Jump to content
forum.bjork.fr
aifol

ANOHNI - Paradise

Recommended Posts

0/

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai aimé le show hier soir, l'introduction, sa voix, les quelques inédits, les vidéos

 

les morceaux de l'album n'étaient pas les plus réussis, à l'exception d'obama, bien plus vivante, violent men est passé à la trappe en tant qu'interlude et les deux tubes expédiés en début et fin de concert

mais ricochet et surtout indian girls... peut être que c'est le fait de les découvrir? ces morceaux, outre le fait qu'ils auraient pu être sur une quelconque version deluxe de l'album, aère grandement le tout

 

maintenant, autour de moi, ou sur les réseaux sociaux, il semble que ce soit tout ou rien et c'est pour ça que j'ai employé le mot show et pas concert, visiblement le format (à l'américaine, très millimétré, pas vraiment spontané) a fait des déçu(e)s

dès l'introduction d'ailleurs, les dix minutes d'ambient angoissantes et Naomi Campbell en vidéo, ont provoqué pas mal d'impatience alors que j'ai aimé cette mise en condition progressive volume/lumière, bref

et particulièrement le fait qu'elle soit en toge, masquée, grande prêtresse ("mais on la voit pas?!!" "c'est elle qui chante?!")

 

il y a simplement la fin qui m'a déplu, les paroles sont déjà pas super fines, mais la vidéo de l'aborigène, c'était de trop

 

pour finir, c'était le concert de l'été?! c'était un peu l'angoisse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur le concert d'hier, une pépite d'article gentiment transphobe dans Le Monde, signée Stéphane Davet. Anohni (orthographié "Anonhi" sur tout l'article) présentée comme "un prêtre médiéval" (les prêtresses ça n'existe pas, alors les personnes trans imaginez), et avec des passages de haut niveau tel que :

 

Si dans ses précédents disques, ce ténor androgyne modulait avant tout ses introspections et ses troubles, accompagné de piano, vents et cordes délicates, son premier album sous le nom d’Anonhi, Hopelessness, le voit se révolter contre la brutalité d’un monde dont la férocité est illustrée par les sons et les rythmes de l’électronique.

 

Grandiose. C'est le monsieur du passé qui se révolte dedans la dame ? Comment ça se passe dans la tronche de Stéphane Davet ? Et globalement on sent que le mec a essayé de faire gaffe, mais pas moyen de ne pas se prendre les pieds dans le tapis comme un gros relou. Pourquoi est-ce si dur de parler d'elle sans dresser un parallèle idiot entre un passé "il" et un présent "elle" ? On manque une info cruciale sinon ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Feels me with Hopelessness :/

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est terrible, mais ce qui l'est encore plus c'est le nombre de personnes qui verront passer cet article et le liront sans remarquer la moindre trace de transphobie, tout ça parce que la société française et son langage médiatique manque encore sérieusement d'éducation à ce sujet. J'ai vu un autre article hier sur le concert (me souviens plus de la source), où dans les quelques 6 mots de la headline ils avaient bien trouvé la place d'ajouter 'chanteuse transgenre' au milieu... Quand l'identité sexuelle devient plus importante à préciser que l'événement lui-même juste pour faire les "putes à clics", c'est qu'on est vraiment dans la merde.

 

Sans parler des premières lignes de cet article des Echos, qui se passent de commentaire :

 

 

Antony n'est pas qu'un remarquable chanteur de plus. Son mal-être personnel l'a fait changer de prénom et donc d'identité, Antony est devenu Anohni. Pas besoin d'opération ni de chirurgie esthétique pour se métamorphoser en femme, quelques lettres suffisent. Mais ce rondouillard personnage aux traits enfantins a d'autres tourments.

 

:help-sos:

 

 

 

ou encore cet article de l'Express sur lequel je suis tombé l'autre fois, qui qualifie carrément sa musique de "transgenre". Toujours plus.

Une preuve de plus que la route vers l'acceptation et la compréhension de la transidentité est encore très longue, très très longue, et le combat est loin d'être gagné.

Edited by Verandi
  • I like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh mon dieu je me suis vomi dans la bouche le passage des Echos est... Indescriptible.

 

 

 

 

  • I like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout bonnement infect.

  • I like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'acceptation et la compréhension se passeraient sans doute très bien s'il n'était pas question de renoncer à ses privilèges de mec blanc. Quelle drôle d'idée. Faut vraiment être folle une bête curieuse.

Edited by Riri
  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand l'identité sexuelle devient plus importante à préciser que l'événement lui-même juste pour faire les "putes à clics", c'est qu'on est vraiment dans la merde.

Je ne suis pas d'accord (si on parle bien du même article), le titre "Anohni et ses tourments à la Philharmonie" n'est pas choisi dans ce sens, pas un titre putaclic qui met en avant sa transition. Mais ok toute l'introduction est lourdingue, mais n'est-ce pas là le parcours du combattant habituel ? Les minorités deviennent visibles, et les journalistes en parlent avec ignorance/maladresse : focalisation sur le changement de genre, perturbation syntaxique endocrinienne : il, il/elle, elle.

Avant d'avoir ""la chanteuse transgenre" ou mieux "la chanteuse" point, il va falloir un peu de temps et qlq plumes, en effet.

Anonhi débroussaille le terrain, quel.le autre chanteur.se/ artiste a fait ce chemin avant elle ? Wendy Carlos ne compte pas, car à ma connaissance elle ne faisait pas de représentation en live.

 

Donc article "infect", je ne sais pas, perso c'est assez très "drôle" et plutôt intéressant de voir l'inconstance, le trouble ! Il/elle, puis "elle" plusieurs fois, puis on revient chanteur/chanteuse. Work in progress pour l'auteur (ouais du franglais).

 

devine malgré sa corpulence généreuse une grande fragilité. +++

et puis, si on veut se faire plaisir, on peut aussi remarquer ce passage psy M6. Et il parle de "races", le mot qu'on n'emploie plus depuis 15 ans. Donc bon oui, il est largué, mais pas que sur les questions de transidentité, je sais c'est pas une excuse, certes. Mais je ne sais pas... vous avez l'air tout chamboulé, "transphobie", "je vomis", "infect" : qu'est-ce que ça va être face à la lecture d'une attaque en règle contre sa performance artistique ou/et sa personne. :lol: J'ose rappeler que sa critique du concert est très positive... et je me dis que c'est peut être là l'essentiel, et peut être aussi que ce trouble, Anonhi le cherche totalement, à paraitre dans un vêtement informe non genré, entre l'apicultrice et l'habit de moine, en cachant chaque millimètre de sa peau (la capuche, le voile, les gants, jusqu'au chaussette en latex rose (anecdote qu'on m'a glissée dans l'oreillette, à vérifier :P), à laisser la scène vide pendant un titre entier, alors que les 15 min précédentes, la place était laissée à la géante Naomie Campbell et sa plastique parfaite spectaculaire (car filmée en plan moyen à la différence des autres vidéos : gros plans), un corps quasi nu (oui un corps car pas de parole sur ce gif animé d'attente), ondulant comme un ver de terre (cf. NTM) et ensuite donc voilà notre espèce de chrysalide chantante.

 

Oui ça peut laisser perplexe ! et pourtant retour positif de ce journaliste, parce que personnellement de ce show, je n'en ai pas retiré quelque chose qui m'a bouleversée ou interrogée, un peu en zone de confort. D'ailleurs, je n'arrive pas à m'emballer (hey ! comme Anonhi emballée dans un sac patate :P), hormis, Obama, intéressante en live, peut être le point culminant, et déjà signalé par mika.

 

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que c'est l'éternel problème du choix entre "souligner l'effort" et "c'est pas assez". Je suis pas assez optimiste pour la première option, je suis sincèrement révulsé qu'on prive une personne de son identité (par maladresse ou volontairement, peu importe, un journaliste a une voix résonnante et il peut pas se permettre ce genre de langage). Alors c'est peut-être un problème de langue mais j'ai du mal à en sourire, vraiment. Je trouve ça violent, méchant, injuste, inculte et tout un autre tas de mots pas gentils gentils.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais quel rapport entre le fait de critiquer l'artiste pour ce qu'elle produit et le fait d'écrire un article transphobe ? Je vois pas bien, en fait. Et sinon, pourquoi Anohni devrait-elle se cogner (et nous avec) la prose de beauf du monsieur ? Elle est la première personne transgenre de l'Histoire ? Les minorités deviennent visibles depuis Anohni ?

 

Je pense comme Mansion, on parle d'un journaliste au Monde qui écrit depuis des lustres. Et on a droit à ça, sous prétexte que ce serait nouveau d'appréhender ce genre de personnalités ? What the fuck, un peu, non ?

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais au concert du 4. C'était so-so.

La présence est indéniable, la voix impeccable. La mise en scène envoie du lourd malgré un certain minimalisme. Le lieu se prêtait parfaitement à ce concert.

Mais il reste un goût d'inachevé, j'aurais aimé un minimum de communication et de partage, quelques "hits", et ce masque = à la poubelle. La vidéo finale, vraiment too much, pire que michael jackon sur "heal the world".

Elle a fait le taf, clairement. Elle vit les titres, elle dégage beaucoup. Avec un tout petit peu plus d'échange cela aurait été très très bien.

Les amis qui m'accompagnaient et qui ne la connaissaient pas ont soit vécu l'horreur (alors que le concert a duré 1h20 peut-être?), soit sont sortis boire une bière :-)

  • I like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

qu'est ce qui était dit dans cette vidéo? je ne sais pas si c'était parce que j'étais trop près des enceintes, mais je n'ai rien absolument compris, le son me paraissait beaucoup trop fort (pendant tout le concert, d'ailleurs)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.