Jump to content
forum.bjork.fr

Search the Community

Showing results for tags 'série 2016'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Björk
    • Utopia
    • Forum général
    • Paroles & Traductions
    • MàJ bjork.fr
  • Autres thèmes
    • Musique
    • Cinéma | Séries TV | Médias | Arts
    • Islande
    • Zone geek
    • Bazar

Group


Lieu


Centres d'intérêt


My gigs


Site


Blog


Facebook


Twitter


Instagram


Spotify


Deezer


Soundcloud


Last FM


Favorites links

Found 9 results

  1. [Netflix] 3%

    Je viens de commencer cette nouvelle série Netflix qui cette fois est Brézilienne ! (c'est très agréable à l'oreille ce joli accent) Le thème est assez classique (un peu à la Hunger Games, sans la violence) "3% nous plonge dans une société dystopique divisée en deux : dun côté les riches (3% de la population) et de lautre les pauvres. Pour pouvoir accéder à la plus haute strate, les participants nauront le droit quà une seule chance et se départageront autour dépreuves. Mais seulement 3% dentre eux arrivera au bout"[/size] [/size]
  2. Söfft TV Show Awards 2016

    à rattraper => Atlanta + The Night of
  3. [FX] Atlanta

    Série Créée par Donald Glover, avec lui dans le rôle principal, ca décrit vaguement son parcours d'agent dans la scène rap locale d'Atlanta, de son ex avec qui i a un enfant et avec laquelle il vit plus ou moins toujours et de son cousin Paper Boi dont la carrière de rappeur underground commence a exploser... C'est entre le drame et la comédie, avec des vrais moments très étranges dans la plupart des épisodes (Donald Glover a parlé de "Twin Peaks for rappers" y'a un peu de ça franchement) Chaque épisode s'enchaine vaguement avec le suivant mais ils sont franchement assez indépendants et vraiment différents. Avec une evocation de l'expérience noire vraiment puissante. Real impeccable, photo superbe, acteurs trop bons, je recommande chaudement
  4. [HBO] Insecure

    +++ Sujet d'origine : [série tv] les projets de HBO merci pour les listes c'est pratique ! ah tiens... je vais peut être et jeter un oeil alors... «Insecure»: enfin une femme noire ordinaire à l'écran
  5. [HBO] Westworld

    le pilot claque dis donc décors de dingue, casting royal et ce générique à noter qu'un quart du budget de la saison (100m $) a été dépensé pour cet épisode d'1h10 c'est intriguant, on ne sait pas vraiment où ils veulent nous emmener, ça génère plein de questionnements et des multiples posibilités, bref très envie de voir le reste pour juger sur la longueur mais c'est du haut niveau
  6. One Mississippi

    après Transparent, encore une belle surprise de la part d'Amazon sur le thème de la famille l'histoire autofictionnée de Tig de retour dans sa ville natale qui enchaîne en 4 mois, la mort de sa mère, une double mastectomie et d'une infection bactérienne, ça parait triste et ça l'est, la série est à la fois drôle et mélancolique, brutale parfois mais sans jamais dévier dans le pathos l'actrice principale, qui joue son propre rôle et qui a gardé son prénom, amène assez de légèreté et de sarcasme sur ce qui lui arrive / l'entoure et au final c'est touchant ça fait du bien une série qui nous explique pas tout, dans la retenue et parfois avec des moments absurdes, bref j'ai adoré gros gros coup de coeur ça se dévore, seulement 6 épisodes de 25 minutes
  7. [Netflix] The Get Down

    Le Bronx en 1977. Le disco règne sur les pistes de danse et les ventes de disques, mais une nouvelle musique, une nouvelle tendance est en train d'émerger des bas fonds des quartiers les plus pourris de New York. Cette musique n'a pas encore de nom, cela deviendra le hip hop puis le rap. Baz Luhrmann a écrit la série et a lui même réalisé le pilote de 90 minutes. Plus gros budget de Netflix a ce jour, 120 millions de dollar pour les 12 épisodes. Netflix n'a mis en ligne que 6 des 12 épisodes tournés, le reste sera pour début 2017 (ce genre de diffusion d'une saison en deux temps commence à se multiplier). La trame est très proche de la série échec de HBO "Vinyle". Musique, industrie du disque, jeunes talents, politique, criminels... On y trouve aussi des artistes réels, les pionniers du genre, Grand Master Flash, Kool Herc... En dehors de la musique, le graff a aussi une bonne place, dans des quartiers qui ressemblaient en 1977 à Alep en Syrie de nos jours. Mais où Vinyle s'est planté, The Get Down a relevé le défit haut la main. Les jeunes acteurs blacks et portoricains sont convaincants, le mélange d'images d'époque s'intègre parfaitement dans l'histoire, les scènes de danse dans les clubs ou les caves sont magistrales (spécialement dans le pilote de Baz Luhrmann, même si on pourra trouver qu'il en fait un peu trop, comme dans ses films, mais ça reste flamboyant). Dans les acteurs plus âges, on retiendra les deux frères joués par Jimmy Smits (NYPD Blue, The West Wing, Sons of Anarchy) et Giancarlo Esposito (Gus Fring dans Breaking Bad). Bon il faut ne pas être trop réfractaire au hip hop / rap pour voir ça mais pour moi enfin une bonne surprise pour 2016.
  8. Ca ressemble à un espèce de mélange entre les films Amblin des années 80 et ça emprunte un peu a Carpenter et Stephen King. La nostalgie 80's fonctionne parfaitement pour l'instant sans faire complètement artificiel, et les acteurs sont tous très convainquants. La musique fait très Carpenter et je la trouve très bien. 2 épisodes regardés pour l'instant je suis accro. Les critiques semblent dire que la fin est bien Et puis il y a Winona Ryder <3
  9. [Netflix] Making a Murderer

    Je voyais tout le monde en parler, la presse s'exciter sur Making A Murderer, diffusée sur Netflix Voir tout le monde s'exciter dessus m'a intrigué, parce que sur le papier ca ressemble à un espèce de Faites entrer l'accusé mélangé à une enquête, avec ce qu'il y a de sensationaliste, suspense, clifffhangers. j'ai regardé le premier épisode, et j'ai été scotché. Et pour l'instant je n'arrive pas à identifier ce qui m'a happé, parce qu''effectivement le côté thriller/histoire vraie me pose un poil souci sur le principe (le sensationalisme n'est pas loin et le cliffhanger à la fin de l'épisode est assez perturbant), et en même temps la forme est vachement impressionnante (le nombre de documents présentés de manière claire et intéressante, et surtout leur qualité et leur exhaustivité) . il y a un mélange étrange de froideur procédurale et d'empathie profonde pour ces gens, une espèce d'etude sociologique de l'amérique profonde... a suivre
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.