Aller au contenu


Photo
- - - - -

[Netflix] The Get Down

netflix 2016

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 jeep

jeep

    Vespertine - Aurora

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPip
  • 956 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Le sud...

Posté 18 août 2016 - 18:06

Le Bronx en 1977.
Le disco règne sur les pistes de danse et les ventes de disques, mais une nouvelle musique, une nouvelle tendance est en train d'émerger des bas fonds des quartiers les plus pourris de New York.
Cette musique n'a pas encore de nom, cela deviendra le hip hop puis le rap.
 
Baz Luhrmann a écrit la série et a lui même réalisé le pilote de 90 minutes.
Plus gros budget de Netflix a ce jour, 120 millions de dollar pour les 12 épisodes.
Netflix n'a mis en ligne que 6 des 12 épisodes tournés, le reste sera pour début 2017 (ce genre de diffusion d'une saison en deux temps commence à se multiplier).
 
La trame est très proche de la série échec de HBO "Vinyle".
Musique, industrie du disque, jeunes talents, politique, criminels...
On y trouve aussi des artistes réels, les pionniers du genre, Grand Master Flash, Kool Herc...
En dehors de la musique, le graff a aussi une bonne place, dans des quartiers qui ressemblaient en 1977 à Alep en Syrie de nos jours.
 
Mais où Vinyle s'est planté, The Get Down a relevé le défit haut la main.
Les jeunes acteurs blacks et portoricains sont convaincants, le mélange d'images d'époque s'intègre parfaitement dans l'histoire, les scènes de danse dans les clubs ou les caves sont magistrales (spécialement dans le pilote de Baz Luhrmann, même si on pourra trouver qu'il en fait un peu trop, comme dans ses films, mais ça reste flamboyant).
 
Dans les acteurs plus âges, on retiendra les deux frères joués par Jimmy Smits (NYPD Blue, The West Wing, Sons of Anarchy) et Giancarlo Esposito (Gus Fring dans Breaking Bad).
 
Bon il faut ne pas être trop réfractaire au hip hop / rap pour voir ça mais pour moi enfin une bonne surprise pour 2016.
 

Modifié par bjon, 23 janvier 2017 - 10:50 .
ajout tags


#2 bjon

bjon

    Vulnicura - Quicksand

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 165 messages

Posté 06 octobre 2016 - 13:01

j'ai pas réussi à rentrer dedans, visionnage laborieux et interrompu

 

la série est un show mais y'a un certain manque d'authenticité, il ne suffit pas d'insérer des images d’archives ternes au milieu de scènes de comédie musicale aux couleurs criardes pour avoir une caution réaliste. je ne sauve pas grand chose même les costumes des acteurs (+ parfois leur interprétation) sonnent faux, on se croirait à une fête déguisée 70's ou encore les storylines qui frôlent le soap ou les clichés

 

au delà du côté coolicool funk / hiphop, j'ai trouvé ça gentillet voir un peu tarte à la crème pour pas dire très mauvais :ninja:

je ne regarderais pas la suite


bjork.fr sur facebook / twitter / tumblr


#3 Ganyman

Ganyman

    Selma Songs - I've Seen It All

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 513 messages

Posté 07 octobre 2016 - 10:59

C'est marrant, moi j'ai aimé pour toutes les raisons pour lesquelles tu n'as pas aimé.

 

Le côté théâtral m'a plu car ça change des séries actuelles qui se veulent ultra-réalistes.



#4 bjon

bjon

    Vulnicura - Quicksand

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 165 messages

Posté 07 octobre 2016 - 13:33

tu as aimé le côté sirupeux drama caricatural ?  :ange:

je plaisante mais je trouve que c'est un joyeux fourre on navigue entre 2 eaux entre le côté théâtral à moitié assumé et l'aspect historique sérieux

 

ils auraient dû assumer à fond le côté comédie musicale légère, sans avoir le besoin d'intégrer des personnalités emblématiques du monde du hiphop comme DJ Kool Herc ou Grandmaster Flash pour la caution réaliste, ni appuyer le tout avec des images style documentaire 

tout ça manque de fun

 

j'ai dû trop abuser des séries réalistes dépressives de netflix (Love, Easy, Master of none...) :lol:


bjork.fr sur facebook / twitter / tumblr






0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)