Aller au contenu


Photo
- - - - -

Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve


  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 aifol

aifol

    Utopia (?) - The Gate

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 464 messages

Posté 06 octobre 2017 - 15:43

Blade_Runner_2049.jpg

le film réussit le pari d'etre un bon film alors qu'il a tout pour échouer (une suite 30 ans après d'un tel classique ca ne peut qu'aller dans le mur). le film n'est pas parfait (un peu long, des raccourcis de scénario un peu gros, une grosse tendance a traiter les femmes comme des nichons à pattes, la musique de Zimmer qui a retrouvé ses meilleurs explosions de basses) mais c'est quand même une belle réussite.
Formellement à la fois complètement dans la continuité de Ridley Scott, mais aussi complètement autre chose (beaucoup de scènes en plein jour, dans un blanc quasi laiteux), vraiment scotchant (le las vegas post apo nucléaire est hallucinant). Beaucoup de scènes très marquantes pour moi...

Thématiquement pas mal du tout (à la fois le prolongement du premier film et d'autres choses comme les I.A.). le film s'apprécie aussi bien selon qu'on penche pour Deckard Replicant ou pas (même si il me semble qu'il implique qu'il le soit) et c'est pas plus mal que le film ne tourne pas autour de ca. Ford est très bien et semble plus impliqué que dans la plupart de ses rôles récents t le non-jeu un peu fermé de Gosling convient parfaitement aux réplicants.

 
Avant-propos : encore une qui a bien lu et négocié son contrat (loul)
https://twitter.com/...025298278514689

et puisque, sur l'affiche, la taille de la tête de Joi fait 40% de la taille des protagonistes principaux (soupirs), j'y allais donc déjà avec un apriori mitigé : "Elle a 14 ans ou quoi ?" :sournois:  (mais bon ceci peut s'expliquer par son rôle)

Donc Blade Runner 2049...

Spoiler


+++
Visuels : le film est magnifique, j'ai eu envie de rouler de bonnes grosses galoches baveuses au chef op (Roger Deakins), aux décorateurs, aux techos des effets spéciaux. Rien à dire, c'est si beau, beau, beau. :egyptien:
---
Musique : Jóhann Jóhannsson a été viré de la BO, et franchement Hans Zimmer n'est pas réputé pour faire dans la dentelle...
je pique cette remarque, lue sur le Point :
 

    La pachydermie sonique de la bande-progonale n'arrange guère l'aspect clinique de l'expérience

ahaha <3 + zéro invention ou nouveautés flagrantes dans les thèmes. On reste dans les clous.

scénario / personnages :

Spoiler


Scénaristiquement parlant, j'ai eu le même sentiment qu'au visionnage de Rogue One, l'histoire semble préparer le terrain pour une suite, on est dans une logique de franchise (un peu masquée certes) et cela ne me satisfait pas. Je n'ai rien contre ouvrir des chemins, mais là c'est grossier
Spoiler

Spoiler



 



#2 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 118 messages

Posté 06 octobre 2017 - 19:59

pour Blade Runner moi ce qui m'a plu c'est le parcours inverse de celui de Deckard vécu par K. Un répliquant parfaitement conscient de sa nature qui voit naitre en lui la possibilité de son humanité (pour finalement être ramené à sa nature artificielle, mais tout en développant des sentiments purement humains (et le libre arbitre, et possiblement l'amour)
L'amour, et le processus de passage d'une IA à une possible conscience et au développement de véritables sentiments sont évoqués avec Joi. Tout comme K, on finit par se demander si elle n'est pas sincère dans ses déclarations. Pour K c'est parfaitement réel et on se rend finalement compte que ce b'est peut être pas aussi simple que ca (cf la dernière scène avec la Pub hologramme de Joi)

ca ne révolutionne pas la SF, surtout que depuis Blade Runner, ce genre de choses ont été vues et revues de manière assez proche au ciné et à la télé (je pense à Westworld, ou Ghost in the shell), mais dans une suite à blade runner, j'ai trouvé ca légitime et vraiment stimulant / émouvant.

la scène du plan a 3 me fait bien rire décrite comme tu le fais, mais sur le moment, c'était plastiquèrent tellement beau que j'ai été emporté moi :D

et alors moi le cynique, je n'ai meme pas pensé à une ouverture sur une franchise :o

#3 aifol

aifol

    Utopia (?) - The Gate

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 464 messages

Posté 09 octobre 2017 - 19:22

Un répliquant parfaitement conscient de sa nature qui voit naitre en lui la possibilité de son humanité (pour finalement être ramené à sa nature artificielle, mais tout en développant des sentiments purement humains (et le libre arbitre, et possiblement l'amour)

Oui le pitch est bien. je ne dirai pas humanité, pour éviter le débat sans fin, on va dire cette possibilité d'être né de deux individus qui se sont aimés, et non pas être le fruit d'un procédé industriel. C'est plutôt la phase "je suis l'élu" couplé avec la pseudo-rebellion tardive qui m'a pompé l'air, on ne sort pas de la vision religieuse, du messie, cf. Matrix.

 

et puis, il y a des incohérences tout du long, je ne m'éternise pas sur Luv qui dévalise, tranquillou bilou, le commissariat et tue un agent, sans être inquiétée un seul instant. :top:

Le gros problème - pour moi - réside dans le camp Niander Wallace / Luv, complètement sous-exploité. On ne comprend pas les enjeux, par exemple, pourquoi c'est intéressant pour sa multinationale de faire se reproduire les réplicants ? il me semble qu'il a fait sa fortune sur la nourriture synthétique, il se met au bio maintenant ? :D on ne sait pas pourquoi Luv épargne la vie de K. à Las Vegas, on peut émettre des hypothèses (elle s'identifie à lui ? valide sa recherche de liberté ? aimerait bien se le taper ?), mais ce n'est pas écrit ou montré. Il y avait tout de même un gros potentiel, d'ailleurs cela aurait donné plus d'émotions/ intensité à la scène de combat finale, qui m'a d'ailleurs rappelée la violence de la fin de Liaison fatale.

Ces gros plans de visages de femmes en train d'agoniser pendant de longues minutes, c'est d'un classique*.  

 

et Jared Leto est nul, en roue libre. J'ai mis du temps à comprendre que les trucs qui flottaient autour de lui, lui permettaient de voir en fait, c'est dommage de ne pas avoir exploité cela dans le film. Bref.
 

et alors moi le cynique, je n'ai meme pas pensé à une ouverture sur une franchise :o

 

pour moi, ils avancent masqués :msmile: , tentent l'affaire... d'ailleurs, il y a 3 mini films disponibles qui expliquent le black out, et je ne sais plus quoi. mais bon les chiffres ne sont pas supers (et c'est peut être mieux comme ça)

 

 

la scène du plan a 3 me fait bien rire décrite comme tu le fais

Disons que de se coltiner - une nouvelle fois - le fantasme classique hétéro : 1 mec, deux femmes (même si c'est joli cette fusion), j'ai tendance à sortir mes balles de cirque et jongler. Après je comprends le principe, ne pas perturber les habitudes du mâle hétérosexuel. :lol:
 

 

mais sur le moment, c'était plastiquèrent tellement beau que j'ai été emporté moi :D

je n'ai pas du tout accrocher au physique porno mainstream de Joi, elle représente l'actrice YouPorn* par excellence, à la louche + 8 millions de vues, petite, fine, prépubère... K a dû laisser les paramétrages d'usine par défaut, c'est pas possible :rolleyes:

 

je le reverrai dans un an, pour reprendre une claque visuelle.



#4 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 118 messages

Posté 09 octobre 2017 - 21:55

mais sur le moment, c'était plastiquèrent tellement beau que j'ai été emporté moi :D

je n'ai pas du tout accrocher au physique porno mainstream de Joi, elle représente l'actrice YouPorn* par excellence, à la louche + 8 millions de vues, petite, fine, prépubère... K a dû laisser les paramétrages d'usine par défaut, c'est pas possible :rolleyes:

 
 
c'est même carrément  fait exprès non? (moi non plus elle ne me fait pas vibrer plus que ca "plastiquement", mais Joi est un produit de consommation purement markété comme "actrice youporn qui fait la bouffe en plus à la maison déguisée en housewive 60's et qui est super enthousiaste sur tout ce que le propriétaire fait". Que ca soit aussi e fantasme de base du spectateur moyen imaginé par ls studios c'est une contrepartie pratique pour la promo j'imagine, mais on voit quand même que les autres femmes du film ne sont pas trop dans ce trip "ado de 13 ans hypersexuée et lisse" non?

et on (je) croit un moment à sa prise d'autonomie par rapport à son programme de base, qu'elle a développé des vrais sentiments et une vraie envie de vivre indépendamment de ce pour quoi elle est programmée et en dehors de l'appareil à hologrammes. la suite nous montre que pas forcément ...

quand je dis que plastiquement ca m'a plu c'est la mise en scène de ce plan a 3 justement qui m'a fasciné. c'est pas sexy pour deux sous

#5 aifol

aifol

    Utopia (?) - The Gate

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 464 messages

Posté 09 octobre 2017 - 23:33

Oui oui bien sûr que c'est fait exprès, j'explique seulement pourquoi la scène, malgré ses qualités esthétiques indéniables, est finalement très creuse (pour moi). Je reviens tjrs au -vide-, un peu comme le jeu de Gossling aha (je sais, facile).

Finalement, tout ça pour dire qu'aucun personnage n'arrivera à surpasser Rachel. :wub:
itw intéressante pour comprendre son parcours.

Pour info, le hors-série Mad movies du mois d'octobre est consacré au Blade Runner de Ridley Scott, il y a quelques anecdotes sympas.

 

madmovieshs_br-400x541.jpg



#6 aifol

aifol

    Utopia (?) - The Gate

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 464 messages

Posté 13 octobre 2017 - 11:39

point de vue de musicos electroniques... et surtout pour les images de Vangelis au clavier.






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)