en découle, à la maturation et la maturité. Quand tu te sens capable d'avancer seule, quand tu réalises le long parcours que tu as déjà effectué, tu ne ressens plus le besoin de séduire ou de prouver quoique ce soit. C'est déjà fait. Tu peux te concentrer sur ce qui te semble vraiment fondamental.

C'est beau c'que tu dis :coeur:




#179475 Björk - 34 Songs for Piano, Organ, Harpsichord and Celeste

Posté par Aoh - 21 mai 2017 - 00:59

(on dirait pas un peu que sa créativité est derrière elle, et qu'elle nous laisse son héritage/oeuvre de son vivant ?)

Stop it now.

 

Je préfère la différence entre "recherche fondamentale" et "science appliquée" pour penser le travail de Björk.

Elle a fait beaucoup de musiques qui ne m'ont pas emballé sur les derniers albums. Sans que je les trouve dénuées d'intérêt pour autant, loin de là.

Björk a fait de la recherche fondamentale. C'est plus lent, plus chiantou, et il faut probablement un autre artiste derrière pour faire "de la science appliquée" et faire un succès commerciale à partir des pépites qu'elle a trouvé.

 

blabliblu

Spoiler



#179279 Plaisir coupable : les titres que vous écoutez en cachette...

Posté par Aoh - 13 mai 2017 - 12:56

Ce sont d'abord des chansons qu'on aime. C'est comme ça que j'interprète le topic.

Ainsi, oui j'aime la chanson de QT. Je ne la partage pas pour dire "regardez comme c'est nul".

On les aime, mais on est tenté de zappé si quelqu'un entre dans la pièce, ou on aurait honte de l'infliger plusieurs fois par jour à ceux qui partagent notre vie.

 

L'opposé aurait été de détourner le topic, d'en faire un concours du truc le plus horrible qui reste en tête.

ex : poster Rénée la taupe, ou le générique de l'inspecteur gadget ( <- sympa, mais qui veut l'avoir en tête toute la journée ?!)

Façon youtube poop, ou concours de troll.

Le troll ultime étant de poster une musique de Björk. :P

Heureusement ce topic n'a pas pris cette direction.




#174506 Test / quiz : Björk en 30 questions

Posté par Aoh - 09 août 2016 - 18:27

Y a peutetre un gars qui a fredonne toute la chanson en comptant sur ses doigts.

On l'a tous fait, non? J'avoue j'ai arrêté à la fin du 1er refrain, puis j'ai multiplié.

 

J'ai eu 14/30, si je me souviens bien.

Je fus un peu vexé. J'ai refait fissa le test en corrigeant là où j'avais dérapé, mais pour le même résultat.

 

Mais bon... comme quoi on peut pas tout savoir. Et on peut toujours complexifier un champs du savoir. Même rapporté à une passion pour Björk, le niveau d'utilité des questions étaient bof.

 

Et pourquoi pas "combien de vague de larme/liquide Björk avale-t-elle dans le clip de Hidden place?."

Est-ce que le commentaire pour 30/30 c'est "vous êtes Björk!". Je ne pense pas. Même Björk se rappelerait pas tout ça.




#173813 Liens divers (en rapport avec Björk)

Posté par Aoh - 13 juillet 2016 - 09:02

Sympa.

Je ne connaissais pas l'autre invitée. Maintenant je peux mettre un visage sur Diane Tell.

 

Björk dit "fierce" et Nagui comprend "fears".

Björk :   (...) I like fierce romanticism, like fierce beauty, like the deep pink (désignant sa robe), not the soft ones.   (...)*

Nagui :   (...) elle aime tout ce qui est peur, tout ce qui est crainte, tout ce qui est profond et sincère   (...)

Ce genre d'erreur sincère donne au dispositif de l'émission un côté très "troisième degré", comme dirait Nagui :P

 

* J'aime le romantisme farouche, j'aime la beauté féroce, comme le rose profond, pas les légers.




#173570 Liens divers (en rapport avec Björk)

Posté par Aoh - 02 juillet 2016 - 12:36

@jeep : tu me l'apprends ^_^

Dilemme. Qui soutenir?

 

Mais je poste ici pour une autre raison. J'ai recherché un poème que Björk avait dit lors d'une émission :

 

 

Settle

Settle for

Settle for nothing

Settle for nothing less

Settle for nothing less than the object of your desire.

 

 

Un fan a posé en musique sa récitation, en piochant du son par ci, une vidéo redécoupée par là.

J'aime vraiment bien le résultat. On retrouve une signature björkienne dans cet amalgame, au point que le son crasseux participe au charme du truc.

 

Le poème original, qui est un peu différent de ce que Björk restitue, c'est ça :

 

The Object
by Alma Luz Villanueva

Settle for
Settle for nothing
Settle for nothing less than
Settle for nothing less than the object of your desire.
Desire. The weight of. The weight of our desire. Then laugh, cry, but laugh more than you cry, and when you hold the world in your hands, love Her.

 




#172032 Boutique Bjork.com / T-Shirts

Posté par Aoh - 18 avril 2016 - 12:58

 

giphy.gif

Ce prix est scandaleux. Rien que la boite de litho coutait 300$ dollars au début, j'étais déjà content de l'avoir eu pour 150e à fourviere (numérotées sur 1000, j'ai eu la 976, et j'ai vu qu'un gars du 4um l'ayant acheté récemment sur OLI a eu la numéro 25 (l'opposé quoi) ! Inamissible !) Alors tu fais pas ch*** et tu achètes ce bundle immédiatement-_-

 

Tu ne nous incites pas à l'économie, HöShI. :D

 

C'est drôle, j'ai jamais eu envie de ce genre d'objets, même au plus fort de ma fièvre Björk.

 

Admettons que j'aurais un budget illimité, et de la place pour stocker, je prendrais :

- un exemplaire du livre que Björk faisait et illustrait enfant pour se faire de l'argent de poche (la hype!) (quoique non, ça a plus sa place dans un musée),

- des versions vinyles des 5 premiers albums solo, et une platine à vynile (hu-hu),

- avec la boîte à diapasons multicolores.

 

Tous le reste, je suis sûr que ça prendrait la poussière comme ma collection de journaux avec interview de Björk. Ou alors ça rejoindrait la liste des "cadeaux maudits" super dur à conserver, comme ce booklet du CD Medulla qui retient l'emprunte de tous les doigts qui l'ont touché (vous sentez le niveau zéro du collector, là? :D)

 

- et une veste de costume comme celle qu'elle a sur la couverture de Post (blanche, avec un liseré blanc/rouge/bleu de lettre internationale, elle qui caresse le philatéliste enfuit en moi)

- et comme on est dans le rêve, que mon logement fasse que Björk soit ma voisine de palier, et mon amie, et une collègue. (je passe direct du "pas assez" au "trop")

 

 

Trêve de blabla : plus je déménage, plus j'aime ce qui permet un support dématérialisé. Les mp3, les remix, les scans de mes posters de chambre, c'est l'idéal. Et je ne me sens pas le besoin d'avoir une collection personnelle tant qu'il y a un site aussi complet que Björk.fr. Moi j'ai arrêté de chercher les images dans leur meilleure résolution et les photos jamais vues, le site -et les gens derrière- continue, lui.

 

Je crois que mes fichiers qui ont une valeur affective forte, ce sont quelques clips de björk en qualité pourries (pire que du 240p), car c'est comme ça que j'ai découvert certaines chansons, et que j'ai choisi l'ordre pour acheter les albums.

 

C'est drôle la monté en puissance des ordinateurs avec les années du forum. Je me rappelle d'un lien partagé sur le forum pour télécharger la vidéo "I've seen it all" extraite de "Dancer in the dark", et qui faisait ~50Mo. Quelqu'uns avaient alors râlé "han' c'est lourd comme fichier". Il y a eu une époque où les disque durs étaient rikiki, et une époque sans youtube et dailymotion. :vieuxsage:




#171906 Reportage 360° Géo sur les pêcheuses de perles

Posté par Aoh - 11 avril 2016 - 02:41

Arte diffuse un reportage 360° Géo sur les pêcheuses japonaises en apnée.

 

Certes, elles ne pêchent plus des perles, principalement des ormeaux pour les restaurants, mais la pratique continue.

On retrouve leurs petits cris quand elles reprennent leur respiration à la surface pour hyperventiler, celui-là même utilisé dans l'album DR9 sur la 2ème plage "pearl".

 

http://www.arte.tv/g...-geo?autoplay=1
 

 

Ama signifie en japonais "femmes de la mer". Jusqu'à un âge avancé, les Ama vont ramasser des coquillages au fond de l'océan, bravant les profondeurs en apnée. Leur peau est tannée par le vent et l'eau, leur voix forte et grave. Depuis des décennies, neuf femmes de la presqu'île japonaise de Shima se partagent le même bateau, ce qui fait d'elles une famille très soudée. Kazu Yamamoto, 80 ans bientôt, est la doyenne, une Ama de cinquième génération ; elle n'envisage pas une seconde de raccrocher.




#171686 Votre passage préféré de Bjork

Posté par Aoh - 31 mars 2016 - 15:32

Ce qui distingue "cheesy", c'est qu'on cède à la facilité, ce qui pose un problème de sincérité.

Une chanson "cheesy" est donc agréable, mais l'artiste n'a pas l'air d'avoir fait beaucoup d'efforts, et s'est donc contenté à copier des effets qu'on entend partout et qui se vendent.

Dans un jeu vidéo, un joueur peut utiliser une tactique "cheesy", c'est à dire utiliser une tactique très efficace mais qui exploite une faille du jeu, ce qui va nuire à l'effet d'immersion et au plaisir de jeu.

 

Pour cucul la praline, il y a "dawdy", "mawkish", et "corny".

On aime tous le mélo et le sentimental, parfois. Et d'autres fois, non.

Exemple : quelqu'un qui avoue son plaisir coupable pour la musique de Britney Spears reconnait que à la fois il aime et il sait que c'est tarte.

 

Donc selon le contexte, tous ces mots peuvent dire "bien" ou "pas bien".

Et tous ces mots peuvent être utilisé de façon lapidaire pour dire "pas cool".

 

Une petite exception pour corny :

(+) c'est à la fois le plus facile à apprendre, orthographier, et prononcer, le plus compris dans tous les pays anglo-saxon, et le plus attestés dans les dictionnaires

(-) c'est à la fois le plus négatif, le plus utilisable dans tous les contextes, et donc le moins subtil




#170156 Quel est votre titre préféré de Vulnicura ?

Posté par Aoh - 02 février 2016 - 19:57

Tu interprètes la musique version "Twillight". :D

(quand machine surprend machin en train de la regarder dormir, lui qui dort jamais, et il lui avoue qu'il fait ça depuis un bon nombre de nuits)

Dans la chanson, ils font l'amour.

 

 

Comme la chanson est bizarroïde au premier degré, ma propre interprétation se fraie un chemin. La chanson utilise des paradoxes, des opposés y sont en rapport harmonieux.

 

- "toi" et "moi" sont interchangeables dans les paroles

Son conjoint répond à son désir alors qu'il vient d'être réveillé. Dans la réalité c'est l'engueulade assurée.

Là, "you" et "me" ont le même désir.

"I wake you up" devrait être d'abord être "I wake up".

"Naked I can feel all of you" contient un double-sens, en anglais, on ne sait pas si c'est elle ou lui qui est nu ("nue/nu, je peux sentir tout de toi") Lequel est blotti nu contre l'autre. Probablement les deux le sont, ils sont blottis l'un contre l'autre.

 

- le sexe y est sentiment, et le sentiment y est sexe

"to express my love for you", "express" suppose plutôt des mots (sentiment), puis par des gestes avec le reste de chanson (sexe)

"stroke your skin" : en anglais j'ai beaucoup plus souvent entendu "stroke your hair". "Stroke your skin" est presque un pléoname, ça fait "je te palpe". je préfère pensé que "skin" sous-entend "hair" aussi, qu'elle glisse des cheveux au corps (sentiment -> sexe).

"naked I can feel all of you" : à travers son corps (sexe) elle fait presque un voyage géographique complet de tout ce qu'elle ressent pour lui et tout ce qu'il représente pour elle (sentiment)

 

 

- jamais veut dire toujours, un instant correspond à l'éternité, voire même le passé correspond au futur

Elle parle au présent pour parler d'une étreinte passée (séparation), et qu'elle revit en boucle, comme éternelle. Et tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, donc on l'imagine bien revivre cette communion au futur.

 

C'est peut-être "our last time together", mais l'amour est de toute façon décrit comme des instants volés au temps réel, "time lapse" (lapse : A period of time; an interval), "woundrous" est plus fort plus émerveillant et plus singulier qu'un wonderful. (Un peu comme dans la mythologie égyptienne, où Nout et Geb doivent obtenir des jours supplémentaires dans lesquels ils pourront s'unir.) On peut se dire qu'on est jamais assuré d'être ensemble encore demain et encore vivant, et que chaque fois qu'on fait l'amour c'est toujours un peu comme si c'était a dernière fois, une sorte de carpe diem, et qu'on sait mieux ce qu'on a quand on a déjà failli le perdre.

 

- et la réalité correspond au rêve, c'est une inversion

Normalement, on se réveil, et l'amoureux rêvé n'est plus là. Dans la chanson et son atmosphère suspendue et ouatée, elle se réveille et le rêve est là, ils sont déjà blottis dans les bras l'un de l'autre.

Lui aussi est réveillé, ils renforcent la magie de l'instant en faisant l'amour, comme sous les étoiles.

Et ils se réveillent, et ils se réveillent... parce qu'ici il n'y a pas de démarcation entre le rêve et la réalité.

 

 

Au premier degré ce serait bizarre, car si elle se réveille parce qu'elle est anxieuse, elle ne devrait pas avoir envie de faire l'amour mécaniquement. Et si lui vient d'être réveillé par elle, il a encore moins envie. Le tout pour un "faisons l'amour avant de nous dire adieu", alors qu'ils ont déjà prévu de se séparer et peuvent plus se blairer.

C'est même involontairement comique : elle voit toute sa vie sexuelle défiler devant ses yeux avant de mourir à cette relation. C'est cartoonesque.




#165724 Communication sur Facebook... musique d'attente et rumeurs...

Posté par Aoh - 18 septembre 2015 - 17:30

Vous avez peur qu'elle sorte un nouveau presse-papier à 600€ que vous ne pourrez pas ne pas acheter?
Je ne comprends pas.

 

One Little Indian is restoring stock of Björks entire back catalogue, [...]

Vous croyez qu'ils font des soldes, dans ces cas là?!

-30% -60%

 

Est-ce qu'il y a un marché pour les CD pas ouvert encore sous blister? de l'année de sortie?

Comme pour les BD. Une qu'on lit, un double qu'on garde sous pellicule.




#165260 [Film] Lost in translation - sofia coppola

Posté par Aoh - 27 août 2015 - 13:39

Lien vers le replay du documentaire :
http://www.arte.tv/g...-in-translation

J'ai bien aimé les images du japon actuel, et les différentes interview.
Donc même si vous n'avez pas aimé le film, le documentaire est bien sympa.


#164614 Les films de 2015

Posté par Aoh - 12 août 2015 - 08:10

Tokyo fiancée
374911.jpg
Après "Stupeur et tremblement", voilà un autre roman d'Amélie Nothomb adapté au cinéma.
 

La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais qui devient bientôt son amant. A travers les surprises, bonheurs et déboires de ce choc culturel drôle et poétique, nous découvrons une Amélie toute en spontanéité et tendresse, qui allie la grâce d'un ikebana à l'espièglerie d'un personnage de manga.


Je suis tombé par hasard sur ce film dont j'ignorais totalement l'existence. Il est sorti en mars et on n'en a pas du tout entendu parlé.

Le film est vraiment sympa, frais, beau, et n'a aucun défaut auquel je m'attendais.
Le côté bluette n'est pas tartignol. La voix off ne fait pas artificiel et ne nuit pas à la narration. L'humour de Nothomb passe bien du livre à l'écran. La réalisation ne fait pas téléfilm. Et le japon n'est pas cliché. L'actrice est choupi sans être fade.
L'histoire est transposée dans les année 2010 pour éviter des anachronismes.

Comme j'aime le côté multilangue de "l'auberge espagnol" et la guimauve du "fabuleux destin d'amélie poulain", je suis peut-être bon client.
Néanmoins je vous le recommande vraiment, j'ai passé un vrai bon moment.


#164612 Annulation fin de tournée

Posté par Aoh - 12 août 2015 - 05:15

 

 

Blague à part, ce que je trouve étrange, c'est que tous les journaux s'accordent à dire que Björk arrête brutalement la tournée à cause de la charge émotionnelle que représente Vulnicura pour elle.

 

Alors soit c'est pour entretenir son image de folle imprévisible, soit ils font ça par mimétisme (en copiant le premier qui a écrit ça) parce qu'ils savent pertinemment que Björk ne donnera pas d'explications et que, dans un monde réglé et rassurant, il faut des explications à tout et que c'est la seule qu'ils ont à se mettre sous la dent.

 

 

et je me suis senti obligé de commenter un lien du figaro

je me sens sale  :bouchecousue:

 

Les journalistes recoupent de moins en moins les informations.

Au cours des décennies, on est passés de journalistes spécialisés qu'on laissait enquêter longtemps sur place pour pondre un article, à des journaliste en CDD qu'on reprendra pas, puis à des gens qui copie d'autres journalistes et récemment qui copie le contenu internet, twitter et facebook inclus.

On s'éloigne du terrain, du réel.

 

Michel Onfray rappelle que toute la presse écrite est sous perfusion d'aides publiques, même les journaux qui font l'éloge du libéralisme :sournois: Des millionnaires achètent des journaux déficitaires pour influer sur la fabrication de l'idéologie dominante, pas par philanthropie.

 

 

Je fais la différence entre le journal de renom et son site internet.

Les contenus les plus consultés remontent en haut de la page internet, on retrouve les sujets et photos les plus "pute à clic".

Au final, on a des journaux sérieux dont le site internet titrent sur l'élargissement du pénis, deux chanteurs qui se clash, et le dernier régime miracle.