Jump to content
forum.bjork.fr
Sign in to follow this  
benjicok

Wonder Woman de Patty Jenkins

Recommended Posts

Du coup, ce que je cite plus haut n'existe pas et le personnage n'est pas sexualisé ?

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors on va arriver aux querelles de dictionnaire mais c'est pas ce que moi j'appellerais sexualiser , ça va pas nous aider à nous entendre... : ramener un personnage a sa sensualité, le "male gaze"en général, ce genre de choses, le fait d'être à la disposition des males de l'assemblée...). Ce que tu décris est là , mais je ne considérais pas ça comme de la sexualisation du personnage. :drop:

 

 

 

Et la remarque sur la bite de Chris Pine , je suis peut être un gros débile mais je ne vois pas comment on peut le prendre pour autre chose qu'un truc fait pour ridiculiser ce personnage justement. Avec de gros sabots d'ailleurs, on met un personnage pas a l'aise avec un femme qui n'a pas intégré les codes du patriarcat et qui ne trouve pas passionnante ou même pertinente sa virilitay débordante, et qui du coup passe son temps à surcompenser. Pour la présenter par comparaison comme quelqu'un de plus mature, de moins bête, d'indépendant. (ce qui est contrebalancé par le fait qu'ils se soient entes obligés de mettre un personnage masculin aussi important qu'elle dans l'histoire, et que je précisais dans mon premier post sur le film )

Je vois mal où son corps de femme est fétichisé dans le film, en tout honnêteté... (en dehors du costume qui est malheureusement intouchable je crois)

 

Faire du soldat anglais son intérêt amoureux je trouve ça tout aussi débile que toi, et ça va a l'encontre du message d'indépendance vendu par le film, mais je ne trouve pas que c'est "la sexualiser". C'est la ramener au couple comme base de projet de société (une femme indépendante, what?) , au couple hétérosexuel (oui, c'est bien gentil mais faudrait pas qu'on reste entre amazones)...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Okay, je ne fais juste pas de différence. Proposer à une meuf indépendante et costaude de rejoindre un modèle patriarcal en devenant la dinde amoureuse d'average Pine, c'est de la fétichisation (elle arrête d'être elle-même pour devenir une personne exploitable, son corps devient utile et utilisable, soit ce qu'on attend d'elle entre couilles). Même combat pour l'antagoniste. J'ai vraiment du mal à voir où tu places la nuance mais on répète les mêmes choses.

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant Chris Pine, le film ne fait qu'être fidèle à l'histoire des comics. Wonder Woman sans Steve Trevor, c'est un peu comme Superman sans Loïs Lane.

 

Il ne faut pas oublier que le film adapte une BD des années 30 en essayant de moderniser tant bien que mal pas mal d'éléments qui sont aujourd'hui surannés.

 

Pour ma part, j'ai noté que c'est Steve Trevor qui était sexualisé et victime de scènes de crypto-bondage alors que dans les années 30/40, c'était plutôt Wonder Woman qui en faisait les frais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.