Jump to content
forum.bjork.fr
How I Roll

Concert à Gand, Belgique le 11/07 - Première partie : Klein + Lanark Artefax

Recommended Posts

20180711_173216.jpgDéjà plein d'affiches collector ! 

  • I like 2
  • Pop corn 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, mika a dit :

Déjà plein d'affiches collector ! 

c'est la couronne de fleurs qui nous intéresse :sournois:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Couronne de fleurs.. pas de quoi se taper le cul par terre , mais c’est mignon

 

 

 

Edited by stocka

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais oui elles sont mignonnes ! 

Et une magnifique carte cashless collector à l'effigie de bjork 

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, bjon a dit :

qui balancera une photo avec sa couronne de fleurs :biggrin:

 

Moi

 

 

09987F7D-F8E8-4CCC-A111-C2537FB41D3A.jpeg

  • Haha 1
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les couronnes de fleur c’est ni plus ni moins que des êtres vivants qu’on a tué pour des considérations esthétiques...

  • I like 1
  • Thinking Face 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon Klein c’était franchement pas terrible. Performance pas très aboutie. Lanark ça envoie beaucoup plus par contre. C’est vraiment bon. Björk dans 1h.

A36F0E52-9432-4957-935F-073C690FEA5B.jpeg

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il y a bien un stand de merchandising avec mugs, t shirt, le best of (cd), le live book, affiche et cartes de l’expo digital...

 

Edited by juarez175
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Même masque qu’a Paris..

Et outfit avec minou bleu..

 

 

Edited by stocka
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

photo d'un pote sur place

37082431_10155738873648224_1276946901551284224_n.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pam Hogg c'est le meme genre de tenue que le clip de blissing me

dans les titres : human behaviour, isobel, wanderlust, notget.... (et certainement anchor song avec le tableau d'un port en visuel)

ça ne se renouvelle pas beaucoup j'ai l'impression :(

 

Edited by Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'était bien sympa. :wub:

  • I like 2
  • Thank you ! 1
  • Thank you ! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Réaction à chaud

 

C’était mon 5è concert de Björk. Visuellement c’était splendide. Joliment naïf mais vraiment balèze en terme de show.

 

J’ai trouvé le son vraiment mauvais. Sa voix perdue dans les instruments, trop souvent distante derrière plein de reverbs. De là où j’étais ça sonnait souvent comme un concert de flûtes (très à l’avant-plan) avec quelqu’un qui chante dessus. Alors que j’étais juste devant la tour son, les basses écrasaient tout à plein de moments. Losss qui sur album éclate dans l’oreille sonnait plate et molle.

 

Et c’est un peu le sentiment de la globalité du spectacle: je me suis senti peu emmené musicalement. Ça ne décollait jamais vraiment. J’ai senti Björk très en retenue. Le public me semblait terriblement mollasson. Je ne sais pas qui a influencé qui mais de là où j’étais je n’ai jamais eu l’envie d’applaudir. Alors que ce qui se passait sur scène était de très haute qualité, mais jamais de souffle, d’envolée musicale et énergique qui transporte. Le son en est grandement responsable. Mais aussi l’énergie du show. C’était très cérébral.

 

J’ai vu deux shows de Biophilia (Manchester et Paris) et musicalement c’était incomparable. Alors qu’elle chantait les mystères de l’univers. Je compare avec Biophilia car on ne peut plus comparer la Björk 2018 avec celle que j’ai vue en 2003 et 2001, force de la nature, qui emmenait 20.000 personnes (pour Werchter 2003) par sa force physique et vocale. Car à l’époque sa musique, son show, passaient par son corps, sa performance, sa voix. Elle focalisait tout. L’apogée de cette Björk live fut Volta Tour je crois. Avec le désastre vocal qui s’en est suivi. La Björk 2018 (sorry c’est naze cette expression mais tout le monde comprend) s’extrait quelque part du show. Ne prend plus tant le centre.

 

Ce qui sur Biophilia Tour a donné un pur moment de musique, où Björk s’appuyait comme jamais sur ses musiciens. Elle s’est toujours appuyée sur eux avant, mais toujours je trouve dans cette idée d’expérience physique transcendentale qui passait par son corps, central dans le show. Avec Biophia tour, Björk quittait le centre, mettant elle et tout le monde au centre en quelque sorte. En co-existence plutôt qu’en visée vers son corps. Elle voyageait entre ses musiciens, autour de l’espace central, souvent laissé à ses choristes, et offrait un moment musical époustouflant.

 

Ici sur Utopia personne ne prend le centre j’ai l’impression. Sauf Björk parfois mais dans une idée de centre visuel, avec des effets de lumière sur elle ou un promontoire qui tourne. Mais je parle de musique. J’ai eu la sensation de peu de co-existence de musiciens, mais plus de co-dépendance. Ce qui rendait l’ensemble sage, et peu dynamique. Comme si le besoin de respecter l’univers sonore de l’album emprisonnait tout le monde.

 

Les plus beaux moments était ceux où les flûtes et la voix étaient au centre (car enfin un centre apparaissait). Tabula Rasa, Features Creatures, Anchor Song... Le femmes au centre. C’étaient les moments les plus vibrants et les plus empreints de liberté. Cela fait sens avec le propos de l’album. Mais ne ressentir Delago s’amuser qu’à la toute fin, sur Notget, lorsque Björk et ses flûtistes s’en vont et qu’il jamme très légèrement pendant 15 secondes, c’est un peu triste.

 

Sinon Claimstaker en live c’est vraiment bon! Human Behaviour c’était mou et ennuyant, grosse déception sur cette reprise. Wanderlust pas mal mais le beat écrasait tout dans le mix.

 

Je ne l’ai pas trouvée très en forme vocalement.

 

En conclusion: un show visuel époustouflant, mais un voyage musical qui manquait de dynamiques et qui souffrait d’un son assez déplorable. Je pense qu’en salle ça gagnerait énormément.

 

Edited by mihfolya
  • Kiss 1
  • Thank you ! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

témoignage d’une pote qui l’a vue en concert pour la première fois ce soir, et qui accomplissait un rêve de gamine: elle avait la sensation que tout était très câlé et laissait peu de place pour « l’imprévu ». Je partage son sentiment. Tout manquait de sauvagerie musicale. De joie festive.

 

Bon désolé je fais vraiment le rabat-joie. C’était un show d’une très très grande qualité globalement. 

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai bien aimé. J'avais essayé de me préserver du contenu de la tournée (à part les setlists, bon), j'ai tout aimé.

 

La première partie était épouvantable. J'aurais dû me rencarder avant pour savoir ce que c'était, comprendre ce que c'était, aller au bar pendant que c'était.

Lanark m'a un peu plus plu, un peu aride au début, limite vulgaire au milieu, mais fatiguant à la longue.

 

Pour Björk, je trouve ça un peu étrange de reprocher un manque de spontanéité à un spectacle qui est chorégraphié du début à la fin, c'est comme ça qu'il a été conçu, comme tous les autres d'ailleurs. Björk ne raconte jamais sa vie en concert et je l'ai trouvée fidèle à elle même, en balançant ses "merci bieng" et ses "bedankt" en alternant bien les langues après chaque chanson pour éviter tout faux pas diplomatique, how Scandinavian of her. J'ai apprécié qu'elle ne soit pas au centre de la scène tout le temps et pas éclairée par une poursuite (mon dieu), ça m'a donné l'impression d'une troupe avec une chanteuse et non l'inverse, ça change.

 

Le son était pas top je suis d'accord, les basses encore un poil trop fortes pour laisser de la place au reste. Après ça devait dépendre de là où on se situait, car ça ne m'a frappé qu'à quelques moments seulement. Il me semble difficile pour des morceaux comme Losss de ne pas être un peu cacophoniques dans un espace ouvert, à moins de leur retirer des couches et les réduire à leur strict minimum.

 

Je ne vais pas redire tout ce que j'ai vu puisque ça a déjà été commenté plein de fois depuis le début de la tournée, j'ai aimé ses petites danses, les flûtistes exaltées, les décors en plastique vs. les habillages vidéo chiadés, les réinstrumentations fan-service, l'impression d'avoir regardé un arc-en-ciel en mouvement devant moi pendant une heure et demie à la fin du concert.

 

J'ai été très surpris par l'attention portée sur les détails du festival qui organisait le concert : les cartes cashless Björk, les bracelets avec "Björk" dessus, les menus "Björk", les couronnes de fleurs (distribuées par un fleuriste Gantois), ils étaient très fiers de l'accueillir.

 

 

Edited by innerwatch
  • I like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.