Jump to content
forum.bjork.fr
Mathéo Mrzk

Utopia, après plusieurs écoutes

Utopia, après plusieurs écoutes  

110 members have voted

  1. 1. Quel est votre titre préféré de Utopia?

    • Arisen my senses
      10
    • Blissing me
      4
    • The gate
      4
    • Utopia
      4
    • Body memory
      10
    • Features creatures
      9
    • Courtship
      3
    • Losss
      23
    • Sue me
      6
    • Tabula rasa
      7
    • Claimstraker
      2
    • Paradisia
      0
    • Saint
      7
    • Future Forever
      2
    • Impossible de choisir
      13
    • Aucune
      2
  2. 2. Quelle note pour Utopia?

    • ★★★★★
      33
    • ★★★★
      40
    • ★★★
      26
    • ★★
      2
    • 5


Recommended Posts

Après 2 bonne semaines d'écoutes, je suis personnellement prêt à aborder ce sujet ;) Et je pense pas être le seul! 

 

J'ai choisie Arisen my senses, c'est celle que je trouve la plus renversante! L'instru, toutes ces voix... C'est la folie dans ma tête dés que je l'écoute! Le fait qu'elle est samplé arca ne me gène pas personnellement

 

Je lui donne volontier 5 étoiles! Je le trouve excellent!

 

Si je devais faire mon top 5 je dirais:

 

1- Arisen my senses

2- Losss

3- Blissing me

4- Tabula rasa

5- Saint

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donnons une réponse à ce topic puisqu'il a été créé même si je pense que beaucoup de membres se contenteront de leur avis donné dans le topic "premières impressions".

Après deux bonnes semaines d'écoute, je constate avec déception que pour la première fois un album de Björk ne m'a donné aucun frisson.

Alors oui je le trouve beau, le concept est complètement abouti et réussi, les univers sonores sont magnifiques. J'adore les flûtes, j'adore la voix: tantôt aérienne, tantôt organique, tantôt feutrée. J'adore les beats et les progs.  Donc j'ai pris ma place pour le concert à WLG et Utopia figure dans mon top 10 de 2017. 

Mais cette nouvelle manière de composer de Björk m'a complètement dérouté et je n'ai pas réussi à passer outre. Je n'arrive pas à rentrer dans ces morceaux, je ne peux que les écouter et apprécier les textures, ambiances etc..mais je n'ai eu aucun coup de foudre. Je crois que ce qui me subjugue avec Björk c'est sa capacité à faire des morceaux de pop avec des sons expérimentaux: je pense à des morceaux comme Where is the Line, Wanderlust, Mutual Core ou Mouth Mantra qui m'ont complètement scotché à la première écoute. J'ai volontairement pris un morceau de chacun de ses derniers albums pour bien montrer que jusqu'à maintenant le coup de foudre se produisait toujours. Cette fois-ci il n'a pas eu lieu, même si ça ne m'a pas empêché d'avoir des orgasmes auditifs (la deuxième partie de Losss ! )

à cela s'ajoutent mes réticences sur le mixage de l'album.

Donc oui je suis un peu déçu mais j'admire toujours autant B. pour sa capacité à se renouveler sans cesse, à repousser les limites de la musique et à créer des univers sonores uniques. 

 

Ma note : 3 étoiles

Morceau préféré : J'ai voté "impossible à choisir", mais ça se jouerait entre Blissing me, Utopia, Feature Creatures, Body Memory, Sue Me et bien sûr Losss.

 

 

Edited by Stridulum
  • Sad 1
  • Thank you ! 2
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Stridulum a dit :

Donnons une réponse à ce topic puisqu'il a été créé même si je pense que beaucoup de membres se contenteront de leur avis donné dans le topic "premières impressions".

Après deux bonnes semaines d'écoute, je constate avec déception que pour la première fois un album de Björk ne m'a donné aucun frisson.

Je peux souscrire à ça, et à la note car j'ai aussi mis un 3/5 à Utopia. 

Je trouve que c'est un album très bien pensé et construit, je trouve l'utilisation des flûtes souvent très séduisante et j'apprécie d'entendre cet instrument assez rare en général et dans la disco de Björk, j'apprécie de découvrir régulièrement des petits sons (chants d'oiseaux et autres) et je trouve le travail de précision à ce niveau-là très agréable, je ne m'ennuie pas vraiment en l'écoutant (dans ma version abrégée en tout cas, j'en parle après), je suis même dans le fond assez admiratif de tout ce beau travail mais... Ca m'excite pas des masses, thématiquement à part les passages "détruire le patriarcat" y a pas grand chose qui m'intéresse, les textes quoi qu'un peu meilleurs que ceux de Vulnicura ne retiennent guère mon attention, et individuellement peu de chansons me semblent réellement remarquables. Bref, j'y reviens parce que c'est Björk et parce qu'il y a quelques morceaux que je n'ai pas encore épuisés mais comme Vulnicura j'ai l'impression de faire le tour de cet album (pourtant très chargé) très vite, j'ai comme la fois précédente l'impression (difficilement explicable) que la surface est extrêmement bien travaillée mais que l'ensemble manque de chair. 

 

 

Les morceaux qui me font encore revenir vers l'album : Utopia (meilleure utilisation des flûtes), Body Memory (tellement plus intéressante sur la longueur que Black Lake, qui ne racontait rien du tout et était juste un long machin lancinant), Losss, Tabula Rasa. 

Et je me suis donc concocté une playlist que j'ai humblement intitulé "A better Utopia", qui commence directement à The Gate qui fait une superbe intro (et me permet surtout de ne plus entendre la clinquante Arisen my senses ni la mièvrerie Blissing me), et qui zappe ensuite Courtship et Sue me (la dernière à avoir disparu de la playlist car au niveau de la structure de l'album elle se justifie vraiment... Mais bon, ce refrain, je pouvais plus). On arrive à 10 chansons pour 51 minutes, ça fait un album raisonnable. Cela dit je commence à être agacé par la fin de l'album aussi, surtout Saint que je trouve très sucrée...

Edited by Crazy Diamond
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je sais que j'ai déjà fait quelques analyses , mais je continue à l'écouter régulièrement, parmi d'autres albums d'artistes différents. 

Quand je met cet album en lien avec le monde dans lequel nous vivons, je ne peux que la remercier . 

 

c'est un peu comme la comédienne anémone ( cf le père Noël est une ordure)  qui dit que le monde est foutu et qu'elle va aller cultiver ses légumes au fin fond du Poitou,

Björk reste tout de même plus optimiste qu'Anémone (qui s'est transformée en tatie danielle ultra aigrie. )

Son optimisme elle le place dans les nouvelles technologies et  je trouve çà hyper cool de faire don de son travail comme elle le fait à la science. 

Elle n'est pas la seule artiste à le faire , et remercions ces artistes qui oeuvrent à faire du beau, narrer des choses, rendre la poésie protéiforme.

c'est quand même fou qu'en 2017 les mots ne soient plus que dans les livres ou illustrés en peinture. 

ils sont vivants, se mouvent en vidéo, en VR, en installation, performances.....

 

 

je pense que nous devrions prendre conscience de la chance que nous avons de pouvoir nous exprimer avec autant de supports et matières. 

Sommes nous devenus fainéants, rattrapé par le monde quick fast? 

 

Bien que l'Utopie qu'elle nous propose soit difficile d'accès, c'est très courageux qu'elle bifurque de la Pop à ce style " mi expérimental, classico, électro accoustique"

C'est aussi courageux d'amener les auditeurs à se défaire de ce qu'ils connaissent d'une chanson . de la structure même d'une chanson. 

 

Il y a eu des moments où l'écoute fut insupportable pour moi quand j'ai voulu écouter çà de manière légère. 

oui il n'excite pas, ne titille pas, mais au fond il y a un truc. 

et si je me pose, allongée, la tête vide et écoute cet album comme si je regardais un film, alors tout devient différent. 

non définitivement, non dans cet album il n'y a rien à jeter. 

juste à contempler , puis sortir faire un tour dehors et se laisser flotter. 

C'est album est totalement intellectuel. 

 

 

 

 

 

 

 

  • I like 1
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors pour moi, l’album est en deux parties.

 

La première, de « Elever mes sens » jusqu’à « Utopie » est très agréable.

 

Par contre, seul « Traine moi en justice » se démarque dans la deuxième partie, je n’accroche pas (encore) au reste. C’est un peu répétitif, pardonnez moi si cela pourrait vous choquer. 

 

Je vais écouter ca au casque lors de mes balades montréalaises et on va voir si ça rentre.

 

amitiés

  • I like 2
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après plusieurs écoutes, mon opinion change guère de mes premières réactions.

 

Je séparais l'album en 3 partie :

1 : de "Arisen my sense" à "Utopia"

2 : de "Body Memory" à "Courtship"

3 : de "Losss" à "Future Forever"

 

La 2ème partie est toujours pour moi la plus faible avec notamment "Body Memory" et "Features Creatures" qui plombent l'album. Sans ces morceaux, l'album serait plus homogène et serait un sans faute (elle aurait dû en faire des b-sides). D'autant plus que je trouve l'album trop long et que je l'écoute souvent en 2 fois.

 

Mes morceaux préférés restent "Losss", "Saint" et "The Gate".

  • Thank you ! 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis incapable de choisir une seule chanson. Alors que pour Vulnicura, Family était une évidence dés la premiere écoute et confirmée ans après, la j'hésite entre.

-Arisen My sense. Je ne m'en lasse pas si vite que je le croyais, je l'écoute encore beaucoup, et encore plus depuis que j'ai retrouvé mes bon écouteurs, les bruits de mitraillettes pendant le bridge et les explosions à la fin :coeur:

-Blissing me. Je l'aime de plus en plus. Comparé à la déception de la première écoute, un des meilleurs grower parmis Mouth Mantra et Undo. Toujours des nouveaux sons à découvrir, le petit splash pour conclure le 5ème couplet :coeur:

-The Gate,

-Sue me.

 

épicétout. Si je suis de bonne humeur je peux pousser jusqu'à Utopia, Losss, Tabula Rasa (que je mettrais en 5eme position parce-que l'émotion est poignante) Saint et Future Forever. 

Par contre j'ai plus envie de faire d'effort pour le reste.  Ca fait 4 chansons que je jette, il reste de quoi boire et manger.

 

Pour l'instant mon avi est mitigé, c'est encore trop tot pour me prononcer. Ce qui manque cruellement à cet album, ce sont les beats. Des bons beats comme sait en faire Bjork, lourds explosifs, profonds, toujours mis là ou on les attend le moins la ou ils sont le plus mis en valeur, dans des chansons calmes "Aurora" "It's not up to you" en contraste parfait avec l'ambiance "family" ou les instruments "Pagan Poetry"  . La, a part la fin de Arisen My sense, y a absolument rien, quand j'ai su que Loss serait des beats industriels avec de la harpe, imaginez ma déception quand j'ai entendu la cascade de casseroles. Rien pour faire trembler les écouteurs. 

 

Je fais pas très attention aux paroles mais la poésie en prend un coup quand j'entend mp3 texting, warm compress, et pour appuyer ce qu'à dit Mansion, on a parfois l'impression d'entendre Criquette chanter son amour pour Bret, son lourd passé avec Ridge, ou ses conseils à Dougdoug. 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors je dois certainement être le seul, mais j'ai voté Features Creatures. C'est vraiment la chanson qui me touche et me captive le plus, et j'adore ce genre d'ambiance un peu mystique, un peu froide. Et puis cette fin quoi...<3

Et sinon, après presque quatre semaines d'écoute, j'aime finalement de plus en plus cet album, j'ai appris à aimer Losss (je sais que je n'étais pas le seul qui n'était pas convaincu à la première écoute, malgré le beat que je trouvais génial), Courtship et Claimstaker.

Paradisia reste un joli interlude, mais c'est tout ce que j'ai à dire dessus.

Par contre je n'aime toujours pas The Gate, et Tabula Rasa (et là je suis encore une fois le seul lol) et Future Forrrrreva me lassent fortement avec le temps.

Edited by Iokanaan

Share this post


Link to post
Share on other sites

1- Arisen my senses (Coup de cœur dès le début; j'espère qu'il y aura une vidéo)

2- Saint

3- Body Memory

4- Losss

5- Courtship

6- Utopia (grâce au clip)

7- Blissing me

8- Sue Me

9- Tabula Rasa

10- The Gate.

 

J'ai toujours du mal avec les 4 autres...

J'ai regardé 71 minutes d'Aguirre, la colère de Dieu (sans le son) en écoutant Utopia. Expérience très étrange :-)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis intriguée par l'engouement autour de Features Creatures, à l'heure actuelle 5 personnes ont voté cette chanson comme leur préférée alors que, même après moult écoutes, je la trouve vraiment chiante comme la pluie :mellow:

 

Je suis pas très originale mais mon top serait :

1) Losss

2) ex aequo : Arisen my senses, Sue Me

3) Blissing me

4) ex aequo : Body Memory et Saint

Ce qui fait quand même 6 chansons que j'aime beaucoup beaucoup.

 

Catégorie "sympa mais ne m'excite pas" : The Gate, Utopia, Paradisia

 

Catégorie "chiant comme la pluie" : Features Creatures, Courtship, Tabula Rasa, Claimstaker, Future Forever.

 

En somme un très bon album. J'ai préféré Vulnicura, mais je l'aime beaucoup quand même. L'aspect "j'ai une idée de mélodie MAIS je la passe dans un mixeur" a fini par m'accrocher.

Disons que j'ai aimé Vulni autant que Vespertine, et Utopia autant que Medulla.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Loutre a dit :

L'aspect "j'ai une idée de mélodie MAIS je la passe dans un mixeur" a fini par m'accrocher.

Je ne vois pas vraiment le mixeur là-dedans. Ce serait plutôt: "j'ai une mélodie ET je ne vais surtout pas la développer" :ange:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le disque me plaît de plus en plus. Un ravissement. Et en tant que femme, c'est un bonheur de l'avoir au quotidien, un peu comme un viatique, il apporte beaucoup de force. Losss notamment, pour son texte surtout, fait un bien fou. 

J'ai été touchée par le rapprochement avec Blonde de Frank Ocean (Libé) — mais pour une raison plus personnelle, parce que Blonde est un merveilleux disque sur la rupture. Utopia est aussi un disque sur la rupture. Peut-être au sens d'une rupture plus large, la rupture avec un système. Björk parlait d'aborder l'amour d'une manière plus large, et c'est l'occasion d'aborder l'amour dans un système renouvelé de manière plus large.

 

Je me demandais ce que vous pensez d'une chose. Dans cet entretien 

elle parle du travail des deux mixeuses. Je regrette un peu les propos essentialisants sur Heba Kadry et Marta Salogni, mais ce qu'elle explique m'intrigue. Elle a demandé à Kadry de traiter les morceaux "secs", "arides", "désertiques" parce qu'elle est égyptienne et que du coup elle "saurait" de quoi il est question (sic), et à Salogni de prendre en charge le pan "humide", parce qu'elle est italienne et qu'elle vient d'un pays plus humide (sic).

Ce qui donne :

"désertique" : Blissing Me, Body Memory, Features Creatures, Courtship, Losss, Claimstaker

"humide" : Arisen My Senses, The Gate, Utopia, Sue Me, Tabula Rasa, Paradisia, Saint, Future Forever

 

Qu'est-ce que vous en pensez ? Pour moi ça montre un peu la limite de la pensée essentialisante justement, c'est vraiment sa cuisine à elle, et je ne doute pas que ça corresponde à quelque chose de précis dans sa tête, mais j'aurais été incapable de faire ces distinctions euh "climatiques." Je serais curieuse de lire si pour vous ça éclaire vraiment quelque chose ou ce que ça vous évoque !

  • Waw ! 1
  • Thank you ! 1
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien à voir, je viens de réécouter homogenic pour la milliardième fois.... j'ai versée une petite larme, il est toujours aussi beau....

hâte d'écouter le Utopia version Flûtes, qui sait ça sera sûrement une belle surprise....

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Riri: c'est très intéressant et complexe, je ne suis pas calé en "essentialisme", je ne suis même pas sur de bien comprendre ta question, mais ca me fait penser a quand j'étais petit, pour moi les chiffres avaient un sexe, je me souviens par exemple que le 5 était masculin, ca me semblait évident. Meme si aujourd'hui ca n'a plus le moindre sens pour moi... ^^ je ne l'explique pas. Je comprends le coté humide/aride des titres et leur classification, je ne pense pas que j'aurais fait un sans faute si j'avais du les trouver mais je suis d'accord avec cette classification. Je ne sais pas, c'est un peu comme les artistes qui communiquent en utilisant des adjectifs de couleur quand ils travailent "plus bleu" "moins vert" ... au final je pense que c'est utile pour la/les personnes qui bossent sur leur trucs, c'est pas très important de ne pas capter la même chose si tu ne fais que consommer le truc, je vois ça comme un simple outil de travail.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, HöShI a dit :

Riri: c'est très intéressant et complexe, je ne suis pas calé en "essentialisme", je ne suis même pas sur de bien comprendre ta question,

 

je pense qu'elle voulait dire que Björk en disant ça commet une maladroite analogie de type "elle est égyptienne >> pays du désert et de chaleur>> donc elle a une sensibilité aride désertique", ce qui revient à réduire la personnalité ou sensibilité d'une personne à son pays d'origine. Elle aurait pu se passer de sortir des trucs pareils :/ 

 

Ou alors j'ai mal compris riri ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.