Jump to content
forum.bjork.fr
Verandi

Coups de coeur expos, musées, galeries, événements

Recommended Posts

jusqu'au 18 juin 2017 à la Maison Européenne de la Photographie
75f97f8561.jpg
Michel Journiac, L'Action Photographique

 

Personnage clé de la scène artistique des années 1970 et 1980, artiste et enseignant, initiateur, notamment avec Gina Pane et Vito Acconci, de l’art corporel en France, Michel Journiac est aujourd’hui reconnu comme une source d’inspiration pour de nombreux artistes.

L’exposition réunit plus d’une centaine d’oeuvres originales réalisées entre 1969 et 1994, et recouvre les grandes thématiques de l’artiste : les Pièges, les Rituels, les Contrats et les Icônes.

Interview de Françoise Docquiert, co-commissaire de l'exposition

 

J'aime beaucoup le travail qu'il a fait avec ses parents, L'Inceste et Hommage à Freud.

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ceux qui ont été de passage à Lyon, l'exposition d'Ann Veronica Janssens à l'IAC de Villeurbanne était une vraie réussite.

 

780x440_s1_bai_5056_dxo.jpg

 

Janssens travaille beaucoup sur l'oeuvre in situ, la lumière, l'atmosphère. Là elle a complètement investi l'espace assez riche de l'IAC pour construire un parcours immersif, et c'est très intéressant. On y trouvait des oeuvres plastiques, des installations, des sons, de la vidéo, une salle brouillard, bref beaucoup de diversité dans les mediums et les salles.

 

Sinon, vu que celle-là est finie, je recommande vivement l'exposition "A pied d'oeuvre(s)" à la Monnaie de Paris (en partenariat avec le Centre Pompidou pour leurs 40 ans).

 

1_a_pied_d_oeuvres_exposition_monnaie_de

 

Une exposition collective qui explore l'oeuvre au sol à travers sculptures, vidéos, installations, performances. L'espace de La Monnaie et les oeuvres se répondent avec une grande richesse, et la réflexion du commissariat est très pertinente. Encore un carton plein pour La Monnaie, donc!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me tenterais Damien Hirst en september a Venise, ce sera l'occasion de découvrir un peu la ville.

j'aime voyager pour découvrir des oeuvres... je trouve que c'est une bonne excuse..

 

mais certains d'entres vous vont ils a Avignon cet été ?

parce que Dimitris Papaioannou (pas sur de comment ça s'écrit) y sera encore une fois... et ça a l'air (encore une fois) de tout déboiter..

 

je me permet de vous mettre le teaser, tout beau tout chaud..

( A part ça , toujours dans la culture contemporaine, mais hors avignon, chez sasha waltz, les danseurs sont en Iris Van herpen, et ça a l'air très très bien)

 

http://vimeo.com/221573027

 

ps: Coup de sang, je vais voir la pièce de Dimitris dimanche a amsterdam...

Edited by stocka

Share this post


Link to post
Share on other sites

dans ma TOutDOux

je ne pensais pas avoir l'âme Dior... mais ah ouais quand même... P**** C'est BEAU

l'accrochage (par couleurs) me fait baver

CD-arts-d%C3%A9co_luxe-net_dior-paris.jp
CD-arts-d%C3%A9co_luxe-net_dior_exposiio

Christian Dior, couturier du rêve - du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018 +++

  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Énorme coup de coeur pour la dernière campagne en date de Craig Green, créateur britannique de mode masculine, c'est 5 photos sont très loin d'être un edito de mode mainstream, ca m'évoque énormément le travail de Barney, l'eau, la mer, le tumulte et ces sculptures de bois posé par dessus > le logo de barney qui revient tout le temps. Quand je vois ces images j'entend des titres de Björk comme "Storm" "Hunter Vessel" "Vertebrae" ou l'interlude "intruders - Wanderlust"

 

Je les ai trouvé en haute définition, c'est plus sympa a voir de près:

 

 

453184IMG7299.jpg

 

156652IMG7300.jpg

 

839103IMG7302.jpg

 

221866IMG7303.jpg

 

404730IMG7304.jpg

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phillip Pullman sort une autre trilogie précédent His Dark Materials (A la croisée des mondes): The Book of Dust.

Le premier tome La Belle sauvage est disponible demain.

 

His Dark Materials a terriblement participé à former ma vision du monde, d'où mon poste à retard ici. (quelle grandiloquence :violon: )

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Clement Cogitore, "Braguino ou la communauté impossible" au Bal jusqu'au 23 décembre 2017 :

 

6ld.jpg?itok=-MnWqhi4

Un bon avant-goût du documentaire de Cogitore qui vient de sortir en salle (je ne suis pas allé le voir encore) : il documente la vie de deux familles à Braguino, un lieu-dit reclus au fin fond de la Sibérie, accessible seulement par hélico. L'expo donne à voir des extraits du documentaire. C'est assez intéressant, très bien filmé, la scéno est impeccable comme souvent au BAL. Ca reste un teasing de l'intégralité du projet, mais l'arrivée de Cogitore là-bas (que l'on ne voit pas, du moins dans ce qui est montré) crée des scènes plutôt intrigantes qui donnent envie de voir le film. Ca a excité ma curiosité en tout cas.

 

 

"Women House" à la Monnaie de Paris jusqu'au 28 janvier 2018

 

m5066_mdp_00049527_bd.jpg?itok=c-t0VX00

 

Très bonne exposition que je recommande fortement, sur deux thématiques choisies et reliées de l'art contemporain : la femme et le foyer. La sélection par les commissaires de 39 artistes exclusivement féminines est très pertinente, et propose un parcours thématique sur une partie conséquente de l'histoire de l'art très souvent oubliée : l'histoire des femmes artistes. Les choix sont éclectiques (et c'est très bien), allant d'artistes très établies et connues comme Louise Bourgeois ou Niki de Saint-Phalle, à des artistes plus contemporaines et émergentes de différentes régions du monde, mais toutes convergent vers une exploration de la "maison" et de ce qu'elle représente pour elles. Leurs oeuvres ont des orientations tantôt très engagées, féministes, sociologiques et politiques, tantôt plus poétiques, mélancoliques, voire violentes... Elles donnent à voir quel impact l'espace domestique a pu avoir femmes à travers ces dernières décennies, comment il a pu les enfermer, les réifier, autant qu'il a pu leur permettre de s'émanciper par l'expression personnelle, le souvenir, la création. Tout cela dans les salles de la Monnaie, très appropriées pour ce parcours bien étudié. Je ne regrette qu'une chose, que cette expo n'ai pas été encore plus fournie, mais il y a déjà beaucoup de choses à voir. Par ailleurs, Women House est le premier volet d'un programme d'expositions mis en place par la Monnaie pour opérer une sorte de révision de l'histoire de l'art en mettant les femmes artistes au premier plan. Une très bonne initiative à soutenir, donc.

  • I like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Women House" à la Monnaie de Paris jusqu'au 28 janvier 2018

cool ! merci pour le retour ! c'est dans ma toutdoux

 

Énorme coup de coeur pour la dernière campagne en date de Craig Green, créateur britannique de mode masculine, c'est 5 photos sont très loin d'être un edito de mode mainstream, ca m'évoque énormément le travail de Barney, l'eau, la mer, le tumulte et ces sculptures de bois posé par dessus > le logo de barney qui revient tout le temps. Quand je vois ces images j'entend des titres de Björk comme "Storm" "Hunter Vessel" "Vertebrae" ou l'interlude "intruders - Wanderlust"

Je les ai trouvé en haute définition, c'est plus sympa a voir de près:

453184IMG7299.jpg

156652IMG7300.jpg

839103IMG7302.jpg

221866IMG7303.jpg

404730IMG7304.jpg

 

Ah ouais, c'est fort/ trash. :bouchecousue:

La dernière campagne Benetton pour les manteaux d'hiver hermétiques ? (humour noir)
quand je vois ces photos je pense à la mort et il n'y a pas de musique. :ninja:

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Women House" à la Monnaie de Paris jusqu'au 28 janvier 2018

Et on peut écouter Domestica/Vespertine ? krkrkr

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Clement Cogitore, "Braguino ou la communauté impossible" au Bal jusqu'au 23 décembre 2017 :

 

Un bon avant-goût du documentaire de Cogitore qui vient de sortir en salle (je ne suis pas allé le voir encore) : il documente la vie de deux familles à Braguino, un lieu-dit reclus au fin fond de la Sibérie, accessible seulement par hélico. L'expo donne à voir des extraits du documentaire. C'est assez intéressant, très bien filmé, la scéno est impeccable comme souvent au BAL. Ca reste un teasing de l'intégralité du projet, mais l'arrivée de Cogitore là-bas (que l'on ne voit pas, du moins dans ce qui est montré) crée des scènes plutôt intrigantes qui donnent envie de voir le film. Ca a excité ma curiosité en tout cas.

Pour celles et ceux que ça intéresse, le documentaire intégral (50 min) sera diffusé sur ARTE le 21 novembre à 00h10 ! Y'a peut-être moyen qu'il reste en replay +7 après, à voir. Un extrait ici.

Edited by Verandi
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/08/2017 à 16:34, aifol a dit :

dans ma TOutDOux

je ne pensais pas avoir l'âme Dior... mais ah ouais quand même... P**** C'est BEAU

l'accrochage (par couleurs) me fait baver


Christian Dior, couturier du rêve - du 5 juillet 2017 au 7 janvier 2018 +++


Tu l'as faite alors aifol?
En ce qui me concerne, j'ai fait l'expo en juillet donc au tout début, mais je fais appel à mes souvenirs encore assez frais. L'exposition est à voir, c'est indéniable : qu'on aime Dior ou pas, la quantité de pièces mises à disposition du musée est impressionnante, ils ont puisé dans des collections très riches et ça se voit. La scénographie, dans un second temps, est encore une fois pour les Arts Décos très démago : c'est du "je t'en mets plein la vue pour que tu bombardes ton instagram". Ils ont mis le paquet, alors oui c'est beau, c'est mode, mais pour moi c'est trop : l'accrochage par couleurs, en effet c'est très joli mais déjà vu, ils ont déjà fait le coup avec l'expo Barbie en 2016, bon ; la salle plus "technique" avec les toiles de moulage est sacrément top, mais où est la technique? ; la salle finale en mode "salle de bal" c'est vraiment le summum du glamour-kitsch incarné, avec les effets de lumière, les miroirs etc... pour ma part je l'ai trouvée très indigeste. Bref tout est fait pour qu'on ait l'impression d'être au premier rang d'un défilé. Attractif et joli, certes, pertinent, je ne suis pas sûr. 

C'est un peu l'essentiel de ce que je reproche à cette exposition. Tout est fait pour que la forme supplante le fond, si bien qu'on ne sait plus vaiment ce qu'on est venu voir. Une exposition sur Christian Dior, comme en laisse présager le titre? Raté. On commence avec une salle biographie sur le monsieur, images d'archives à l'appui, puis très vite il disparaît pour laisser place à des compositions thématiques très joulies, toutes époques confondues, mélangeant par exemple sacs YSL pour Dior avec coiffes Galliano pour Dior et chaussures Raf Simons pour Dior - bref, on s'y perd complètement. Donc là on se dit, l'expo a commencé historique, maintenant elle passe thématique. Mais non ! Puisque la suite de l'exposition nous réserve à nouveau un parcours historique avec une salle pour chaque créateur passé par la maison. La construction n'a pas de sens, ce qui est fort dommage quand on voit la quantité de pièces et de documents que le musée a à sa disposition. 
En résumé, c'est une exposition clairement démocratique, certes grand public ce que je peux comprendre quand on voit ce qu'ils ont dû investir, mais qui ne défend aucun point de vue, et c'est ce qui me dérange le plus. L'apport historique sur la maison Dior est bien maigre et appelle rien d'autre qu'un regard consensuel : "olala Dior c'est beau quand même, c'est le glamour, le chic à la française" - bref, sûrement les réactions que le musée attend des touristes étrangers en visite à Paris. En tout cas, le pari est réussi, j'avais l'impression de voir davantage les pièces exposées à travers les écrans des visiteurs qu'en vrai, tant ils étaient tous en train de bombarder de photos. Mais pour ce qui est de l'apport à la mode, on repassera. 

Mode rage/off. Sinon allez-y hein, mais n'oubliez pas de réserver votre billet :manga:

 

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

L'expo Daho l'aime Pop qui vient d’ouvrir aujourd'hui. Je suis ultra fan de Daho, je me devais d'y aller dès aujourd'hui. et j’était assez curieux de voir de quoi il retourne. 

 

On se voit distribuer un audio guide des l'entrée: c’est Daho lui même qui assure les commentaires. Et c'est sûrement la partie principale de l'expo, mais aussi la plus faible. Dans l'ordre chronologique sont affichées des reproductions de photos (imprimés sur des cartons) des divers groupes et chanteur.ses qui ont fait l'histoire de la Pop française, (au sens large, on retrouve aussi Johnny, et Mc Solaar) En fait la sélection des artistes présentés est très exhaustive. On peut d'ailleurs s'amuser à chercher qui a été oublié (Camille, ou Voulzy par exemple).  Les parties les plus intéressantes sont celles dans lesquelles Daho raconte des anecdotes sur ses rencontres artistiques (Jacno, Elie, Daniel Darc…)

Mais c'est vite déceptif. Daho se contentant d'un petitcommentaire/résumé pour chacun des artistes, et Ça tourne vite à la longue liste/catalogue de noms que l’on déroule.  Même si on sens bien que la passion de la Pop habite Daho, et qu’il se fait plaisir à nous raconter cette histoire passionnante de la musique française, ça devient vite fastidieux pour le spectateur de l’expo. 
Alors que j'adore le sujet. Je pense vraiment que la Pop française est un sujet passionnant. mais là je n’ai pas appris grand chose. Bon alors oui par contre ça m'a donné de réécouter plein de vieux trucs (wow les thugs!!), et joué sur ma corde nostalgique. 


Plus loin une salle diffuse des clips emblématiques (Vanessa Paradis, NTM, oui oui, Daft Punk, etc, etc)
Une autre salle propose un Juke box de 200 titres, avec Sur les murs les pochettes des disques (de Barbara, Katerine, Les Valentins…). À nous de taper le numéro sur l'audio guide pour écouter le titre correspondant. (ça mériterait une playlist spotify)

IMG_9373.thumb.JPG.c92894a40a9d905466017300a2ff1708.JPG
Et enfin une salle dans laquelle sont présentés des photos en noir et blanc prises par Daho lui même d'artistes comme La Femme, Flavien Berger, etc. Pas mal du tout. 

Voilà je suis mitigé. même si je ne me suis pas ennuyé, je me demande à qui s’adresse cette expo? 
aux fans de Daho? oui, surement un peu, même si son oeuvre est pas le sujet de l’expo.
aux amateurs de chanson française? il risquent de ne pas apprendre grand chose de nouveau
Probablement plus aux curieux et a ceux qui veulent en apprendre plus sur le sujet. Ca fait un très bon point de départ, pour commencer à se plonger dedans

D’ailleurs à noter que le catalogue de l’expo est très réussi, et un joli objet. (une idée de cadeau de noël au passage)

  • Sad 1
  • Thank you ! 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.chapelle-expiatoire-paris.fr/Actualites/Un-monde-de-plis

 

très belle expo à la chapelle expiatoire 

Citation

 

Une exposition de Simone Pheulpin, lauréate du Prix le créateur de la Fondation ateliers d’art de France, à la chapelle expiatoire, du 10 novembre au 16 décembre 2017.

Pour Simone Pheulpin, artiste textile fondamentalement originale, le pli est un langage, son langage. Ses bandes de coton écru inlassablement empilées, pliées, font naître des sculptures organiques qui racontent le regard, intense, profond, émerveillé qu’elle porte sur la nature et transcrivent avec une infinie poésie sa vision du monde.

L’exposition Un Monde de Plis, retraçant 30 ans de travail de la créatrice, aura lieu à la Chapelle expiatoire, lieu unique, chargé d’histoire. Elle prendra la forme d’un parcours dans l’ensemble de l’édifi ce dont les éléments architecturaux, sculptures de marbre et bas-reliefs symboliques entreront en résonance avec la précision et la délicatesse des oeuvres contemporaines de Simone Pheulpin.

 

 

Ca ferme demain c'est trop con de présenter ca ce soir :/

techniquement incroyable, et d'une grande beauté :

Spoiler


IMG_2466.jpg

 

IMG_2470.jpg

IMG_2490.jpg

 

 

La chapelle en elle-même est un beau lieu pour les expositions de taille réduite comme celle là, et en plus le livre d'or est hilarant, plein de messages de royalistes en pleine déprime qui viennent prier le ROY DE FRANCE martyr de la république assassine.

 

pli_626.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.