Jump to content
forum.bjork.fr
benjicok

les films de 2017

Recommended Posts

Il y a 16 heures, benjicok a dit :

 

je suis allé voir des amis à NY moi aussi :ninja: 

J'ai trouvé ca très bien. passionnant film sur la masculinité toxique <3 

Ah OK. Pour moi c'était assez peu passionnant,

Spoiler

surtout la première  i n t e r m i n a b l e  partie (alors que le film est très court), jusqu'à une deuxième partie plus enlevée. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser que la réalisatrice passait à côté de son sujet, soit tout ce qui aurait pu se mettre en place en deuxième partie. Du coup ça m'intéressait d'avoir un retour de mec — merci Benji et bisous à tes ami·es new-yorkais·es — parce que je n'ai eu de cesse de me dire qu'Eliza Hittman n'a pas le vécu de ce qu'elle raconte et "décrit" (entre guillemets parce que je ne suis pas si sûre). Et ça m'a rendu le tout très distant, trop mesuré, superficiel et assez lénifiant, malheureusement, alors qu'en partie 2 tout était là pour pleinement explorer le sujet.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est vrai que c'est étonnant qu'une femme puisse décrire aussi finement des choses qu'elle n'a pas vécu dans sa chair mais franchement j'ai trouvé ca très très juste. Et pas vraiment ressenti de regard extérieur / distant  / entomologiste. Je me dis qu'elle a passé très longtemps à observer pour pouvoir en ressortir quelque chose comme ça. Ca m'a fait penser à ce qu'a pu faire Breillat sur les jeunes filles.

J'attendais ce film depuis trop longtemps et j'ai craqué en voyant ton post et franchement heureux de l'avoir aimé. rien de pire que les attentes non satisfaites...

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 02/12/2017 à 19:03, Joapagan a dit :

Le nouveau Pixar est vraiment bien ! Animation flamboyante (les animaux multicolores :wub:), histoire intéressante sur une mythologie/coutume mexicaine basée sur la mémoire, des inattendus (rares chez Disney), des rires et une vraie émotion (je verse ma larme de moins en moins souvent, donc ça m'a fait du bien !) lors d'un passage que je ne citerai pas. 

 

Emotion calibrée et consensuelle propre à Disney, je ne le nie pas. Mais faut croire que ça marche, comme Bambi et le roi Lion :snif:. C'est d'ailleurs tout ce que j'y cherche ; que cela touche l'enfant et l'adulte qui sont en moi, en même temps. 

 

 

J'ai beaucoup aimé aussi. très beau, très touchant, très mignon.  et je trouve que c'est un des rares films  qui arrive à faire une morale aux enfants sur la famille sans que ca paraisse cliché ou rance. Belle histoire de mémoire et de transmission. (pas pleuré par contre , je suis déçu, tout le monde semble donner de sa petite larme). J'aurais juste aimé au moins les chansons en espagnol 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seule_la_Terre.jpg

 

Vendu un peu partout comme le BrokeBack Mountain Anglais (je comprends pourquoi mais ce n'est pas tout à fait ça quand même :lol:) et reparti couvert de prix de nombreux festivals , God's Own Country est un très joli film (qui n'échappe pas complètement aux étapes obligées du film de type partiellement romantique parfois - développement/tromperie/rupture/reconquete). 
Johnny est un jeune qui vit sur la ferme isolée de son père dans le Yorkshire, et l'aide pour les travaux avec les animaux car il a eu un AVC et ne peut plus faire de tâches physiques. Johnny  se murge tous les soirs au pub (il n'y a que ca a faire dans ce coin) et  a parfois des relations sexuelles cliniques avec des mecs entre deux ventes de vaches et de moutons.  Ils embauchent Gheorghe, un saisonnier roumain pour la saison de l'agnelage, et les garçons vont d'abord se jauger puis se rapprocher.

Très beau film donc , à la fois d'une part sur la ruralité/le territoire/le terroir  , et d'autre part sur l'histoire d'amour des deux jeunes hommes.  Il y a un vrai bel équilibre entre la partie romantique et la vie et le travail à la ferme, avec beaucoup de moments sur la partie moutons/soins/entretien des pâturages/agnelage. Du coup c'est vraiment plus qu'un simple décalque britannique de BB Mountain. L'époque et le contexte personnel des deux personnages ne sont pas du tout le même et ça change beaucoup de choses. 

 

Spoiler

 Le personnage de Johnny est intéressant parce que ce n'est pas tant qu'il se déteste ou qu'il n'assume pas son homosexualité  (même si forcément, y'a un peu de ça) , c'est plus que son environnement et son travail éprouvant fait qu'il n'a pas vraiment le temps ni le loisir de se découvrir lui-même après les journées de travail à la ferme il a à peine l'énergie d'aller au pub avant de se coucher ; tout ça ne laisse que peu de place à l'introspection, et ses relations avec les hommes de passage sont finalement de l'ordre de la pulsion à assouvir plus que des symptômes d'une orientation sexuelle dont il aurait pleinement conscience. Gheorghe va finalement apprendre à Johnny la tendresse, la possibilité d'un amour, et finalement les relations humaines tout court (que c'est tarte raconté comme ca :ninja:) ; grâce a lui Johnny va également se projeter dans ce territoire que jusqu'ici il occupait par habitude et par devoir envers son père ,  dans cette profession qu'il n'avait pas choisi,  et dans sa vie personnelle propre que jusqu'ici il n'avait pas vraiment. 

 

ah et l'acteur roumain est d'une beauté/d'un charme absolument stupéfiants :ninja: 

 

 

 

 

  • Thank you ! 1
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Seule la terre c'est sublime !

Le travail au cadre rappelle ( à mon sens) Wuthering heights, de Andrea Arnold. Il y a un vrai travail de matière (la laine, des moutons, ou du pull rouge, un morceau de corde flottant au vent, les rougeurs de la peau dans le froid, le ruisseau...), 

La campagne est divinement filmée..

Et l'arrivée de la musique après la première partie du film est une belle claque.

Ce sens de l'économie provoque de chouettes effets

Chez les anglais, ce qui est fabuleux, c'est que le moindre petit rôle déchire (On sent le background du personnage, le poids de la province, la relation aux autres)

 

Chapeau. (Je suis moins ébahi par le développement romanesque, qui est quand même très bien fait..., plus académique)

Un tres tres beau film !!!

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, stocka a dit :

Le travail au cadre rappelle ( à mon sens) Wuthering heights, de Andrea Arnold. Il y a un vrai travail de matière

c'est vrai j'y ai aussi pensé :top: . Après le décor de landes arides aide aussi, mais c'est vrai que le traitement un peu sec et sensoriel est assez similaire

 

il y a 5 minutes, stocka a dit :

Je suis moins ébahi par le développement romanesque, qui est quand même très bien fait..., plus académique

ah je ne suis pas le seul alors. oui c'est ce qui est le plus balisé du film, c'est dommage. Bon après c'est un premier film, ça peut progresser sur les suivants...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un sens le coté plus romanesque permet peut être au film d’avoir une visibilité, de donner accès a un public large.

On est quand même loin des sentiers battus.

 

Spoiler

Rien que le fait que son homosexualité ne soit pas une source de conflit est déjà interessante.
Sans qu’on le souligne trop
Et que l’homosexualité ne soit pas source de malheur.

Quand la grand mère trouve la capote des gens dans la salle ont eu un souffle d’effroi, comme si ça allait être la bascule du film et être source de conflits, voir de la chute du personnage.
Et non. L’info est déjà digérée. Depuis quand on ne sait pas. Mais tout le monde sait.

La pote de retour pour les vacances (ou le week end), qui veut lui présenter son pote, qui fait l’entremetteuse, et lui disant qu’il était plus fun avant. C’est chouette. 
On est ni dans le secret ni dans le fardeau.


Seul au pub il y a de la tension, et on ne sait pas si c’est du à la sexualité ou à l’origine de l’étranger
Ça aussi c’est interessant

C’est un film sur la dureté de la vie, et la violence dans laquelle on se replie, et de la (re) découverte de la tendresse..
Moi, une fois que la tendresse est là c’est vrai que je suis moins transcendé par ce que je vois, et en même temps, montrer qu’en basse campagne ont peu être gay et accepté (en tout cas que ce ne soit pas une affaire d’état) c’est cool !

Son problème c’est plus l’abandon de la mère, la reprise du flambeau, le poids d’une ferme non industrialisée et sa rentabilité, et la difficulté en plus, quand on a un seul parent, que celui ci soit handicapé.

 

 

Du coup, le romanesque, pourquoi pas…
Je lui pardonne tout, tant l'ensemble est audacieux…

 

 

Edited by stocka
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosse déception pour le crime de l'orient express, malgré un casting pas mal, la dernière partie est très mal foutue. Je ne retiens que quelques trouvailles de réalisation, notamment plusieurs scènes entièrement tournées en extrême plongée, assez déroutantes pour être intéressantes.

 

  Je garde l'adaptation de 1974 avec Lauren bacall et toute sa bande brillantissime.

Edited by Joapagan
  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Joapagan a dit :

Grosse déception pour le crime de l'orient express, malgré un casting pas mal, la dernière partie est très mal foutue. Je ne retiens que quelques trouvailles de réalisation, notamment plusieurs scènes entièrement tournées en extrême plongée, assez déroutantes pour être intéressantes.

 

  Je garde l'adaptation de 1974 avec Lauren bacall et toute sa bande brillantissime.

Absolument d'accord. Là où Lumet réussissait pleinement en proposant de sublimes numéros d'acteurs et actrices (cette histoire étant à mon sens une belle occasion pour ça) et en créant une ambiance qui continue de me bluffer à chaque visionnage, Branagh échoue, et concentre le film autour de lui-même, en rendant transparent tout son casting. Dommage.

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je comptais pas aller le voir, ca puait le "brannagh s'aime et se met en scène de manière reloue avec une moustache qui fait 3 fois la largeur de l'écran" , merci pour vos retours :ange:

  • Kiss 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Spoiler

D'autant que la résolution par hercule poirot et la reconstitution du crime, superbement mises en scène en 74, est complètement bâclée dans la version 2017 et surtout hyper moralisatrice et consensuelle ! Car ce qui est exquis dans le roman et le vieux film, c'est la victoire de la bande fêtée au champagne et surtout l'exceptation de hercule poirot de choisir de mentir sans avoir à se laisser convaincre par des arguments larmoyants. En un mot : contresens !

 

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Joapagan a dit :
  Masquer le contenu

D'autant que la résolution par hercule poirot et la reconstitution du crime, superbement mises en scène en 74, est complètement bâclée dans la version 2017 et surtout hyper moralisatrice et consensuelle ! Car ce qui est exquis dans le roman et le vieux film, c'est la victoire de la bande fêtée au champagne et surtout l'exceptation de hercule poirot de choisir de mentir sans avoir à se laisser convaincre par des arguments larmoyants. En un mot : contresens !

 

Pour te dire, j'en avais oublié cette fin. Poubelle. Revoyez le beau huis-clos de Sidney Lumet, avec ses cabines qui sentent bon le renfermé, la poudre de riz, le sang et la moustache en croc.

  • Pop corn 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Santa_et_cie.jpg

 

Ca fonctionne assez bien même sur les cyniques qui n'aiment pas noel comme moi, c'est une version tout public de tout ce qui fait chaat donc peut être un peu plus inoffensif mais j'ai beaucoup ri.  il y a une qualité d'écriture des dialogues/blagues hallucinante et de réalisation , surtout comparé a ce qui se fait comme comédies françaises. C'est vraiment l'esprit Pilote / Goscinny en fait. 

 

Star_Wars_Les_Derniers_Jedi.jpg

 

Ce gros film de SJW dites donc :yesss:*quelques spoilers*

 

Spoiler

Les dernier Jedi a le mérite de secouer la série dans le bon sens. J'aime sa façon l'air de rien d'envoyer chier des trucs que les vieux fans old school adoraient et attendaient : l'archétype du héros masculin est clairement remis en question et à sa place , le pouvoir chez les "gentils" est réparti entre diverses femmes d'age mur avec différentes version de ce que peut être la féminité et ca a clairement du mal à passer pour certains héros d'ailleurs , une vraie tentative d'amener de la nuance dans ce qui a longtemps été un univers assez binaire, un beau discours sur l'échec et ce qu'il peut avoir comme vertus. le film propose aussi autre chose que de ramener toute la galaxie au destin de cette famille Skywalker et tente de montrer que les enjeux ne sont pas que sur eux, et montre aussi que des personnages important peuvent aussi venir de partout. Mark Hamill apporte une vraie gravité et tristesse au rôle de Luke Skywalker (sa voix et son regard sont particulièrement touchants, il a tellement pris en épaisseur depuis les premiers films). Adam Driver est phénomènal et fait passer énormément de chosesque d'autres acteurs moins fins n'auraient pas permis.  

 

au dela de ça un très très bon space opera, avec des scènes d'actions qui envoient du lourd ET qui sont émotionnellement satisfaisantes, des retournements de situation plaisants et bienvenus, un vrai talent et une invention visuels (la bataille finale, le saut vitesse lumière,  la scène dans la caverne...) . quelques scènes un peu ridicules (je pense à un personnage mort qui flotte dans l'espace), mais bon c'est pas comme si Star Wars n'avait jamais été ridicule par moments, et un humour un peu trop présent (j'ai rien contre, les SW sont assez légers, mais c'est un peu comme l'empire contre attaque un film assez sombre et dramatique et certaines blagues, quoi drôles, font un peu tâche.

 

Pour moi parmi les meilleurs films de la saga, et je suis assez triste de voir que c'est Abrams qui fera le prochain. Il est doué mais il n'est pas du genre a secouer trop fort les choses, et j'aimais la direction et l'état d'esprit de Rien Johnson sur celui-ci. Au moins les prochains films star wars en développement hors de la saga Skywalker sont sous la direction de Johnson eta par contre c'est prometteur. 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Affiche A Ghost Story

 

Je suis mitigé. parce que c'est un joli film mais c'est aussi un film qui est vraiment à 100% dans le cliché Film-indé-avec-un-cadrage-rigolo-rétro-et-qui-plait-à-Sundance-contemplatif-mélancolique-installation-d'art-contemporain-qui-se-touche-tavu-mes-plans-de-13-minutes-ou-rooney-mara-mange-une-tarte-entière-en-temps-réel. Ca devient vraiment magnifique quand ca cesse d'etre un truc sur le deuil (quand Rooney mara s'en va)  et que ca devient un film sur le temps et l'appartenance à un lieu. Y'a quand même 3 ou 4 scènes INCROYABLES. mais ca met du temps à sortir du film cotonneux/instagram poseur

ah et je ne savais pas que c'était Casy Affleck qui jouait dedans :(

 

 

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Affiche The Big Sick

 

je découvre récemment qu'il ne sortira pas en salles en France, alors qu'il avait un sacré buzz festivals US...  alors j'ai été voir mes bons amis à New York pour le voir... :ange:

 

Kumail Nanjiani est un Acteur de Stand Up Pakistano-Americain. Il ment a ses parents sur son absence de foi et cherche à éviter les mariages arrangés qu'ils lui proposent et sort en secret avec une blanche avec qui il rompt. Cette ex-copine tombe dans le coma et pour des raisons complexes, il est celui qui signe les papiers de l'hôpital. il fait donc la connaissance des parents de la malade, pendant qu'elle est dans le coma, alors qu'ils savent parfaitement qu'ils avaient rompu. Et le film suit l'évolution de Kumail pendant le coma de la fille,  et ce qui se passe quand elle sort du coma (pas de spoilers c'est une histoire "vraie").

 

Alors il y a un léger malaise quand même parce que le film se concentre sur le mec et son "trauma" (le coma de la fille) qu'il l'"aide" à évoluer, mais toute la partie avec les parents de la fille et avec ses parents est vraiment super chouette. notamment pare que la mère est jouée par Holly Hunter. Et que la partie avant le coma est quand même intéressante et la fille a le temps d'avoir une personnalité.  Donc voila c'est gentil, c'est pas inintéressant; mais c'est pas non plus forcément le film pour lequel il faut trop se forcer pour le trouver...

  • Thank you ! 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.