Jump to content
forum.bjork.fr
Sign in to follow this  
léviathan

Medulla - Oceania

Recommended Posts

Voir les paroles sur le site

---------------------------------

Oceania

 

Un souffle plus loin de Mère Oceania,

vos pieds agiles laissent des empreintes dans mon sable.

 

Vous avez évolué

depuis que vous avez quitté mon étreinte humide

et rampé jusqu'au rivage.

 

Chaque garçon est un serpent est un lys,

chaque perle est un lynx est une fille.

 

Doux comme l'harmonie

faite dans de la chair,

vous dansez à mes côtés, enfants sublimes.

 

Vous me montrez des continents,

je vois les îles,

vous comptez les siècles,

je cligne des yeux.

 

Faucons et moineaux se font la course dans mes flots,

des raies traversent le ciel.

 

Mes petits,

mes fils et mes filles,

votre sueur est salée - j'en suis la cause.

J'en suis la cause,

j'en suis la cause.

Votre sueur est salée - j'en suis la cause.

J'en suis la cause,

j'en suis la cause.

 

---

 

Traduction par léviathan & gordon.

Edited by aifol
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous vous êtes fait du bien

depuis que vous avez quitté mon étreinte humide

et rampé jusqu'au rivage.

 

plutôt ambigu le "vous vous êtes fait du bien"!!

 

You have done

good for yourselves

=> l'idée, c'est qu'ils s'en sont bien sortis, qu'ils ont parcouru du chemin,qu'ils ont progressé, EVOLUE, depuis le moment où ils sont sortis de l'eau en rampant sur le rivage...

 

Faucons et moineaux se font la course dans mon eau,

les raies flottent en travers du ciel.

Faucons et moineaux font la course dans mon eau (dans mes flots?)

les raies flottent dans le ciel. (en travers du ciel, c'est pas terrible...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un souffle plus loin de Mère Oceania

 

Dans le même ordre d'idées, "One breath away", c'est plus l'idée d'accouchement, donc "Un souffle hors de Mère Oceania"

 

Quéque c'est moche en français Oceania...les paroles de Medúlla passent assez mal la traduction en général, quand même...déjà qu'en anglais certaines ont du mal :sing: ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remarque peut-être stupide, 'Oceania' c'est pas 'Océanie' ? :rolleyes: :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites

lol

 

non la c plus oceania, nom invente pour une déesse des océans

aucun rapport avec le continent :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est avec cette chanson que j'ai découvert Björk, c'était au J-O mais bon ceux qui lisent tout doivent le savoir je fais que le dire sur le forum désolé :rouge: moi j'adore cette chanson elle est trop bien je plane quand je l'écoute, j'adore écouter du Björk dans le noir, les yeux fermés et en position allongé, c'est super relaxant, même quand les musiques bougent, ça voix est parfaite, Björk a la plus eblle voix du monde c'est un trésor qu'elle possede!

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

"one breath away" c'est pas du tout ça...

ça serait "à un souffle près"

comme si la seule différence depuis que l'on est sortis de l'océan, c'est la respiration

Share this post


Link to post
Share on other sites

A un souffle près

De Mère Océania

Vos pieds agiles ont laissé des traces

Sur mes sables

 

Vous vous en êtes bien sortis

Depuis que vous avez quitté

Mon étreinte humide

et rampé sur la terre ferme

 

Chaque garçon est un serpent, est un lys

Chaque perle est un lynx, est une fille

Doux comme l'harmonie

Incarnée dans la chair

 

Vous dansez à mes côtés

Sublimes enfants

 

Vous me montrez des continents

Je vois des îles

Vous comptez les siècles

Je cligne des yeux

 

De faucons et des moineaux

Foncent dans mes eaux

Des raies flottent

Dans mes ciels

 

Mes petits

Mes fils et mes filles

 

Votre sueur est salée

J'en suis la cause...

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest batabid

"You have done good for yourselves" :

 

 

ne serait-ce pas plutôt dans l'idée "vous avez donné le meilleur pour vos semblables" ? Compte tenu que si notre mère, c'est l'Océan (pour reprendre une citation de B.)

 

"(...) race in my waters" : plutôt "(...) font la course"

 

"you count the centuries" : "vous accumulez les siècles" (ainsi, on insiste sur immémoriale existence de l'océan)

 

"I blink my eyes" : serait-ce "je m'incline" plutôt que "je cligne des yeux" ? Plus approprié compte tenu des phrases précédentes qui passent une pommade à l'Océan.

 

Je prends la traducture en cours, je n'ai pas lu les posts précédents donc il risque d'y avoir des doublons et j'en assume l'entière responsabilité. Na !

 

Et bonjour chez vous.

Edited by batabid

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest batabid
la traducture

mais tu parles quelle langue exactement? :pirate:

 

LOL LE PETIT SPIROU VOYONS !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
"You have done good for yourselves" :

 

 

ne serait-ce pas plutôt dans l'idée "vous avez donné le meilleur pour vos semblables" ? Compte tenu que si notre mère, c'est l'Océan (pour reprendre une citation de B.)

 

"(...) race in my waters" : plutôt "(...) font la course"

 

"you count the centuries" : "vous accumulez les siècles" (ainsi, on insiste sur immémoriale existence de l'océan)

 

"I blink my eyes" : serait-ce "je m'incline" plutôt que "je cligne des yeux" ? Plus approprié compte tenu des phrases précédentes qui passent une pommade à l'Océan.

 

Je prends la traducture en cours, je n'ai pas lu les posts précédents donc il risque d'y avoir des doublons et j'en assume l'entière responsabilité. Na !

 

Et bonjour chez vous.

 

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Ce pseudo-bridge parle des dimensions de l'ocean, d'un point de vue spatial et temporel :

"You show me continents, I see the islands" : l'ocean est si enorme que les continents sont minuscules pour lui

"You count the centuries, I blink my eyes" : ce que l'on considere comme long n'est rien pour l'ocean, car il est la depuis tjrs, alors que nous les humains on est que de passage.

 

Je ne vois pas trop ce que "Je mincline" vient faire ici... Car il ne faut pas oublier que cette chanson est chantee du point de vue de l'ocean lui-même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest batabid
"You have done good for yourselves" :

 

 

ne serait-ce pas plutôt dans l'idée "vous avez donné le meilleur pour vos semblables" ? Compte tenu que si notre mère, c'est l'Océan (pour reprendre une citation de B.)

 

"(...) race in my waters" : plutôt "(...) font la course"

 

"you count the centuries" : "vous accumulez les siècles" (ainsi, on insiste sur immémoriale existence de l'océan)

 

"I blink my eyes" : serait-ce "je m'incline" plutôt que "je cligne des yeux" ? Plus approprié compte tenu des phrases précédentes qui passent une pommade à l'Océan.

 

Je prends la traducture en cours, je n'ai pas lu les posts précédents donc il risque d'y avoir des doublons et j'en assume l'entière responsabilité. Na !

 

Et bonjour chez vous.

 

Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. Ce pseudo-bridge parle des dimensions de l'ocean, d'un point de vue spatial et temporel :

"You show me continents, I see the islands" : l'ocean est si enorme que les continents sont minuscules pour lui

"You count the centuries, I blink my eyes" : ce que l'on considere comme long n'est rien pour l'ocean, car il est la depuis tjrs, alors que nous les humains on est que de passage.

 

Je ne vois pas trop ce que "Je mincline" vient faire ici... Car il ne faut pas oublier que cette chanson est chantee du point de vue de l'ocean lui-même.

 

 

"Je m'incline" devant la grandeur de l'océan comme tu dis. C'est plus approprié que "je cligne des yeux" qui ne veut rien dire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Je m'incline" devant la grandeur de l'océan comme tu dis. C'est plus approprié que "je cligne des yeux" qui ne veut rien dire.

:zip:

L'océan cligne des yeux (c'est l'océan qui chante, donc il ne peut pas s'incliner devant lui-même, petit patapon), autrement dit, il voit passer une fraction de seconde alors que dans le même temps, les hommes comptent les siècles. De la même façon, les hommes voient un continent là où l'océan ne voit qu'une île. L'homme est si petit qu'il voit tout en grand (les continents, les siècles), alors que l'océan est si grand qu'il voit tout en petit (des îles, un battement de paupières), voilà, y'a pas à tortiller des mirettes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.