Jump to content
forum.bjork.fr
benjicok

les films de 2017

Recommended Posts

Il y a 2 heures, benjicok a dit :

 alors j'ai été voir mes bons amis à New York pour le voir... :ange:

Tu leur as fait un bisou de ma part ? Je pense que je vais y aller la semaine prochaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎21‎/‎12‎/‎2017 à 17:37, Joapagan a dit :
  Révéler le contenu masqué

 

 

Le ‎21‎/‎12‎/‎2017 à 18:02, Riri a dit :

Pour te dire, j'en avais oublié cette fin. Poubelle. Revoyez le beau huis-clos de Sidney Lumet, avec ses cabines qui sentent bon le renfermé, la poudre de riz, le sang et la moustache en croc.

 

coucou les amis! Kenneth a entendu vos demandes et va créer son Agatha Christie Cinematic Universe

 

:manga:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, benjicok a dit :

 

 

coucou les amis! Kenneth a entendu vos demandes et va créer son Agatha Christie Cinematic Universe

 

:manga:

J'allais faire une vanne sur les caramels Werther's mais on va encore me taxer d'âgisme. Hourra ! Quelle bonne nouvelle ! Après avoir maltraité Shakespeare, continuons donc à saloper tout le patrimoine littéraire ! 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Étant de passage chez des potes à Sacramento, j'en ai profité pour voir un film qui rend en partie hommage à la ville :

 

MV5BMjg1NDY0NDYzMV5BMl5BanBnXkFtZTgwNzIw

 

Casting impeccable (bravo à Saoirse Ronan et Laurie Metcalf, parfaites). Greta Gerwig s'en sort pas mal pour conter une mignonne variation sur l'adolescence, mais échoue de mon point de vue à imposer un montage sonore et une péloche intéressante, on est plus dans l'enchaînement de saynètes sympathiques. Gentillet, touchant souvent, un peu vain parfois. Plutôt un prétexte à se remémorer des choses et à rencontrer des personnages attachants qu'à vivre une expérience de cinéma décisive. Mais agréable.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/12/2017 à 10:39, benjicok a dit :

Affiche A Ghost Story

 

Je suis mitigé. parce que c'est un joli film mais c'est aussi un film qui est vraiment à 100% dans le cliché Film-indé-avec-un-cadrage-rigolo-rétro-et-qui-plait-à-Sundance-contemplatif-mélancolique-installation-d'art-contemporain-qui-se-touche-tavu-mes-plans-de-13-minutes-ou-rooney-mara-mange-une-tarte-entière-en-temps-réel. Ca devient vraiment magnifique quand ca cesse d'etre un truc sur le deuil (quand Rooney mara s'en va)  et que ca devient un film sur le temps et l'appartenance à un lieu. Y'a quand même 3 ou 4 scènes INCROYABLES. mais ca met du temps à sortir du film cotonneux/instagram poseur

ah et je ne savais pas que c'était Casy Affleck qui jouait dedans :(

 

 

 

Alors je ne peux qu'être d'accord, c'est très clairement un film insupportable. Je ne pensais qu'à ta critique tout au long des 15-20 premières minutes qui sont agressivement lentes et poussives.

 

Et puis quelque chose s'est passé, en plein milieu du long plan fixe où Mara mange la tarte.... La caméra change d'angle et elle se met à pleurer très, très doucement, toute seule dans sa grande maison vide, et pour des raisons qui m'échappent, le film m'a prise à la gorge et ne m'a plus lâchée. 

 

C'est plein de clichés de film indé certes (le format, la lenteur des plans fixes, la scène où un mec random monologue sur le fait que nous ne sommes que des poussières dans l'univers, le bout de papier caché-qu'on-saura-jamais-ce-qu'il-dit), mais tous ces clichés ont une raison d'être (le format amplifie le coté claustrophobe, les plans fixes appuient le thème du temps et de l'attente, la scène avec le mec chauve est nécessaire pour amener la suite du film, ce qu'il y a écrit sur le bout de papier n'a au final aucune importance) et sans eux le film marcherait beaucoup moins bien.

 

Au final j'ai vraiment aimé. Ca prend le concept traditionnel du fantôme, être en errance entre le monde des vivants et le monde des morts, dans sa forme la plus bête (un drap avec des trous), et ca en fait une oeuvre très poétique et (très) contemplative sur le thème du temps, de la mort et de la solitude. Au final, l'histoire est simple et cohérente, comme un livre pour enfants. Même le coup la boucle temporelle, qui sort un peu de nulle part, s'intègre très bien au scénario et permet de le conclure.

 

Et le film est beau et vertigineux comme un poème.

 

 

Vienne la nuit sonne l'heure

Les jours s'en vont je demeure

  • Thank you ! 2
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, Sanguine a dit :

un mec random monologue sur le fait que nous ne sommes que des poussières dans l'univers,

 

c'est Will Oldham, un grand monsieur de la chanson folk américaine  (et qui accessoirement chantait Gratitude sur DR9 de Björk)

 

  • Waw ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, mike a dit :

 

c'est Will Oldham, un grand monsieur de la chanson folk américaine  (et qui accessoirement chantait Gratitude sur DR9 de Björk)

 

 omg! je savais bien que je connaissais son nom de quelque part

 

 

et sinon (étonnée que personne en ait parlé??) un autre de mes films préférés de l'année

 

image.thumb.png.609fe1dfbc16aea0edb3934329f848da.png

 

Par le réalisateur de Dogtooth et The Lobster. Celui-là est clairement mon préféré des trois—Dogtooth est fascinant mais un peu trop dérangeant pour être pris au sérieux, et j'étais pour une raison ou une autre j'étais pas trop rentrée dans The Lobster. The Killing of a Sacred Deer revisite le mythe classique d'Iphigénie et pousse l'atmosphère anxiogène au maximum (notamment grace à la bande-son, feat Gyorgy Ligeti). On garde le côté absurde/rigide des dialogues mais en plus soft (comme du Ionesco avant que ca parte en  couille). Tous les acteurs sont fantastiques (Farrell génial, et très contente que Kidman fasse son come back en ce moment!), et mention spéciale à Barry Keoghan qui ne nous fera plus jamais regarder une assiette de spaghettis de la même manière. Film très prenant, léché, le meilleur Lanthimos pour moi. 

 

Spoiler

Par contre j'ai réussi à zapper la phrase la plus cruciale du film, quand Martin annonce à Steven qu'il doit tuer un membre de sa famille pour que la malédiction s'arrête, du coup je suis passé à côté de la moitié de la tension du film... :drop:

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/12/2017 à 13:47, Riri a dit :

Étant de passage chez des potes à Sacramento, j'en ai profité pour voir un film qui rend en partie hommage à la ville :

 

MV5BMjg1NDY0NDYzMV5BMl5BanBnXkFtZTgwNzIw

 

Casting impeccable (bravo à Saoirse Ronan et Laurie Metcalf, parfaites). Greta Gerwig s'en sort pas mal pour conter une mignonne variation sur l'adolescence, mais échoue de mon point de vue à imposer un montage sonore et une péloche intéressante, on est plus dans l'enchaînement de saynètes sympathiques. Gentillet, touchant souvent, un peu vain parfois. Plutôt un prétexte à se remémorer des choses et à rencontrer des personnages attachants qu'à vivre une expérience de cinéma décisive. Mais agréable.

 

 

c'est mignon et plutôt bien joué mais vraiment rien de très nouveau, et surtout pas de vraie proposition de cinéma. pas d"agréable, pas d'ennui du tout, mais ca sera très vite oublié 

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ca vient de choper le golden globe haha

ridicule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/12/2017 à 11:30, Joapagan a dit :

Grosse déception pour le crime de l'orient express, malgré un casting pas mal, la dernière partie est très mal foutue. Je ne retiens que quelques trouvailles de réalisation, notamment plusieurs scènes entièrement tournées en extrême plongée, assez déroutantes pour être intéressantes.

 

Je viens enfin d'aller le voir, et j'avoue que je suis comme vous vraiment déçu... 

 

Pour moi dans sa globalité, le film est typiquement une interprétation sauce production cinématographique américaine. Je n'ai absolument pas retrouvé là-dedans l'esprit Christie, qui pour le coup transparaît plus que jamais dans ce roman en particulier. 
Il y a plusieurs choses qui m'ont gêné. D'abord, le jeu de Branagh en Poirot. Je suis peut-être un peu trop habitué à l'interprétation (fabuleuse) de David Suchet, mais pour le coup je n'ai pas du tout aimé sa façon de le jouer ; je me raisonnais même à me dire que ça pouvait aussi venir de la direction d'acteurs, jusqu'à ce que je me rappelle que c'était lui le réalisateur aussi... Le personnage tel qu'il est présenté est beaucoup trop impulsif, chaleureux et sujet à ses émotions. Dans les bouquins, Poirot ne fait pas de grandes embrassades, ne rigole pas à gorge déployée, ne se lance pas dans des courses-poursuites après les criminels ; il est beaucoup plus tatillon, imbu de sa personne et globalement assez irritant... Le film lui a fait perdre toute sa saveur, son caractère, en y rajoutant une pseudo-romance complètement superflue qui ne sert absolument pas le propos. 
Ensuite, comme l'a dit @Riri, la présentation des autres personnages. Pour moi, ce qui fait la force des romans de Christie et notamment avec Poirot, ce sont ces portraits d'une société très aisée, tout dans l'apparence, qui lorsqu'on creuse se révèle être bien plus glauque et hypocrite qu'elle n'y paraît. Les personnages de ce roman ont tous une personnalité très marquée, que Poirot remarque avant le meurtre, et certains ne sont même apparus qu'après. Pourtant, tellement de potentiel avec Dafoe, Cruz ou Sergeï Polunin (:wub:)!! Bref, de grosses occasions manquées.
Et puis enfin, les écarts avec le livre dans la narration qui n'ont pas du tout servi l'histoire.Déjà le fait que les personnages sortent du train : la tension de l'histoire est beaucoup plus accentuée par l'effet de huis clos qui se prolonge jusqu'à la résolution du meurtre. Avec cela les pseudo-scènes d'action, comme s'il y avait une injonction à forcément en intégrer dans la dernière partie du film pour satisfaire le public, alors qu'elles ne servent à rien. Et dans la résolution du crime, le rapprochement avec l'affaire Armstrong et la résolution des indices, la question des personnages énigmatiques (la femme au kimono, le petit bonhomme moustachu) est complètement bâclée ... ça va tellement vite qu'on a même pas le temps d'y réfléchir nous-mêmes, ce qui fait à mon sens le propre d'un bon policier. Sans parler de la fin moralisatrice, avec un gros dilemme éthique qui devient une affaire de conscience pour Poirot, alors que ça n'a rien à voir avec le livre.  
Etant un grand fan de Christie, et de ce roman que j'ai lu au moins 5 fois, mon avis puriste est sûrement biaisé, mais je trouve dans l'ensemble, avec les moyens à leur disposition et ce casting, que cette réalisation était un vrai gâchis. Je ne suis pas contre les écarts dans l'adaptation, mais quand ceux-ci apportent à l'histoire et donnent une certaine dimension au propos ; là c'était vraiment pas top. J'ai entendu qu'ils prévoyaient déjà d'adapter Mort sur le Nil, ça promet...

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.