Aller au contenu


Photo
- - - - -

les films de 2017


63 réponses à ce sujet

#1 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 09 janvier 2017 - 10:28

On inaugure l'année avec :


Quelques_minutes_apres_minuit.jpg
 
 
le film raconte l'histoire d'un jeune enfant taciturne, solitaire, victime de harcèlement scolaire. Il va mal parce que sa mère est mourante (le mot cancer n'est jamais prononcé, probablement parce que dans le film, les adultes tentent de le préserver). Il se réfugie dans le dessin et son imagination, avec l'apparition fantastique d'un monstre-arbre, qui lui racontera 3 histoires en échange desquelles il devra lui raconter une quatrième histoire, son cauchemar récurrent.
 
Ca a tout du film tire-larmes et manipulateur , et pourtant ca ne m'a pas dérangé, probablement aussi parce que les histoires du monstres sont tout sauf neuneus, qu'il n'y a pas de morale toute faite à en tirer et qu'elles ne sont pas du tout "satisfaisantes" pour l'enfant, que le monstre bien qu'imaginaire n'épargne pas l'enfant et le tout est une évocation assez dure et crue finalement du processus de deuil. Il n'y a pas de belle leçon douce et gnangnan à en retirer. parfois la vie est dure et parfois il faut apprendre a vivre avec et ne pas se voiler la face concernant ses propres sentiments qui ne sont pas toujours acceptables socialement.
Liam Neeson joue le monstre et il est proprement terrifiant juste avec sa voix... Techniquement, il y a de très belles séquences animées pendant les histoires du monstre (un bon tiers du film) mélange d'animation 3D et d'aquarelles

Nocturnal_Animals.jpg
 

Susan est une galériste de Los Angeles qui s'emmerde parfaitement. Elle reçoit par courrier un manuscrit de son ex-mari qui raconte une histoire très violente cruelle et qui semble être une sorte de revanche a peine déguisée (le livre lui est dédié). Susan se remémore leur vie passée alors qu'elle lit le livre. Le film est alors un mille feuilles de 3 narrations : le présent où Susan lit le livre, le passé où elle se remémore son passé , et le contenu du livre, que Susan imagine en le lisant.

Ceux qui pensaient que Tom Ford n'était capable de faire que des films très bien costumés, très bien éclairés sur les tristes vies de gens riches ressortiront du film en se disant que c'est vrai, il fait ca très bien... Mais ce film comporte des séquences qu'on pourrait qualifier de " film de genre" : des scènes de thriller extrêmement tendues dans la partie du récit dans le livre sont aux antipodes du drame glacé du présent ou de ce que Tom Ford a pu filmer dans A Single Man, Notamment la séquence d'attaque en voiture de nuit. Un tiers du film se passe au Texas, avec soleil de plomb, rednecks psychopathes, sueur, flics moralement ambigus, meurtres atroces... Si tom ford veut se lancer dans d'autres films moins "pub de parfum", qu'il y aille il est visiblement.
un point qui m'a cependant fait tiquer ,l'avortement utilisé comme détail scénaristique à la con qui justifierait partiellement une revanche... le film se place "moralement" du point de vue du personnage de Jake Gyllenhaal, et c'est quand même de la misogynie crasse sur ce détail là je trouve . Non elle ne "tue pas son enfant a lui pour pouvoir le quitter", il n'y a pas de mal à ca dans le fond, ce n'est pas lui qui allait porter l'enfant et l'élever, alors utiliser ce détail pour légitimiser sa vengeance, même partiellement , BOF .... De même que le viol utilisé dans le roman imbriqué dans le film de manière un peu facile comme péripétie qui sert à faire ressentir la souffrance du personnage masculin... On peut s'en sortir en se disant que le personnage de Jake Gyllenhaal auteur est misogyne, mais c'est peut etre un peu trop facile 

En tout cas personnellement, le film m'a soufflé, particulièrement sur la fin ou émotionnellement, Tom Ford abat ses cartes... Magnifique musique, au passage. Acteurs tous parfaits (sauf Armie Hammer qui joue un rôle visiblement écrit pour quelqu'un de 10 ans plus vieux au moins et ca se sent), Amy Adams confirme qu'elle est une grande actrice (quel parcours, quand même) Jake GyllenHaal également, dans un double rôle (l'ex mari de susan, et le personnage principal du roman) , et il a sa scène de pleurs sous la douche contractuelle(ca devient un motif récurrent de sa carrière) ce qui ne gâche rien. Et bien entendu Michael Shannon, qui rend toute scène en sa présence complètement fascinante dans tous ses films...



#2 pierro

pierro

    Drawing Restraint 9 - Shimenawa

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 320 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Manille- Philippines
  • Blog Perso

Posté 10 janvier 2017 - 20:40

rs_300x300-160512043144-600.Assassins-Cr

 

ayant bouge aux philippines, mon choix s'est restrein, soit des comedies a la con en tagalog sans sous titre, soit les gros blocs buster americains. C'est donc la mort dans l'ame que je me suis resigne a accepter de voir Assassins creed (j'ai paye que le pop corn heureusement).
J'ai pas ete decu, c'est probablement le pire film que j'ai vu de ma vie.
Deja le jeu video est nase, un mauvais film interactif mal joue avec des personnages peu credibles et plein d'attitude hollywoodienne. La c'est pire, ils chuchottent tous d'une voix la plus monocorde possible, le menton leve et mode guinde quant il s'agit des hauts grades. Au milieu des banalites genre take a sit ou you are stronger than you think, il y a la petite phrase qu'il fallait pas louper pour pas etre largue dans ce scenario totalement incomprehensible decousu et tire par les cheveux. Manque de bol c'etait toujours a ce moment la que le pop corn croustillait. La totalite du film est en contre jour avec une sorte de sepia degueu et si possible une fumee permanante pour qu'en plus de ne rien comprendre, on n'y voie rien non plus. Et je parle pas des scenes d'action avec un plan toutes les micro secondes qui poursuit qui qui tue qui?
Gros lol avec Christophe Collomb en Jack Sparrow.
A fuir.


Modifié par pierro, 11 janvier 2017 - 06:19 .

bannierefinale.jpg


#3 Sanguine

Sanguine

    Medulla - Where Is The Line

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 351 messages
  • Genre : Femme

Posté 10 janvier 2017 - 23:57

 la_la_land_poster_400_607_81_s_c1.jpg

 

fantastique.



#4 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 11 janvier 2017 - 00:49

JALOUSIE.



#5 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 12 janvier 2017 - 14:04

Pour ceux qui ont vu Nocturnal Animals, j'ai rajouté en spoilers un point qui me turlupinait depuis que je l'ai vu que j'ai tenté de clarifier, et qui vient tempérer un peu mon avis, après réflexion. Je suis curieux de voir si d'autres personnes l'ont ressenti comme moi, d'ailleurs.



#6 stocka

stocka

    Selma Songs

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 428 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 14 janvier 2017 - 09:22

Quelques minutes après minuit était sublissime
J'avais peur que ce soit cucul ou je ne sais quoi

C'est une allégorie fabuleuse !
C'est d'une intelligence folle
C'est prenant comme un bon Spielberg mais jamais blanc ou noir
Bien plus fin que ca

J'ai été bouleversé mais l'émotion n'est pas venue de scènes tires larmes.

Exceptionnel
On parle de la direction d'acteurs, et du travail sur le son?

Ça c'est du cinéma
Amen

#7 poplife

poplife

    Vespertine - An Echo, A Stain

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 032 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 16 janvier 2017 - 08:34

Nocturnal_Animals.jpg
 
(...)
En tout cas personnellement, le film m'a soufflé, particulièrement sur la fin ou émotionnellement, Tom Ford abat ses cartes... Magnifique musique, au passage. Acteurs tous parfaits (sauf Armie Hammer qui joue un rôle visiblement écrit pour quelqu'un de 10 ans plus vieux au moins et ca se sent), Amy Adams confirme qu'elle est une grande actrice (quel parcours, quand même) Jake GyllenHaal également, dans un double rôle (l'ex mari de susan, et le personnage principal du roman) , et il a sa scène de pleurs sous la douche contractuelle(ca devient un motif récurrent de sa carrière) ce qui ne gâche rien. Et bien entendu Michael Shannon, qui rend toute scène en sa présence complètement fascinante dans tous ses films...

 
Je suis beaucoup moins enthousiaste, c'est très beau, très bien joué, ambiance tendue tout le long, mais j'ai trouvé ça trop violent. Dans un sens c'est réussi, il m'a mis mal à l'aise, mais en fait je ne m'attendais pas à ça, si ça avait été le cas je n'y serais certainement pas allé. Et puis bon toute la partie sur l'art contemporain, la bourgeoisie qui s'ennuie... pfffff...

#8 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 16 janvier 2017 - 10:03

bah le discours sur l'art c'est pas le discours convenu qu'on voit partout (l'art contemporain c'est de la merde prétentieuse et/ou c'est une arnaque)... le film oppose les artistes / Créateurs à ceux qui ont renoncé (susan) ... Susan ne s'ennuie pas parce qu'elle est bourgeoise, elle s'ennuie parce qu'elle renonce a ses idéaux de jeunesse et son activité artistique personnelle, et parce qu'elle regrette d'avoir suivi le chemin de sa mère... D'ailleurs beaucoup de gens ont pris le générique comme une "critique" de l'art contemporain, et ca m'a surpris parce que jce n'est pas du tout ca que j'ai ressenti... Tom Ford a d'ailleurs confirmé en interview depuis... Tom Ford aime clairement l'art contemporain d'ailleurs, il en a mis partout dans son film.

 

Après la violence, je comprends qu'on n'aime pas ca, et ca reste un critère très personnel... Et si on devait tout savoir des films avant d'y aller, on s'ennuierait quand même pas mal... Et franchement je crois que j'ai été agréablement surpris de voir que Tom Ford était capable de filmer autre chose que des pages de magazines glamour animées



#9 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 28 janvier 2017 - 17:01

la_la_land_poster_400_607_81_s_c1.jpg
 
fantastique.

 
J'ai trouvé ca très mignon et charmant, les deux acteurs sont fantastiques et rayonnent, mais alors j'ai trouvé ca  tout sauf inoubliable... Je ne me suis pas senti porté par l'histoire, les chansons... je suivais sans désintérêt mais bon... Le pire étant la séquence dans l'observatoire... Ce genre de choses ca passe dans un film déjà très kitsch et outrancier genre Moulin Rouge... mais là  ca fait grosse verrue (mal faite en plus) au milieu d'un film certes en technicolor mais dans la sobriété et la simplicité... La meilleure séquence étant avec le recul la première scène sur l'autoroute, mais elle n'a tellement aucun rapport avec le film qu'elle se suffit à elle même en tant que clip de 5 minutes...
Je n'aime pas ne pas comprendre un film que tout le monde semble adore, mais je vais m'en remettre :D
 
Bon maintenant on arrête les conneries, Moonlight a intérêt a être aussi fou que ce qu'il semble annoncer. Rien que la bande annonce avant La La Land m'a plus ému. bref
 
Sinon l'autre jour j'ai vu en avant-première surprise senscritique Noces :

Noces.jpg
 
"Zahira, belgo-pakistanaise de dix-huit ans, est très proche de chacun des membres de sa famille jusqu’au jour où on lui impose un mariage traditionnel. Écartelée entre les exigences de ses parents, son mode de vie occidental et ses aspirations de liberté, la jeune fille compte sur l’aide de son grand frère et confident, Amir."
 
le film m'a retourné et j'étais avec une boule au ventre pendant 'intégralité de la séance. le film explore avec (je trouve) finesse les mécanismes d'oppression, le patriarcat, le poids des traditions, le rôle dramatique que l'honneur peut avoir dans tant de tragédies... Avec en prime chose assez rare une vraie empathie avec tous les intervenants, même ceux avec qui on ne peut pas être d'accord - on comprend ce qui les amène a agir ainsi

 

 

Et puis après la séance lors de la rencontre  le réalisateur s'est révélé être un homme (première surprise), et il a dit tellement de conneries que je ne sais pas si je me suis laissé avoir par un film puant ou pas... Je n'arrive pas à réconcilier le film et le type. Une spectatrice lui a posé la question de sa légitimité a faire un film sur ce sujet en tant que mec blanc non musulman en gros et si il n'avait pas l'impression de "voler" la parole de gens plus concernés et ayant moins facilement accès à la réalisation (la question a été beaucoup mieux posée que ca hein, je me retrouvais parfaitement dedans) et le mec a été vexé comme un pou en mode "le politiquement correct ca nous tue, on peut plus rien dire, et en plus je vous signale que mon film a fait pleurer des pakistanaises alors zut" (un espèce de bingo de l'extrême droite opprimée pour les nuls) l'actrice principale qui est fabuleuse dans le film est disons clairement un peu jeune et a répondu à un type qui défendait la spectatrice (parce que c'était devenu un espèce de procès...) de manière tellement puérile et immature... bref la rencontre  m'a complètement sali le film et je ne sais plus qu'en penser... Avec le recul par exemple je me demande pourquoi seuls les dialogues religieux ne sont pas sous-titrés... c'est un choix pas très neutre..

 

Le film sort en février, si l'un ou l'une d'entre vous va le voir je serais curieux de savoir ce que vous en avez pensé

 



#10 Crazy Diamond

Crazy Diamond

    Medulla - Desired Constellation

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 581 messages

Posté 28 janvier 2017 - 23:48

Ah moi, ma scène préférée c'est quand même la toute dernière, qui a je trouve de forts airs d'Un Américain à Paris dans l'enchaînement de certains tableaux. 

La première scène, j'ai trouvé au contraire que le faux plan séquence virtuose servait à cacher une chorégraphie et une gestion de l'espace finalement assez misérables...

J'ai d'ailleurs eu peur que ça se poursuive ensuite, car la deuxième chanson (avec les colocs) souffre un peu des mêmes défauts (des choix de réalisation très "clipesques" qui ne vont pas du tout avec l'esthétique du film pour moi). Heureusement les scènes de duos et de solos sont plus réussies, même si Ryan Gosling et Emma Stone trouvent très vite leurs limites quand il s'agit de danser. 

 

Bref, j'ai trouvé ça bourré de défauts (les scènes musicales sont au final très moyennes, le début de la relation est assez mal amené, le segment "on se dispute, on renonce à nos rêves" ultra-cliché), et en même temps je ne peux pas dire que j'aie passé un mauvais moment. C'est chou quoi. Je n'en attendais pas grand chose de plus de toute façon. 


Je suis la Montagne que le Monde descend et je ris parce qu'il chatouille
 


#11 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 28 janvier 2017 - 23:54

Ah moi, ma scène préférée c'est quand même la toute dernière, qui a je trouve de forts airs d'Un Américain à Paris dans l'enchaînement de certains tableaux.

justement, un américain a paris c'est tarte et en plus c'était tellement dans la citation (forts airs? oué en effet :lol: ) que bon...



#12 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 05 février 2017 - 12:12

Bon maintenant on arrête les conneries, Moonlight a intérêt a être aussi fou que ce qu'il semble annoncer. Rien que la bande annonce avant La La Land m'a plus ému. bref


Ca va c'est bon, c'est magnifique  :wub:  :wub:  :sensible:  :sensible:



#13 stocka

stocka

    Selma Songs

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 428 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 05 février 2017 - 13:59

Perso, j'ai trouvé Moonlight techniquement superbe, mais je m'attendais a quelque chose de plus émotionnel.

le sujet est rare, le traitement intéressant, donc je vais pas tirer sur le film que j'ai trouvé plastiquent canon, mais j'ai pas été touché

 

J'ai vu également Jackie, que j'ai trouvé magnifique !

très beau portrait, musique fabuleuse, bref, courez y



#14 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 11 864 messages

Posté 05 février 2017 - 16:40

plus émotionnel ça m'aurait achevé, j'étais déjà en mode serpillère  :biggrin:  :biggrin:

 

Jackie aussi très beau, et la musique de Mica Levi !! <3



#15 Riri

Riri

    Homogenic - Alarm Call

  • Membres
  • PipPipPip
  • 353 messages
  • Genre : Femme

Posté 06 février 2017 - 18:31

Un peu comme stocka pour Moonlight, j'ai plutôt bien aimé la forme (musique mise à part), mais il m'a manqué un petit quelque chose dans le fond. Je l'ai trouvé assez aride en fait. Un peu froid. Mais j'imagine que ça va avec le propos (impeccable amha) et je ne suis pas la mieux placée pour en juger.

 

Énorme déception pour le deuxième film de Tom Ford, exécrable. Rien à garder. Poubelle.

 

J'ai passé deux heures à chialer comme une madeleine devant Hidden Figures sinon, qui n'est objectivement pas un très bon film (casting merveilleux toutefois), mais seaux de larmes quand même.

 

Et énorme coup de cœur pour Paterson, qui me semble être, en deuxième lecture, une merveille sur les personnes déplacées et ce que les conflits génèrent. Jarmusch est décidément un type brillantissime. Quelle intelligence de choisir Driver et Farahani pour son couple...






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)