Jump to content
forum.bjork.fr

mihfolya

Membres
  • Content Count

    215
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

134 Excellent

About mihfolya

  • Rank
    Hunter
  • Birthday 10/07/1984

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Bruxelles
  • Centres d'intérêt
    Théâtre-Danse

Björk

  • My gigs
    2001 - Vespertine Tour - Brussels
    2003 - Greatest Hits Tour - Werchter
    2011 - Biophilia Tour - Manchester
    2013 - Biophilia Tour - Paris

Recent Profile Visitors

2,219 profile views
  1. c'est beaucoup plus intéressant à regarder que la video de jesse kanda...
  2. oui c'est un peu triste à dire mais dans mon souvenir du concert, c'est vraiment LA chanson qui a galvanisé la foule. claimstaker et features creatures ne sont pas en reste non plus
  3. Je parlais bien évidemment de centre plutôt au sens figuré, pas uniquement le centre de la scène avec « poursuite (mon dieu) » ;-) et oui les petits détails autour du show étaient très appréciables effectivement. Un bar efficace où on attend pas trois heures aussi... c’était un lieu très agréable concernant la chorégraphie, Biophilia tour l’était aussi (bien qu’un peu moins qu’ici) ce qui n’empêchait pas la spontanéité. Elle a quasi toujours réussi à ne pas s’emprisonner dans ses contraintes techniques mais là, pour ma part, c’était un peu le cas...
  4. témoignage d’une pote qui l’a vue en concert pour la première fois ce soir, et qui accomplissait un rêve de gamine: elle avait la sensation que tout était très câlé et laissait peu de place pour « l’imprévu ». Je partage son sentiment. Tout manquait de sauvagerie musicale. De joie festive. Bon désolé je fais vraiment le rabat-joie. C’était un show d’une très très grande qualité globalement.
  5. Réaction à chaud C’était mon 5è concert de Björk. Visuellement c’était splendide. Joliment naïf mais vraiment balèze en terme de show. J’ai trouvé le son vraiment mauvais. Sa voix perdue dans les instruments, trop souvent distante derrière plein de reverbs. De là où j’étais ça sonnait souvent comme un concert de flûtes (très à l’avant-plan) avec quelqu’un qui chante dessus. Alors que j’étais juste devant la tour son, les basses écrasaient tout à plein de moments. Losss qui sur album éclate dans l’oreille sonnait plate et molle. Et c’est un peu le sentiment de la globalité du spectacle: je me suis senti peu emmené musicalement. Ça ne décollait jamais vraiment. J’ai senti Björk très en retenue. Le public me semblait terriblement mollasson. Je ne sais pas qui a influencé qui mais de là où j’étais je n’ai jamais eu l’envie d’applaudir. Alors que ce qui se passait sur scène était de très haute qualité, mais jamais de souffle, d’envolée musicale et énergique qui transporte. Le son en est grandement responsable. Mais aussi l’énergie du show. C’était très cérébral. J’ai vu deux shows de Biophilia (Manchester et Paris) et musicalement c’était incomparable. Alors qu’elle chantait les mystères de l’univers. Je compare avec Biophilia car on ne peut plus comparer la Björk 2018 avec celle que j’ai vue en 2003 et 2001, force de la nature, qui emmenait 20.000 personnes (pour Werchter 2003) par sa force physique et vocale. Car à l’époque sa musique, son show, passaient par son corps, sa performance, sa voix. Elle focalisait tout. L’apogée de cette Björk live fut Volta Tour je crois. Avec le désastre vocal qui s’en est suivi. La Björk 2018 (sorry c’est naze cette expression mais tout le monde comprend) s’extrait quelque part du show. Ne prend plus tant le centre. Ce qui sur Biophilia Tour a donné un pur moment de musique, où Björk s’appuyait comme jamais sur ses musiciens. Elle s’est toujours appuyée sur eux avant, mais toujours je trouve dans cette idée d’expérience physique transcendentale qui passait par son corps, central dans le show. Avec Biophia tour, Björk quittait le centre, mettant elle et tout le monde au centre en quelque sorte. En co-existence plutôt qu’en visée vers son corps. Elle voyageait entre ses musiciens, autour de l’espace central, souvent laissé à ses choristes, et offrait un moment musical époustouflant. Ici sur Utopia personne ne prend le centre j’ai l’impression. Sauf Björk parfois mais dans une idée de centre visuel, avec des effets de lumière sur elle ou un promontoire qui tourne. Mais je parle de musique. J’ai eu la sensation de peu de co-existence de musiciens, mais plus de co-dépendance. Ce qui rendait l’ensemble sage, et peu dynamique. Comme si le besoin de respecter l’univers sonore de l’album emprisonnait tout le monde. Les plus beaux moments était ceux où les flûtes et la voix étaient au centre (car enfin un centre apparaissait). Tabula Rasa, Features Creatures, Anchor Song... Le femmes au centre. C’étaient les moments les plus vibrants et les plus empreints de liberté. Cela fait sens avec le propos de l’album. Mais ne ressentir Delago s’amuser qu’à la toute fin, sur Notget, lorsque Björk et ses flûtistes s’en vont et qu’il jamme très légèrement pendant 15 secondes, c’est un peu triste. Sinon Claimstaker en live c’est vraiment bon! Human Behaviour c’était mou et ennuyant, grosse déception sur cette reprise. Wanderlust pas mal mais le beat écrasait tout dans le mix. Je ne l’ai pas trouvée très en forme vocalement. En conclusion: un show visuel époustouflant, mais un voyage musical qui manquait de dynamiques et qui souffrait d’un son assez déplorable. Je pense qu’en salle ça gagnerait énormément.
  6. Bon Klein c’était franchement pas terrible. Performance pas très aboutie. Lanark ça envoie beaucoup plus par contre. C’est vraiment bon. Björk dans 1h.
  7. oui mais pour les faire fonctionner il aurait fallu 100 tonnes d'huile de friture en plus
  8. mihfolya

    Björk au Primavera Sound 2018

    Au niveau de la reprise d’anciens titres, pour l’instant cette tournée est assez décevante. J’espère que l’émulation et l’inventivité surgiront au sein de l’équipe et que ça se verra dans les setlists. On est loin des claques de possibly maybe ou one day sur biophilia tour, ou de wanderlust, come to me, i see who you are, undo, ou encore isobel sur vulnicura tour! (Pour ne citer que les deux dernières tournées).
  9. oui, elle a fait ça avec all is full of love, hyperballad, bachelorette... ce qui m'étonne c'est de baisser la tonalité de nouveaux morceaux, qui a priori collent mieux à sa "nouvelle voix" (pour ne pas dire sa voix fatiguée et abimée)
  10. oui c'est étonnant qu'elle baisse la tonalité, elle a fait ça avec notget sur la tournée vulnicura aussi, elle a directement baissé la tonalité en live. les morceaux semblent du coup tout mous
  11. mihfolya

    Passage TV, Jools Holland le 22 mai,

    où peut-on trouver l'interview?
  12. mihfolya

    Passage TV, Jools Holland le 22 mai,

    the gate !!! ça donne trop bien! pour moi la seule chanson qui passe bien sur les 4 (parce que the anchor song on en a marre de l'entendre). et qui fait d'ailleurs plus que bien passer: qui crée un vrai moment musical, visuel, théâtral, du "grand björk" version 2018, j'adore. cette chanson est sublime et son rendu live déchire. elle y est tellement émouvante... blissing me c'est sympa mais un peu monotone. par contre le regard totalement freaky de la flutiste en premier plan qui fixe le projecteur.... hihihi
×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.