Aller au contenu


Photo
- - - - -

Les films de 2015

avis cinéma

  • Veuillez vous connecter pour répondre
30 réponses à ce sujet

#16 innerwatch

innerwatch

    Medulla - Ancestors

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 749 messages

Posté 05 août 2015 - 10:37

Je n'ai pas l'habitude d'intervenir ici même si je lis ce sujet assidument, et que je viens d'écrire dessus sur SensCritique, je copie-colle (avec quelques ajouts) :

 

fid14698.jpg

 

It Follows, de David Robert Mitchell. Un film d'épouvante vu récemment, hissé tout de suite dans mon top 2015 (pourtant j'ai vu Divergente 2 hahaha). Je n'en avais jamais entendu parler et c'est peut-être pour ça que la surprise a été bonne, or il a reçu des prix un peu partout et la critique française s'est répandue en dithyrambes.

 

Le concept est simple : quelqu'un vous suit sans arrêt, en marchant, pour vous tuer. Le seul moyen de s'en débarrasser est de coucher avec quelqu'un d'autre pour lui refiler, mais si cette personne meurt, la malédiction revient sur vous.

 

Ce film m'a fait hyper peur. Genre j'ai fait 2 (DEUX) cauchemars la nuit suivante, entrecoupés par une phase de recherche d'intrus dans l'appart après un bruit chelou. Ça ne m'était pas arrivé depuis Ring ou Deux Sœurs (il y a une dizaine d'années maintenant). Et ça fait bizarre. Le concept de ce film fait que tout dans l'arrière plan de chaque scène est potentiellement une menace, et pour le coup il n'y a aucun moment nerveusement calme, il n'y a pas de moment où on se dit "ah, c'est une scène de jour" ou "ah, il y a plein de gens",  "il ne peut rien se passer". Pour le côté épouvante, j'ai marché à fond. Par ailleurs, les personnages sortent quand même pas mal du cliché horreur/épouvante et le film, à part une scène un peu casse-gueule, relève un peu le QI du genre avec pas mal de bonnes idées.

 

Ensuite, le film est hyper beau, en tout cas inhabituellement beau pour le genre. Tous les plans sont superbes, même quand Machine se baigne dans sa piscine hors sol pourrie ou quand elle s'emmerde avec ses amis sur le perron de sa baraque déglinguée. L'ambiance post-plein emploi / pré-pole emploi des pavillons désaffectés de la banlieue de Detroit, dans lesquels se languissent ces ados, nous donnerait envie de demander à Sofia C. d'aller voir un peu chez les classes moyennes du Michigan si on y est. La bande-son assure aussi, avec un côté indus cheap (et du saxo MIDI), que Trent Reznor lui-même aime (il l'a dit sur Connect). La première scène du film est visible ici (3 min), elle représente un peu tout ce que j'ai dit.

 

Le film a soulevé des débats quant aux intentions qu'on lui a prêtées, par rapport à l'origine de la malédiction (le sexe) : faut-il le voir comme une banderole puritaine culpabilisante (si tu baises t'as le sida) ; ou un exemple de la culpabilité/peur provoquée par la diabolisation du sexe adolescent par les mêmes puritains ? À mon avis le sexe n'est pas le thème central et les gens se sont un peu trop focalisés là-dessus, pour moi il s'agit juste d'un film sur les peurs adolescentes quelles qu'elles soient, matérialisées ici par ce monstre humanoïde qui est sans arrêt là pour vous rappeler que "han, t'as fait une connerie, hein, ben maintenant la société te jugera jusqu'à ce que tu clamses".

 

Une suite est évoquée (mollement), le réalisateur ayant du faire des coupes pour rentrer dans son budget pour celui-ci, qui pourraient servir de point de départ. Pourquoi pas.

 

(c'est long désolé)


Modifié par innerwatch, 05 août 2015 - 14:07 .


#17 Aoh

Aoh

    Medulla - Mouth's Cradle

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPip
  • 1 785 messages

Posté 12 août 2015 - 08:10

Tokyo fiancée
374911.jpg
Après "Stupeur et tremblement", voilà un autre roman d'Amélie Nothomb adapté au cinéma.
 

La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais qui devient bientôt son amant. A travers les surprises, bonheurs et déboires de ce choc culturel drôle et poétique, nous découvrons une Amélie toute en spontanéité et tendresse, qui allie la grâce d'un ikebana à l'espièglerie d'un personnage de manga.


Je suis tombé par hasard sur ce film dont j'ignorais totalement l'existence. Il est sorti en mars et on n'en a pas du tout entendu parlé.

Le film est vraiment sympa, frais, beau, et n'a aucun défaut auquel je m'attendais.
Le côté bluette n'est pas tartignol. La voix off ne fait pas artificiel et ne nuit pas à la narration. L'humour de Nothomb passe bien du livre à l'écran. La réalisation ne fait pas téléfilm. Et le japon n'est pas cliché. L'actrice est choupi sans être fade.
L'histoire est transposée dans les année 2010 pour éviter des anachronismes.

Comme j'aime le côté multilangue de "l'auberge espagnol" et la guimauve du "fabuleux destin d'amélie poulain", je suis peut-être bon client.
Néanmoins je vous le recommande vraiment, j'ai passé un vrai bon moment.

Modifié par Aoh, 12 août 2015 - 08:13 .

Make the best of every opportunity. :)

#18 pierro

pierro

    Drawing Restraint 9 - Vessel Shimenawa

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 380 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Manille- Philippines
  • Blog Perso

Posté 14 août 2015 - 20:37

attack-on-titan-1.jpg

 

J'espère que ça fera un tour au moins en Europe, vous rateriez quelque chose. 

+

De l'action, des effets spéciaux incroyables, des Titans affreusement flippants et répugnants, un bon rythme avec des accélerations imprévisibles, n'importe qui peut mourir, du gore jusqu'à l'extreme, une histoire prenante jusqu'au bout...... dans quelques mois c'est la partie 2 j'ai tellement hâte.

 

-

Les réactions des gens me paraissent très inappropriées, les dialogues étranges et un humour très particulier, pour les rares fois où il y en a. C'est parfois pas évident de savoir qui est qui, tout le monde a la même carrure, le même look, la même coupe. Un des persos principaux qui a sa frange qui recouvre la totalité de ses yeux (pratique pour combattre les titans) sont ce genre de petits détails qui rendent la chose peu crédible.

 

J'y retournerai de toute façon pour réessayer la DBOX, je veux sentir mon fauteuil trembler quand le titan approche.

 

C'est tiré d'un manga commencé en 2009 qui paraît-il a beaucoup de succès, je le lis maintenant et c'est addictif, d'autant plus que le film a pris énormément de liberté par rapport à la BD. Même si le dessin de cette dernière est pas terrible, si je puis me permettre, avec des dialogues puérils, on dirait tout simplement un gosse amateur de manga qui s'essaie. Ca donne cependant un petit côté naïf qui a son charme.


bannierefinale.jpg


#19 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 034 messages

Posté 19 août 2015 - 09:21

tu vas toujours voir des films qui ont tellement l'air de parodies  :happy crying:

 

Mission_Impossible_Rogue_Nation.jpg

 

Mission Impossible est une des rares franchises (au bout de 5 films on est clairement dans une franchise) qui  réussit a toujours me donner envie , parce que les films sont tous indépendants, et qu'ils sont tous super différents (pour le meilleur et pour le pire) et que les réalisateurs infusent tous un peu d'eux dans leur film respectif. Et puis parce que Tom Cruise est un malade et que c'est super rigolo de le voir être un malade (et courir) dans plein de situations différentes. 

Ce volet là est plutot dans les "vraiment bons", avec un style résolument old school, une caméra posée, qui ose les plans dans la durée, avec des hommages / remixes à Hitchock qui ont le mérite de ne pas être tarte et même d'être de jolis morceaux de bravoure (La scène à l'Opera de Vienne est à la fois une citation directe de l'Homme qui en savait trop mais aussi une putain de scène qui utilise un lieu à 200 %, superbement filmée et dans la longueur - elle doit bien faire 20 minutes) Les retournements de situation sont pas trom mal amenés, et le film est un espèce de best of des 4 premiers. Le deuxième personnage principal est assez cool (elle doit probablement être a l’écran autant que Tom cruise) avec malgré tout une tendance a la filmer comme une paire de nichons a quelques reprises qui m'a un poil énervé. (même si j'avoue que le plan où elle sort son fusil la présente comme une espèce de divinité surpuissante et a une force phénoménale= AH et Alec Baldwin est une super addition au casting, j'espère qu'il sera là pour les suivants (sa voix, je fonds)

Je recommande chaudement. 



#20 Joapagan

Joapagan

    Drawing Restraint 9 - Ambergris March

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 149 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 09 octobre 2015 - 07:57

Ça fait un moment déjà que je l'ai vu mais j'ai beaucoup aimé "Youth", l'histoire de ces deux vieux artistes dans un spa Suisse. La photographie est superbe, les acteurs extra, la musique bien pensée (sauf le récital final que je trouve franchement "Susan Boyle" sur les bords (désolé pour la métaphore mais franchement, ça m'y a fait penser alors que la scène est très belle.) Le même récital final m'a fait penser, par ailleurs, à la scène du Silencio de Mulholland Drive de D. Lynch, presque surnaturelle mais émouvante.

 

à voir, au moins pour la beauté de la Suisse et les choeurs de vaches. Et surtout l'apparition réussie de Jane Fonda !

 

youth-affiche.jpg


"La musique, virement des gouffres et choc des glaçons aux astres" Rimbaud voyant la musique de Björk

#21 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 034 messages

Posté 15 octobre 2015 - 11:54

Crimson_Peak.jpg

 

Des qualités certaines de réalisation et de design ne font pas tout, franchement c'est pour moi une petite déception. Guillermo del Toro a beau avoir les meilleures intentions du monde, je rêve de le revoir dans des films plus personnels et moins balisés. Sa carrière Hollywoodienne n'est pas du tout mauvaise pour autant, j'aime énormément certains de ses films américains, mais je crois qu'il est temps pour lui de rentrer chez lui, quitte à laisser tomber son projet d'adaptation des Montagnes Hallucinées, tout ce qu'il y a gagné c'est qu'il s'est acharné a rester à Hollywood en espérant le faire et pendant ce temps là il cachetonne entre 2 projets passion.

 

Parce que cette histoire est vraiment paresseuse. C'est une espèce de compilation de tous les clichés de l'horreur gothique (on reconnaîtra des passages de Rebecca, ou une grosse partie des éléments de l'histoire de la Chute de la Maison Usher) qui dispose de beaucoup d'éléments de qualité, mais beaucoup trop vus ailleurs et vraiment trop attendus dans un tel contexte. Un film de commande , en somme. C'est vraiment dommage parce qu'on sent que Del Toro s'est quand même investi pour inventer un univers un peu original (la mine d'argile sous la maison qui teinte le sol couleur sang et qui fait ruisseler les murs écarlates, c'est chouette. C'est d'ailleurs une des plus belles maisons hantées que j'ai pu voir au cinéma. Le décor est superbe et les fantômes (eux aussi teintés à l'argile rouge) ont des designs vraiment uniques. Un très très bel emballage pour un produit (c'en est un , clairement) un peu sans saveur.

 

Une chose qui m'a aussi gêné : le recours aux jump scares. Del Toro sait suffisamment bien installer une ambiance de terreur pour ne pas avoir à utiliser ces techniques de baltringue. Sursauter au cinéma ca ne m'intéresse pas. Et la musique est particulièrement tarte.

 

Mais boudiou, c'est beau. Et quelle ambiance! 



#22 pierro

pierro

    Drawing Restraint 9 - Vessel Shimenawa

  • Membres
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 380 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Manille- Philippines
  • Blog Perso

Posté 16 octobre 2015 - 11:19

 

 

le recours aux jump scares

 

ah, on a enfin trouvé un mot pour en parler.

Le cahier des charges affreusement restrictif imposé par Hollywood commence sérieusement à lasser, il serait temps qu'ils se réveillent. J'avais l'intention d'y aller, impressionné par la bande annonce, mais je crois que je vais m'abstenir. 


bannierefinale.jpg


#23 aifol

aifol

    album sans titre - The Gate

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 7 381 messages

Posté 16 octobre 2015 - 11:45

sauf le récital final que je trouve franchement "Susan Boyle" sur les bords (désolé pour la métaphore mais franchement, ça m'y a fait penser alors que la scène est très belle.)

Perso, cette scène finale m'a fait ouvrir les yeux sur la qualité de ce film, ça gâche totalement l'histoire, puisque le fil conducteur repose pour beaucoup sur cette symphonie/pièce. Je suis sortie en m'étant dit "tout ça, pour ça... quel compositeur de merde aha" + la scène avec Hitler : inutile, car revue et revue. Par contre, paysages bien filmés, très belle photo (certains la trouveront surement trop "mode/luxe"), jeux sur les symétries et effets chorégraphiques, corps vieillissants, etc. mais le réalisateur produit continuellement cet espèce d'effet "charmant" et, au final, j'appelle cela de la roublardise :lol: . J'ai essayé de regarder son précédent film La Grande Bellezza, c'est un peu le même défaut et, en plus, bavard relou.



#24 Riri

Riri

    Selma Songs

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 435 messages
  • Genre : Femme

Posté 04 novembre 2015 - 22:41

Allez voir Le Fils de Saul.



#25 Joapagan

Joapagan

    Drawing Restraint 9 - Ambergris March

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 149 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 05 novembre 2015 - 19:37

Quelqu'un est allé ou va aller voir la nouvelle adaption de Madame Bovary ? C'est un de mes romans préférés et j'ai un chouïa peur.

Si ça vaut pas le coup je reste sur l'image de la divine Huppert.


"La musique, virement des gouffres et choc des glaçons aux astres" Rimbaud voyant la musique de Björk

#26 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 034 messages

Posté 05 novembre 2015 - 22:06

bande annonce abominable, critiques abominables, je pense que tu peux t'éviter de te faire du mal :D

#27 poplife

poplife

    Vespertine - Heirloom

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 1 072 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 05 novembre 2015 - 22:52

264614.jpg?itok=r4xQabRE

 

Ma première envie de sortir de la salle de 2015. On m'avait convaincu que c'était autre chose qu'un couple "kooples" friqué qui s'engueule pendant 2h... et bien non c'est ça. C'est très bien joué, ça met mal à l'aise, mais vraiment je ne vais pas au ciné pour voir ça.


The_Lobster.jpg

 

Peut être un peu long, mais c'est d'une poésie incroyable. C'est visuellement très beau, tellement intrigant et barré. Ce n'est pas un coup de coeur car le film a ses limites, mais bon c'est charmant.



#28 benjicok

benjicok

    Sweet Sweet Intuition

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 12 034 messages

Posté 06 novembre 2015 - 00:24

the lobster beaucoup aimé <3

#29 mika

mika

    Biophilia - Thunderbolt

  • Admin
  • PipPipPipPipPipPipPipPipPip
  • 3 695 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 09 décembre 2015 - 23:11

236881.jpg
 
Fascinant, beau, émouvant, drôle, bouleversant, à la fois simplissime et très riche, j'ai adoré. Les acteurs sont phénoménaux ; Depardieu est tantot monstrueux, drôle et terriblement touchant (et il a sur certains plans retrouvé la beauté de sa jeunesse, c'est saisissant) et Huppert est comme de bien entendu impériale, à la fois a vif et détendue, je ne l'avais jamais vraiment vu tout à fait comme ça. 


oui ! <3

#30 Joapagan

Joapagan

    Drawing Restraint 9 - Ambergris March

  • sofftchevaliers
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 2 149 messages
  • Genre : Homme
  • Lieu :Paris

Posté 30 décembre 2015 - 18:07

Je me suis lancé, je suis allé voir un film que je ne pensais pas aller voir (pas mon genre) : Star Wars ! Eh bien je me suis bien amusé !

 

Même si le paiement supplémentaire de 2 euros pour les lunettes 3D est franchement de l'arnaque parce qu'à part un peu de profondeur par-ci par-là, j'ai pas reçu beaucoup de sable et d'explosion dans la figure, ce qui m'a beaucoup déçu.

 

En dehors du fait que j'ai trouvé étrange qu'à l'époque de la cop-21, on nous balance à tour de bras des paysages naturels dévastés par de la ferraille de vaisseau spatial pendant tout le film (désolé, je sais que c'est de la science fiction, mais ça m'a fendu le coeur pendant toute la durée des festivités), en dehors de ça donc, c'est bien fait, très américain, certes, mais bien huilé et plaisant, même pour un non instruit en la matière.

 

Et je comprends la fascination pour les sabres lazers. C'est vraiment chouette.

 

(Suis-je crédible ?) 


Modifié par Joapagan, 30 décembre 2015 - 18:08 .

"La musique, virement des gouffres et choc des glaçons aux astres" Rimbaud voyant la musique de Björk





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : avis, cinéma

0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)