Jump to content
forum.bjork.fr
Francesco

Vos dernières lectures

Recommended Posts

Moi j'aime le contemporain et d'ailleurs j'ai attaqué la rentrée littéraire :nyancat:

 

J'ai lu :

- la Maladroite d'Alexandre Seurat, qui fait partie des finalistes du prix Fnac. L'histoire d'une petite fille battue par ses parents, qui finit par en mourir, vue par le biais des témoignages de ceux qui l'entouraient (instituteurs, directeurs d'école, famille...) et qui n'ont rien pu faire. Le sujet est dur et l'auteur le traite avec un doigté certain, l'idée de rassembler les "témoignages" de ceux qui ont été à proximité du drame est intelligente, mais très honnêtement ça m'est complètement passé au-dessus. Je trouve tout de même ça un peu "léger" si j'ose dire ; j'ai eu l'impression de lire le synopsis d'un long spot de prévention plus qu'un roman, au final.

 

- le Nothomb qui n'a aucun, mais alors aucun intérêt. Autant celui de l'année dernière était mignon, autant là c'est nul. Mais même pas nul-irritant comme ça peut l'être parfois, juste plat et vide.

 

- Crash-test de Claro, là. Bon, j'aime beaucoup Claro, et je suis content de le retrouver. Il y a des passages extrêmement puissants - j'ai fait des pauses entre les premiers chapitres pour encaisser. Certains segments sont un peu moins évidents, mais dans l'ensemble c'est très intéressant - dans la veine de Chair électrique et Tous les diamants du ciel pour la façon de faire des parallèles entre des sujets qui n'ont rien à voir et de les faire entrer en collision (c'est le cas de le dire) pour voir ce que ça donne. Et puis quel style... Après Dans la queue le venin sorti au printemps qui était assez peu enthousiasmant, c'est chouette de le retrouver dans une telle forme ! J'en parle ce matin sur mon blog : http://wp.me/p1LKZ7-Db

 

- Lisières du corps de Mathieu Riboulet. Riboulet que j'avais hâte de retrouver aussi après les Oeuvres de miséricorde en 2012 (lisez, c'est trop beau), et qui fait un peu la même chose (l'aspect politique du corps en moins, mais il paraît que l'autre bouquin qu'il a sorti cette semaine, est justement plus politique) mais on ne va pas s'en plaindre. Six portraits d'hommes, de corps frôlés/observés/disparus, toujours dans ce grand écart entre le physique et le spirituel, le désir et la solitude. Bref, c'est beau, c'est écrit merveilleusement, c'est sans doute un des meilleurs auteurs à publier quelque chose pour cette rentrée.

 

A suivre : les Loups à leur porte de Jérémy Fel (premier roman, ça commence pas mal). Et demain sort le Diane Meur, j'ai hâte :bat:

Share this post


Link to post
Share on other sites

A suivre : les Loups à leur porte de Jérémy Fel (premier roman, ça commence pas mal).

 

Eeeeet... non.

C'est plutôt cliché, un thriller assez banal au final (je cherche encore l'influence de Kasischke et d'Oates) et la construction est loin d'être aussi maîtrisée que ce que les premières critiques laissaient entendre. Le roman est constitué de chapitres qui se focalisent chacun sur un personnage, révélant l'intrigue morceau par morceau. C'est bien sauf que tout ne boucle pas parfaitement il me semble, certains personnages restent sur le carreau.

Le pire étant les innombrables récits de cauchemars - une fois sur deux, quand il se passe quelque chose de terrible, on peut être sûr que le personnage va se réveiller en sursaut dans la foulée - et une scène d'un grotesque terrible que je ne peux évoquer sans spoiler violemment.

Le tout écrit dans un style ni bon ni mauvais, insipide quoi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je le savais ! Trop trop bien ! Mais vu l'ampleur de l'événement (parce que s'en est un), j'espère que la traduction française est prévue dans la foulée...

En tout cas, c'est un bonheur inespéré ! Je ne sais même plus qui entre Radiohead ou Harry Potter me fait le plus monter la pression artérielle cette année :fou:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après avoir bien apprécié "Elle" avec Isabelle Huppert au ciné, je me suis penché sur "Oh..." le livre de Dijan dont le film est adapté et je me suis trouvé face à une belle surprise ; c'est bien écrit, bon, très proche du film mais le point de vue interne de l'héroïne est intéressant et concourt à l'étrangeté de cette histoire.

En revanche, dans mon enthousiasme, j'ai enchaîné sur un autre Dijan, "Impurtés", qui est bourré de clichés et franchement calqué sur les romans d'adolescentes riches américaines (Des parents artistes à la sexualité débridée, des enfants qui se cament et s'autodétruisent) ; je l'ai lu jusqu'au bout en espérant un coup de théâtre, un imprévu, mais rien : ça fait écrivain français qui essaie de faire du roman incisif américain ; ça fait romancier français avec un complexe d'infériorité par rapport aux USA (ce qui est un non sens de mon point de vue) ; ça fait scénario prévu faire un film à la sofia coppola ou approchant. Bref, je sais qu'un auteur pouvait coup sur coup faire un livre réussi et une daube mais étant donné mon enthousiasme initial, ça m'a rendu tout penaud.

 

Je vais me lire du Corneille et du Giraudoux, ça va me réconcilier avec le style.

Edited by Joapagan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le dernier est assez nul aussi ; c'est un peu Oh... mais avec une héroïne frigide qui se marie à dix-huit ans à un vieux pervers. On passe du viol par un inconnu au viol conjugal, mais sinon c'est quasiment la même.

 

J'avoue que même si je ne suis pas pour que des considérations morales entrent en compte dans l'appréciation d'une oeuvre littéraire, j'ai du mal à faire abstraction de l'impression que Djian s'éclate à mettre en scène des petites poupées qui se font violer. Pas vu le film de Verhoeven (pas envie d'ailleurs) qui donne peut-être un autre éclairage sur le roman.

Au-delà de ça, je dois reconnaître que le style de Djian ne me chavire pas franchement, en plus :unsure:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, son hypothétique contentement à décrire des viols m'a franchement gêné dans "impuretés", d'autant que, comme je l'ai dit, le style n'était pas au rendez-vous, contrairement à "Oh..." qui m'a plus interpelé. Le film tend à être d'ailleurs plus "critique" ; si dans le livre, la femme forme une sorte de couple avec son violeur, sa répulsion et sa rage sont mises en avant avec Isabelle Huppert.

Bref, tu as raison, je n'avais pas fait le rapprochement entre mes deux lectures, mais si tu me dis qu'il en a fait un troisième comme ça, je ne comprends pas bien l'engouement que les gens ont à son sujet.

 

À part ça, rien à voir mais je me suis plongé dans du Stephen Zweig (La confusion des sentiments, Amok et Lettre d'une inconnue) et je suis littéralement charmé par cet auteur avec qui j'ai tardé à faire connaissance. Il me fait dire avec enthousiasme que les lectures des années universitaires ne sont que la surface immergée de l'iceberg et que j'ai encore de belles pépites à découvrir. :wub:

Edited by Joapagan
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me fais une ventrée de Nathalie Sarraute (après une indigestion de Duras), et le Planétarium c'est dingue, genre vraiment.

  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je recommande vivement la lecture de Complexe d'Eden Belwether, de Benjamin Wood, un auteur anglais que je vais suivre de près !

 

C'est un roman sur le pouvoir de la musique, sur le complexe de Dieu, sur la manipulation. C'est admirablement bien écrit et captivant.

 

Un jeune homme s'introduit dans une bande d'étudiant de Cambridge, musiciens. Parmi eux, Eden, organiste surdoué qui croit pouvoir guérir par la musique ; son complexe de puissance s'avère de plus en plus dangereux...

 

À lire :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.