Jump to content
forum.bjork.fr
Sign in to follow this  
bjon

[traduction] The Independent (à relire)

Recommended Posts

+++ article complet en anglais

 

Do you consider yourself to be eccentric? And how would you like to change the world ?

Björk Gudmundsdóttir, 39, was born in Reykjavik, Iceland, and recorded her first album at the age of 11. She made her name internationally as the lead singer of The Sugarcubes and moved to Britain in 1992, recording her first two solo albums, Debut and Post, which sold three million copies each. Hounded by the paparazzi, she moved back to Iceland before settling in New York. In 2000, she won the best actress award at the Cannes film festival for her role as Selma in Lars von Trier's Dancer in the Dark. She has a son and a daughter.

Vous considérez vous comme excentrique ? Comment aimeriez-vous changer le monde ?

Björk Gudmundsdóttir, 39 ans, né à Reykjavik, Islande, elle a enregistré son premier album à l'âge de 11 ans. Elle s'est fait un nom internationalement comme la chanteuse (leader ?) des Sugarcubes et a déménagé en Grande-Bretagne en 1992, où elle a enregistré ses 2 premiers albums, Debut et Post, chacun vendu à plus de 3 millions d'exemplaires. Harcelé par les paparazzis, elle est revenu en Islande avant de s'exhiler à New York. En 2000, elle remporte le prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes pour son rôle de Selma dans le film de Lars Von Trier, Dancer In The Dark. Elle a un fils et une fille.

 

What is your favourite outfit? And your favourite designer?

Paula Connelly, Edinburgh

Most of the time I just wake up and put on whatever I feel like wearing that day. My urge to go shopping comes in chunks. There'll be months when I don't get anything, then I'll get bored of everything I have and go on a search. I tend to buy my clothes from secondhand shops or little shops which stock designers that haven't become well known yet.

Quelle est votre tenue préférée ? Et votre designer préféré ?

La plupart du temps, je me réveille et j'enfile ce que j'ai envie de porter. Mon envie de shopping vient par crise. Des mois peuvent passer sans rien acheter, puis je finis par m'ennuyer de tout ce que j'ai et je vais à la recherche. Je m'achète des vêtements dans des magasins d'occasions ou des petits magasins où les designers ne sont pas encore connus.

 

une traduction commune, ça intéresse du monde ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Many of your songs are very personal and often intimate. Do you mind when another singer covers them?

Edith Pingree, Chichester

 

No, I'm honoured. I particularly like death metal versions of my songs - they are quite refreshing. I'm not possessive of my songs. I think most musicians would agree with me that once you put a record out, it's in the world and it doesn't belong to you any more.

 

Given the chance, how would you change the world?

Liz Harold, by e-mail

 

It's a big question. Getting rid of religion would be a good start, wouldn't it? It seems to be causing a lot of havoc. My next record is to raise money for the tsunami region. I get asked to be part of a lot of charity projects, but I'm not always sure where the money will end up. I'm not very political. Obviously, I hate the mess politicians make, but I would rather call myself a humanitarian than a political animal. I don't vote.

 

Beaucoup de vos chansons sont très personnelles, souvent intimes. Est ce que ça vous dérange que d'autres les chantent ?

Non, j'en suis honorée. J'aime particulièrement les versions death métal de mes chansons - elles sont originales. En ce qui concerne mes chansons, je ne suis pas possessive. Je pense que tous les musiciens seraient d'accord avec moi pour dire qu'une fois qu'on a sorti un album, il est entre les mains du Monde, ll ne nous appartient plus."

 

Si vous le pouviez, comment changeriez vous le monde ?

C’est une grande question. Se débarrasser de la religion serait un bon début, n’est-ce-pas ? Il me semble que ça provoque beaucoup de ravages. Mon prochain album est fait pour récolter de l’argent en faveur de la région touchée par le tsunami. On me demande de participer à de nombreux projets de charité, mais je ne suis pas toujours sûre de savoir où, et à qui bénéficieront l'argent. Je ne suis pas très politisée. Evidemment, je déteste le désordre occasionné par les politiciens, et je me définirais comme une partisane de la terre plutôt qu’un animal politique. Je ne vote pas.

 

voilà, 2 ptites questions traduites...

j'espère que je n'ai pas mis de bétises...

 

à qui le tour ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Do you believe in magic?

Nicholas E Gough, Swindon

 

Of course. It's up to the individual. If you want magic to be in your life, you will have magic in your life. It's about faith really. As I get older, I am experiencing a lot more little abstract moments. For example, when you're stuck at a red light in a taxi, you stare into the sky and experience a bit of magic. It's just a little buzz. It's not about red sparkly shoes or Santa Claus. It's more in between the clouds, more invisible.

 

Croyez-vous en la magie?

Nicholas E Gough, Swindon

 

Bien sûr. C'est quelque chose d'individuel. Si vous voulez qu'il y ait la magie dans votre vie, vous aurez de la magie dans votre vie. C'est vraiment une question de foi. Comme je prends de l'âge, je fais l'expérience de beaucoup plus de moments abstraits. Par exemple, quand vous êtes arrêtés au feu rouge dans un taxi, vous pouvez regarder le ciel et éprouvez un peu de magie. C'est juste une petite vibration. Cela n'a rien à voir avec des chaussures rouges feu (il doit y avoir une référence à un conte ou autre mais franchement je ne vois pas) ou avec le Père Noel. C'est plus entre les nuages, plus invisible/imperceptibles.

 

You won the Palme d'Or for your role in Dancer in the Dark - and swore you'd never act again. How can I persuade you to come out of retirement?

Ben Smith, Manchester

 

It's a misunderstanding that I don't want to act because of my experience on Dancer in the Dark. I never really wanted to act. I'd just rather make music. I think it's a better use of me. But since I was a child, I've wanted to make one movie and for it to be a musical so I jumped at the chance of doing Dancer in the Dark. I don't think I will do another film. I'm more worried that I won't have time to make all the music I want to make in the 40 or 50 years I've got left to live.

 

Vous avez gagné la Palme d'Or pour votre rôle dans Dancer in the Dark - et juré que vous ne joueriez plus jamais. Comment pourrais je vous persuader de sortir de votre retraite?

Ben Smith, Manchester

 

C'est une idée fausse que je ne veuille plus jouer à cause de ma participation dans Dancer in the Dark. Je n'ai jamais vraiment voulu jouer. Je préfère juste faire de la musique. Je pense que c'est faire un meilleur usage de moi-même. Mais depuis que je suis petite, je voulais faire un film (de cinéma) et pour cela il fallait qu'il soit musical, alors j'ai sauté sur l'occasion de faire Dancer in the Dark. Je ne pense pas que je ferai un autre film. Je suis plus inquiète du fait que je n'aurai pas le temps de faire toute la musique que je veux faire au cours des 40 ou 50 années qu'il me reste à vivre.

 

Do you consider yourself eccentric?

Holly Brightman, London

 

I personally don't. People in Iceland don't think so, either. I went to a birthday party in Manhattan recently where there were only Icelanders. I was talking to a clerk who said he often just jumped into a taxi in the middle of the working day with no money and asked the driver to drive to the ocean now or he'd suffocate. Icelandic people are not like most people.

 

Vous considérez-vous excentrique?

Holly Brightman, London

 

Non pas personnellement. Les gens en Islande ne me considèrent pas ainsi non plus. Je me suis récemment rendue à une fête d'anniversaire à Manhattan où il n'y avait que des Islandais. Je parlais à un clerc qui m'a dit que cela lui arrivait souvent de sauter dans un taxi au milieu de sa journée de travail, sans le sou en poche, et de demander au chauffeur de le conduire à l'océan sur le champ ou bien il suffoquerait. Le peuple islandais n'est pas comme la plupart des peuples.

 

How closely related are you to the Björk we read about in the press?

Andy Norman, London

 

I don't know. The person you read about in the press will always be different from me, but that's OK, that's the nature of storytelling. I was 11 when my first record came out so I learnt really early that what other people think of me is not in my control. But I think overall I'm pretty lucky that people are interested in someone as unusual as myself.

 

Quels liens avez-vous avec la Björk que nous connaissons à travers la presse?

Andy Norman, London

 

Je ne sais pas. La personne dont vous entendez parler dans la presse sera toujours différente de moi, mais bon, c'est intrasèque à la narration. J'avais 11 quand mon premier disque est sorti donc j'ai appris très tôt que ce que les gens pensent de moi n'est pas de mon ressort. Mais je pense surtout que je suis plutôt chanceuse que des gens s'intéressent à quelqu'un d'aussi inhabituelle que moi.

 

I've read that you used to be inspired by the sea. Why? And does it still inspire you?

Nicola Tapp, by e-mail

 

It does. I've always lived by the sea. When I was a child, I was a short walk away, but once I had a choice, I moved to a house a minute away. I think it's to do with oxygen. I feel claustrophobic if I'm really far away from the ocean - like an animal in a cage. It makes a lot of sense to me that the Irish who went to the United States 200 years ago stayed on the East Coast or went all the way to the West Coast. And that people who emigrated from land-locked countries like Hungary tend to live in the middle of the States. The sea is just in your blood if you grow up with it.

 

J'ai lu que vous êtiez inspiré par la mer. Pourquoi? Et vous inspire-t-elle toujours?

Nicola Tapp, par email

 

Oui. J'ai toujours habité près de la mer. Quand j'étais enfant, j'en étais éloignée d'une petite marche, mais dès que j'ai eu le choix, j'ai déménagé dans une maison à une minute de la mer. Je pense que cela a à voir avec l'oxygène. Je me sens claustrophobique quand je suis vraiment loin de l'océan - comme un animal en cage. Je comprends complètement que les les Irlandais qui sont partis pour les Etats Unis il y a 200 ans soient restés sur la Côte Est ou bien qu'ils aient traversé le pays jusqu'à la Côte Ouest. Et que les gens qui ont émigré de pays sans ouverture sur l'océan comme la Hongrie tendent à vivre au centre des Etats Unis. La mer est simplement dans ton sang si tu grandis avec.

 

What is the best environment in which to write songs?

Deirdre Jones, Cardiff

 

For me, it's when I've been alone in nature for a few days, preferably by the ocean. I've been everywhere where there is an ocean and not a lot of people to write my songs. Everywhere. At the end of November, I went to an island called Yakushima in Japan. It's tiny and it's got a rainforest and hot springs. Once I get there, there isn't a recipe for how and when to write. The minute I decide there is a recipe, it won't work. You've got to improvise.

 

Quel est le meilleur environnement pour écrire des chansons?

Deirdre Jones, Cardiff

 

Pour moi, c'est quand j'ai été seule dans la nature pour quelques jours, de préférence près de l'océan. J'ai été partout où il y avait un océan et pas beaucoup de monde pour écrire mes chansons. Partout. Fin novembre, j'ai été sur une île appelée Yakushima au Japon. C'est minuscule et elle possède une forêt équatoriale et des sources chaudes. Quand je suis arrivée, il n'y pas de recette pour le comment et le quand écrire. A la minute où je décide qu'il y a une recette, cela ne fonctionnera pas. Il faut improviser.

 

 

Bon je ne vais pas faire le coup de tout traduire maladroitement c'est toujours plus sympa de produire le premier jet que de corriger les erreurs des autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci à tous ;)

 

relecture nécessaire

 

--------------------------------------------

Vous considérez vous comme excentrique ? Comment aimeriez-vous changer le monde ?

Björk Gudmundsdóttir, 39 ans, né à Reykjavik, Islande, elle a enregistré son premier album à l'âge de 11 ans. Elle s'est fait un nom internationalement comme la chanteuse (leader ?) des Sugarcubes et a déménagé en Grande-Bretagne en 1992, où elle a enregistré ses 2 premiers albums, Debut et Post, chacun vendu à plus de 3 millions d'exemplaires. Harcelé par les paparazzis, elle est revenu en Islande avant de s'exhiler à New York. En 2000, elle remporte le prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes pour son rôle de Selma dans le film de Lars Von Trier, Dancer In The Dark. Elle a un fils et une fille.

 

Beaucoup de vos chansons sont très personnelles, souvent intimes. Est ce que ça vous dérange que d'autres les chantent ?

Non, j'en suis honorée. J'aime particulièrement les versions death métal de mes chansons - elles sont originales. En ce qui concerne mes chansons, je ne suis pas possessive. Je pense que tous les musiciens seraient d'accord avec moi pour dire qu'une fois qu'on a sorti un album, il est entre les mains du Monde, ll ne nous appartient plus."

 

Si vous le pouviez, comment changeriez vous le monde ?

C’est une grande question. Se débarrasser de la religion serait un bon début, n’est-ce-pas ? Il me semble que ça provoque beaucoup de ravages. Mon prochain album est fait pour récolter de l’argent en faveur de la région touchée par le tsunami. On me demande de participer à de nombreux projets de charité, mais je ne suis pas toujours sûre de savoir où, et à qui bénéficieront l'argent. Je ne suis pas très politisée. Evidemment, je déteste le désordre occasionné par les politiciens, et je me définirais comme une partisane de la terre plutôt qu’un animal politique. Je ne vote pas.

 

Avec quell artiste vous aimeriez vraiment travailler ?

C’est vraiment une question délicate. La plupart des gens avec qui j’ai travaillé, je les connais avant depuis longtemps. J’aurais su que j’allais les connaître puis finalement travailler avec eux – je ne le prévois pas vraiment. Je ne me dis jamais « Oh je veux travailler avec cette personne » et je pointe la personne du magazine. Ça serait comme un rendez-vous à l’aveugle – on ne pourrait pas savoir si il y aurait la moindre alchimie entre les 2. Je préfère laisser les relations avec d’autres musiciens grandir de façon organique telle une plante et si un fruit pousse, tant mieux.

 

Croyez-vous en la magie ?

Bien sûr. C'est quelque chose d'individuel. Si vous voulez qu'il y ait la magie dans votre vie, vous aurez de la magie dans votre vie. C'est vraiment une question de foi. Comme je prends de l'âge, je fais l'expérience de beaucoup plus de moments abstraits. Par exemple, quand vous êtes arrêtés au feu rouge dans un taxi, vous pouvez regarder le ciel et éprouvez un peu de magie. C'est juste une petite vibration. Cela n'a rien à voir avec des chaussures rouges feu ou avec le Père Noel. C'est plus entre les nuages, plus invisible/imperceptibles.

 

Vous avez gagné la Palme d'Or pour votre rôle dans Dancer in the Dark - et juré que vous ne joueriez plus jamais. Comment pourrais je vous persuader de sortir de votre retraite ?

C'est une idée fausse que je ne veuille plus jouer à cause de ma participation dans Dancer in the Dark. Je n'ai jamais vraiment voulu jouer. Je préfère juste faire de la musique. Je pense que c'est faire un meilleur usage de moi-même. Mais depuis que je suis petite, je voulais faire un film (de cinéma) et pour cela il fallait qu'il soit musical, alors j'ai sauté sur l'occasion de faire Dancer in the Dark. Je ne pense pas que je ferai un autre film. Je suis plus inquiète du fait que je n'aurai pas le temps de faire toute la musique que je veux faire au cours des 40 ou 50 années qu'il me reste à vivre.

 

Vous considérez-vous excentrique ?

Non pas personnellement. Les gens en Islande ne me considèrent pas ainsi non plus. Je me suis récemment rendue à une fête d'anniversaire à Manhattan où il n'y avait que des Islandais. Je parlais à un clerc qui m'a dit que cela lui arrivait souvent de sauter dans un taxi au milieu de sa journée de travail, sans le sou en poche, et de demander au chauffeur de le conduire à l'océan sur le champ ou bien il suffoquerait. Le peuple islandais n'est pas comme la plupart des peuples.

 

Quels liens avez-vous avec la Björk que nous connaissons à travers la presse ?

Je ne sais pas. La personne dont vous entendez parler dans la presse sera toujours différente de moi, mais bon, c'est intrasèque à la narration. J'avais 11 quand mon premier disque est sorti donc j'ai appris très tôt que ce que les gens pensent de moi n'est pas de mon ressort. Mais je pense surtout que je suis plutôt chanceuse que des gens s'intéressent à quelqu'un d'aussi inhabituelle que moi.

 

J'ai lu que vous êtiez inspiré par la mer. Pourquoi? Et vous inspire-t-elle toujours ?

Oui. J'ai toujours habité près de la mer. Quand j'étais enfant, j'en étais éloignée d'une petite marche, mais dès que j'ai eu le choix, j'ai déménagé dans une maison à une minute de la mer. Je pense que cela a à voir avec l'oxygène. Je me sens claustrophobique quand je suis vraiment loin de l'océan - comme un animal en cage. Je comprends complètement que les les Irlandais qui sont partis pour les Etats Unis il y a 200 ans soient restés sur la Côte Est ou bien qu'ils aient traversé le pays jusqu'à la Côte Ouest. Et que les gens qui ont émigré de pays sans ouverture sur l'océan comme la Hongrie tendent à vivre au centre des Etats Unis. La mer est simplement dans ton sang si tu grandis avec.

 

Quel est le meilleur environnement pour écrire des chansons ?

Pour moi, c'est quand j'ai été seule dans la nature pour quelques jours, de préférence près de l'océan. J'ai été partout où il y avait un océan et pas beaucoup de monde pour écrire mes chansons. Partout. Fin novembre, j'ai été sur une île appelée Yakushima au Japon. C'est minuscule et elle possède une forêt équatoriale et des sources chaudes. Quand je suis arrivée, il n'y pas de recette pour le comment et le quand écrire. A la minute où je décide qu'il y a une recette, cela ne fonctionnera pas. Il faut improviser.

 

Vous êtes devenue célèbre en Islande dès 11 ans. Vous regrettez d’être sous les projecteurs si jeune ?

Il m’arrive de penser que j’aurais pu être une meilleure musicienne sans toute cette attention autour de moi. C’est gênant. Je ne voulais pas particulièrement être célèbre à cette âge là. C’est ma mère qui décidait beaucoup.

 

Les Anglais ont toujours été fans de vous et de votre musique. Que pensez vous d’eux ? Comment décriveriez-vous les Anglais ?

Un grand sens de l’humour. J’aime beaucoup la personnalité des Anglais. Ils ne sont pas émotifs de l’extérieur, mais peu m’importe d’essayer de connaître les gens à un moment. J’ai vécu 3 ans en Grande-Bretagne. J’habitais dans Little Venice dans Londres. Avant c’était un quartier du 3ème âge et j’aimais ça. Mais j’ai été obligé de déménager à cause des paparazzis. Il y avait 20 photographes qui dormaient dans mes buissons et je n’aimais pas ça.

 

Quelle est votre tenue préférée ? Et votre designer préféré ?

La plupart du temps, je me réveille et j'enfile ce que j'ai envie de porter. Mon envie de shopping vient par crise. Des mois peuvent passer sans rien acheter, puis je finis par m'ennuyer de tout ce que j'ai et je vais à la recherche. Je m'achète des vêtements dans des magasins d'occasions ou des petits magasins où les designers ne sont pas encore connus.

--------------------------------------------

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.