Aller au contenu


Riri

Inscrit : 29 oct. 2015
Hors-ligne Dernière activité : hier, 22:42

Mes messages

Dans le sujet : Humiliation et harcèlement sexuel : Björk dénonce Lars von Trier

hier, 14:38

C'est aussi étonnant qu'elle s'en défende depuis 2000, mais que personne ne croit ce qu'elle raconte...

 

[TW violences sexuelles, racisme]

 

Spoiler


Dans le sujet : Humiliation et harcèlement sexuel : Björk dénonce Lars von Trier

hier, 14:32

Trad corrigée/complétée 

 

En suivant l'esprit de #metoo, j'aimerais tendre une main vers toutes les femmes à travers le monde en détaillant davantage mon expérience avec un cinéaste danois. C'est extrêmement difficile de révéler ce type de choses au public, particulièrement quand c'est immédiatement ridiculisé par les agresseurs. Je comprends totalement toutes les personnes qui hésitent, pendant des années parfois. Mais je pense que c'est le bon moment, ces jours-ci particulièrement, où ça pourrait participer au changement. Voilà une liste des situations qui, je pense, comptent comme des situations de harcèlement sexuel :

1. Après chaque prise, le cinéaste courrait vers moi et m'entourait de ses bras pour un long moment, devant toute l'équipe ou quand nous étions seul·e·s, et me caressait pendant plusieurs minutes contre ma volonté
2. Quand après deux mois je lui ai demandé d'arrêter ce type de comportements, il a explosé de colère et a cassé une chaise devant tout le monde sur le plateau. Comme quelqu'un qui a toujours été autorisé à tripoter ses actrices. Nous avons toutes et tous été renvoyé·e·s du plateau après cela ce jour-là.
3. Pendant tout le tournage, il y a eu de constantes avances sexuelles, chuchotées, non-sollicitées, malaisantes et paralysantes, avec force descriptions, parfois avec sa femme debout à côté de nous.
4. Pendant que nous filmions en Suède, il a menacé d'escalader le balcon de sa chambre pour venir sur le mien au beau milieu de la nuit avec une intention sexuelle claire, alors que sa femme était dans la pièce voisine. Je me suis réfugiée dans la chambre de mes amis. C'est l'évènement qui m'a finalement fait prendre conscience de la sévérité de la situation et qui m'a poussée à tenir bon.
5. Des histoires fabriquées dans la presse par son producteur qui affirmaient que j’étais difficile à gérer. Cela correspond merveilleusement avec les méthodes et l’intimidation d'un Weinstein. Je n'ai jamais mangé de chemise. Je ne suis pas sûre que cela soit même possible.
6. Je ne me suis pas laissée faire et n’ai pas accepté d'être harcelée sexuellement. On m’a ensuite décrite comme étant difficile. Si être difficile veut dire ne pas se laisser traiter comme ça, alors j'en suis d'accord.

Espoir
Brisons cette malédiction
warmth, Björk


Dans le sujet : Humiliation et harcèlement sexuel : Björk dénonce Lars von Trier

hier, 12:40

Et beaucoup de courage. Beaucoup beaucoup.


Dans le sujet : Humiliation et harcèlement sexuel : Björk dénonce Lars von Trier

hier, 12:22

Je précise à nouveau ma pensée Hoshi (et ça n'est pas pour reprocher, mais pour étayer mon point de vue, pour aller plus loin).

 

Si on prend comme angle le fait que Björk a un caractère particulier ou était dans une situation particulière sur ce tournage, on indique que le problème vient d'elle, implicitement. On indique qu'elle est la source du problème, parce qu'elle est elle. Son étrangeté ou le fait qu'elle ne soit pas d'emblée qualifiée pour le job aurait produit chez le direktor une envie de la tester ou de la harceler. Il aurait perdu les pédales, en gros, à cause de cette personne inhabituelle qui lui faisait face (personne qu'il a embauché pour la BO en toute connaissance de cause et à qui il fait du chantage pour qu'elle endosse le rôle principal à contrecœur, je le rappelle)

 

Là encore, je pense que c'est inverser le point de vue, et c'est faire de Björk l'instigatrice — bien malgré elle — de la situation. C'est elle qui contiendrait en elle-même la source du problème. Mais c'est l'inverse qui se joue : quel que soit le statut de la personne harcelée, elle l'est parce que c'est possible, et parce que le système le propose et l'encourage. Les personnes qui harcèlent ou violent ne le font pas parce que soudainement une autre personne leur apparaît comme "challengeable", elles le font parce que nous vivons (et mourrons pour beaucoup de femmes) dans un système qui confirme aux agresseurs, à travers l'éducation et l'ensemble des dispositions sociales et politiques, qu'ils sont dans leur bon droit.


Dans le sujet : Humiliation et harcèlement sexuel : Björk dénonce Lars von Trier

hier, 11:45

Peut être même que le fait que B. n'est de base ni actrice ni mannequin à exacerbé la chose et créer une obsession inconsciente chez LVT... 

 

En réalité non, toutes les femmes sont menacées par ce genre de comportements dans leur vie. Selon les chiffres, 100% des femmes reconnaît avoir été victime de harcèlement, quel que soit le degré. Les femmes handicapées, par exemple, sont particulièrement victimes de ça. Il n'y a pas de situations plus ou moins propices et l'enjeu n'est qu'un enjeu de pouvoir.

 

J'ajoute cette note de blog, qui vaut aussi bien ici que dans le topic Féminisme, pour encore plus de clarté, posté à l'instant.